Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DAC 459 - Subvention (4.000 euros) à l’association "Mémoire des résistants juifs de la M.O.I." (10e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2016


 

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DAC 459 : subvention à l?association "Mémoire des résistants juifs de la M.O.I.". La parole est à Raphaëlle PRIMET.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, le projet mémoriel de l'association "Mémoire des résistants juifs de la main-d'?uvre immigrée" vise à conserver le souvenir des résistants juifs qui ont ?uvré à la libération du territoire français pendant la Seconde Guerre mondiale. Des communautés juives s'organisaient, entre autres, dans une section spécifique au sein de la M.O.I. qui regroupait les travailleurs d'origine étrangère. Particulièrement exposés à la répression de l'occupant, certains résistants juifs étaient membres du groupe Manouchian et furent exécutés avec leurs camarades. "20 et 3 étrangers, et nos frères pourtant", comme les décrivit Louis Aragon dans "Strophes pour se souvenir". La résistance juive en France se déployait au travers de différents groupes clandestins organisant la solidarité, notamment envers les familles juives persécutées. En 1943, l'Union des juifs pour la résistance et l'entraide est créée, regroupant juifs français et étrangers clamant que le combat des juifs ne doit plus être anonyme. Ainsi, nous soutenons le projet d'un musée virtuel dédié aux combattants juifs de la M.O.I. afin de vivre de façon didactique la mémoire de cette résistance active et populaire dans l'esprit des valeurs qui animent encore de nos jours l'U.J.R.E. : solidarité, fraternité, lutte contre l'antisémitisme et le racisme, ainsi que toutes les forces de discrimination et d?exclusion, l'amitié entre les peuples. Je vous remercie.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Madame PRIMET. Pour vous répondre, la parole est à Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Merci, Madame la Conseillère, chère Raphaëlle PRIMET, de mettre l'accent sur ce projet de délibération qui, je crois, est cher à tous nos collègues ici. En effet, c'est bien pour honorer la mémoire de ceux qui ont été traqués parce qu'ils étaient juifs, résistants, communistes, que l'Espace Mémoire du 14, rue de Paradis a été créé en 2010-2011. Cette association a pour but un projet de musée virtuel qui devrait permettre de toucher un public très large et notamment les jeunes générations. Je précise que cette association travaille en étroite relation avec le mémorial de la Shoah et que cette subvention, qui sera versée si vous la votez, permettra à l'association de réaliser un travail important d'éclairage et d'explication des documents qui sont soumis au travail des historiens pour les rendre enfin compréhensibles et accessibles à tous les publics, notamment les chercheurs du monde entier. Je vous remercie et je vous prie de donner un avis favorable à ce projet de délibération.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 459. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DAC 459).