Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DAE 57 G - Subvention (500.000 euros) et avenant à la convention pluriannuelle avec la Mission locale de Paris (18e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2016


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DAE 57 G : une subvention de 500.000 euros et un avenant à la convention pluriannuelle avec la Mission locale de Paris. C'est Danièle PREMEL qui intervient pour cinq minutes maximum.

Mme Danièle PREMEL. - Merci, Madame la Maire. Chers collègues, le groupe Communiste - Front de Gauche s'abstiendra sur ce projet de délibération, car, une nouvelle fois, il nous est demandé une subvention exceptionnelle pour la Mission locale, non pas pour son développement, mais pour en assurer la pérennité. Déjà, en 2014, puis en 2015, nous avions voté une subvention exceptionnelle, certes, pour du fonctionnement. Comment voter contre quand on nous présente que la survie de ce dispositif essentiel pour les jeunes est un enjeu pour leur suivi, ce que nous partageons ? Aujourd'hui, il s'agit d'une subvention de 500.000 euros, non pas au bénéfice des personnes accompagnées, mais pour compenser une perte suite à la vente du site "Borrego", décidée par son conseil d'administration. S'il y avait eu une plus-value, la Mission locale aurait-elle demandé à la Ville une diminution de sa subvention ? Prendre des décisions sans en assumer les conséquences, c'est un peu facile quand on sait que le Département de Paris est derrière pour compenser ces erreurs de gestion, certes, des erreurs du passé, mais le poids des décisions passées est parfois lourd à porter. Nous ne pouvons pas voter contre à cause des conséquences négatives pour les jeunes, qui n?y sont pour rien, mais combien de temps encore allons-nous voter des subventions exceptionnelles ? J'espère que c'est la dernière fois et que nous nous dirigeons vers un avenir plus sérieux, plus solide. Merci.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. Pour vous répondre, la parole est à Mme Pauline VÉRON.

Mme Pauline VÉRON, adjointe. - Madame la Maire, mes chers collègues, chère Danièle PREMEL, oui, la Ville de Paris sera toujours là pour soutenir la Mission locale de Paris qui a un rôle stratégique et fondamental à Paris pour l'emploi des jeunes, oui, comme l'Etat, d'ailleurs, et comme la Région, j'espère, parce que j'ai quelques inquiétudes quand on voit les baisses de subventions faites par la Région dans tous les dispositifs d'insertion par l'activité économique et de soutien à l'emploi.

Alors, oui, la Mission locale a eu des difficultés et a su trouver la Ville pour l'aider, mais ce soutien n'est pas que financier. C'est aussi un accompagnement dans la remise à plat de son organisation et de sa gouvernance. Comme vous le savez, le conseil d'administration a été entièrement renouvelé, avec une nouvelle présidente, un nouveau trésorier et de nouveaux représentants du Conseil de Paris. L'équipe de direction a été totalement modifiée, avec l'arrivée d'un nouveau directeur, d'un nouveau directeur adjoint, d?un directeur des affaires financières et d'un nouveau DRH. Un nouveau projet associatif a été finalisé en 2014 avec une nouvelle convention triennale d'objectifs avec la Ville. Un équilibre budgétaire a enfin été retrouvé en 2015 et, dernière étape de ce renouveau de la mission locale, un nouveau schéma immobilier. Oui, un certain nombre de décisions ont été prises ces dernières années, qui n'ont pas été de bonnes décisions d'un point de vue financier, mais ce n'est pas forcément facile à Paris de pouvoir trouver des implantations immobilières qui répondent à la fois à des contraintes budgétaires mais aussi à des contraintes d'accessibilité et de présence dans les quartiers où il y en a le plus besoin. Aujourd'hui, nous soutenons une dernière fois, je l'espère, de façon exceptionnelle la Mission locale. Comme je viens de le dire, elle est revenue à l'équilibre et nous les aidons aussi par exemple avec les implantations immobilières. C'est la Ville de Paris qui met à disposition de la mission locale un local pour la Garantie Jeunes ; nous en avons trouvé un deuxième, un nouveau tout récent, dans le 15e arrondissement, et j'espère que cela pourra aboutir. Oui, nous accompagnons la Mission locale dans cette restructuration pour un nouveau départ, et je suis confiante dans l'avenir de la Mission locale grâce à cette subvention exceptionnelle et aux subventions que nous apportons. Merci beaucoup.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 57 G. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DAE 57 G).