Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

76 - QOC 96-414 Question de M. Pierre GÉNY à M. le Maire de Paris sur la réalisation envisagée du tramway au sud de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1996


M. Paul AURELLI, adjoint, président. - La question suivante de M. Pierre GÉNY à M. le Maire de Paris concerne la réalisation envisagée du tramway au sud de Paris.
En voici le texte :
"Les habitants du sud du 13e arrondissement, notamment ceux résidant autour de la place de Rungis, sont impatients de connaître les décisions qui seront prises concernant la réalisation du tramway envisagée au sud de Paris. Ils désireraient tout particulièrement que le tracé de la Petite ceinture soit utilisé à cette fin et demandent si des décisions sont prises en ce sens, ou bien dans quel délai elles seront communiquées à la population."
Je vous communique la réponse au lieu et place de M. Bernard PLASAIT, adjoint.
Monsieur GÉNY, ainsi que cela a été indiqué au Conseil de Paris du 25 septembre, un groupe de travail technique, piloté par le Syndicat des transports parisiens, s'est constitué en octobre 1995 à la demande du Maire de Paris afin d'étudier l'implantation d'une ligne de tramway en rocade sud. Ce groupe réunit le S.T.P., les services de l'Etat (dont la Préfecture de police), le Conseil régional, la R.A.T.P., la S.N.C.F., les services de la Ville et l'A.P.U.R.
L'étude porte sur 8 kilomètres, du pont du Garigliano dans le 15e arrondissement à la porte d'Ivry dans le 13e arrondissement, et compare les deux sites possibles pour l'implantation du tramway : les boulevards des Maréchaux et la petite ceinture ferroviaire.
La totalité des éléments de comparaison ne devraient être disponibles que début 1997. Il reste notamment à établir des bilans socio-économiques qui permettront de juger de l'intérêt comparé des deux sites. Le choix entre les deux tracés envisagés n'est donc actuellement pas fait.
Mais il va de soi que l'étude en cours prend en compte les problèmes de desserte de certains quartiers et notamment des abords de la place de Rungis.
Un premier point sur l'avancement de ces études sera évoqué par le Maire à l'occasion de la prochaine communication sur les déplacements prévue à la séance du Conseil de Paris du 25 novembre prochain.
Monsieur GÉNY, vous avez la parole.
M. Pierre GÉNY.- Monsieur le Maire, je vous remercie de ces informations, l'impatience en tous cas chez nos administrés pour cette desserte est très grande et je me réjouis que le 25 novembre on ait quelques éléments de réponse et j'ose espérer que les éléments financiers seront vraiment pris lourdement en compte, car il m'étonnerait que la solution boulevard ne soit pas beaucoup plus chère que la solution petite ceinture.
M. Paul AURELLI, adjoint, président. - Merci, Monsieur GÉNY.