Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

85 - V - Questions des élus non-inscrits. QOC 96-418 Question de M. Jean-Pierre REVEAU, élu du Front national, à M. le Maire de Paris au sujet du déménagement du musée de la Marine (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1996


M. Paul AURELLI, adjoint, président. - Nous abordons à présent l'examen des questions orales des élus non-inscrits.
La première d'entre elles, émanant de M. Jean-Pierre REVEAU, a trait au déménagement du musée de la Marine (16e).
En voici la teneur :
"M. François Mitterrand avait donné des gages au lobby maçonnique en mutilant la cour du Louvre. Pour donner des gages au lobby mondialiste, M. Jacques CHIRAC lui emboîte le pas en vidant sans ménagement le traditionnel Musée de la Marine du c?ur de Paris au profit d'un hypothétique Musée des "Arts premiers".
Non content d'avoir immolé la marine marchande et de pêche sur l'autel de Bruxelles, non content de sacrifier la Royale sur l'autel de Bercy sous le fallacieux prétexte d'une "réorganisation des armées", M. Jacques CHIRAC chasse le Musée de la Marine de son sanctuaire. Il montre au grand jour en quel mépris il tient les traditions françaises et la Marine en particulier, sans laquelle la France n'aurait pu rayonner sur le monde entier à l'aube de ce siècle, et qui reste une composante essentielle de notre statut de grande puissance.
Quelle est la position de M. le Maire de Paris ?"
Je vous communique les éléments de réponse au lieu et place de Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint.
Le Maire de Paris a pris connaissance, avec le plus grand intérêt, des projets de l'Etat concernant la création d'un grand musée des Arts premiers à Paris. Il ne peut que se réjouir de voir le patrimoine muséographique de la Capitale s'enrichir d'un tel établissement à l'instar d'autres capitales européennes ou mondiales.
Cet équipement sera un pôle d'attraction supplémentaire pour le grand tourisme culturel d'une part et d'autre part un nouveau centre pour la recherche scientifique française qui en a longtemps été l'avant garde et qui reste si riche et féconde en ce domaine.
Ce grand projet s'accompagne toutefois du transfert, semble-t-il difficilement évitable, du magnifique musée de la Marine qui avait su se faire une place particulière et attachante au sein du Palais de Chaillot.
Les services de la Ville travaillent en étroite collaboration avec la commission présidée par Jean-François DENIAU, chargé de mission à la demande du Président de la République.
Plusieurs sites prestigieux de la Capitale sont aujourd'hui à l'étude. La presse s'est fait largement l'écho des visites de M. DENIAU sur certains d'entre eux comme le site du quai Branly, les Grands-Moulins sur la Z.A.C. "Paris-Rive gauche" ou l'intéressant site des Magasins généraux sur le Bassin de la Villette, ces derniers étant propriété de la Ville de Paris.
Celle-ci soutiendra évidemment tout projet parisien que M. DENIAU proposera au Président de la République à la fin de l'année 1996.