Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

17 - 1996, D. 1496 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des marchés sur appel d'offres en vue de la fourniture des matériels et denrées alimentaires et la mise à disposition des personnels nécessaires aux réceptions organisées à la demande du Service du Protocole de la Ville de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1996


M. Alain DESTREM, adjoint, président. - Nous passons maintenant au D. 1496, relatif aux marchés sur appel d'offres en vue de la fourniture des matériels et denrées alimentaires et la mise à disposition des personnels nécessaires aux réceptions organisées à la demande du Service du Protocole de la Ville de Paris.
Madame BILLARD, vous avez la parole.
Mme Martine BILLARD. - Merci, Monsieur le Maire.
Cela va paraître un peu futile après ce sujet, je m'en excuse.
Ce que je voudrais poser comme question c'est combien coûtent les réceptions de la Ville de Paris.
Le budget de fonctionnement prévoit 16.350.000 F de dépenses de fêtes et cérémonies pour 1996, en augmentation de 5,45 % sur les prévisions de 1995. Entre 1994 et 1995, les dépenses ont augmenté de 4,74 %.
Le nombre de séances de nuit du Conseil de Paris ayant considérablement augmenté en 1996 et donc les repas qui vont avec, il est à craindre que le budget primitif soit dépassé. Or, les deux délibérations qui nous sont proposées ne contiennent aucun bilan des cérémonies et des réceptions organisées et aucune proposition de contrôle de l'augmentation de ces dépenses.
Je voudrais donc savoir si cette augmentation va continuer en 1997 et s'il est bien raisonnable de continuer avec des taux d'augmentation pareils, à une époque de restriction budgétaire.
Merci, Monsieur le Maire.
M. Alain DESTREM, adjoint, président. - Je vous remercie.
La parole est à M. CABANA.
M. Camille CABANA, adjoint, au nom de la lère Commission. - Monsieur le Maire, je dirai tout simplement à Mme BILLARD que ces deux délibérations ne contiennent effectivement aucun bilan pour la raison toute simple que ce n'est pas leur objet. Leur objet consiste à faire approuver par le Conseil de Paris les règlements d'appels d'offres concernant la mise en concurrence d'un certain nombre de fournisseurs, pour nourrir les marchés à commandes que la Questure sera amenée à passer pour honorer ses besoins de réception.
Je précise au passage que pour répondre à une question de Mme BILLARD, que le coût des réceptions organisées à l'Hôtel de Ville s'élève, en l'état actuel des choses, à 12 millions de francs.
Voilà les informations que je suis en mesure d'apporter aux questions posées par Mme BILLARD, étant entendu qu'à l'occasion de l'examen des comptes administratifs de 1996, il lui sera loisible bien évidemment d'avoir les bilans dont elle souhaite disposer en ce qui concerne l'utilisation des crédits de la Questure. Merci.
M. Alain DESTREM, adjoint président. - Je vous remercie.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération D. 1496.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, Mmes SILHOUETTE, BILLARD, SCHERER et M. BLET ayant voté contre. (1996, D. 1496).