Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche relatif au déploiement des compteurs Linky.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2016


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés. Le v?u n° 70 est relatif au déploiement des compteurs Linky. La parole est à M. Nicolas BONNET-OULALDJ, pour deux minutes maximum. Pardon, M. BÉGUÉ, allez-y, vous avez la parole.

M. Hervé BÉGUÉ. - Merci. Monsieur le Maire, chers collègues, nous avons obtenu lors des deux derniers Conseils, la mise en place d'une commission de contrôle sur le déploiement des compteurs Linky. Nous sommes en effet très attachés au service public de l'énergie et nous souhaitons veiller à ce que la production et la distribution de l'électricité restent dans le cadre d'un service public national de qualité. La question des moyens humains et du statut du personnel est un sujet important pour nous. Lors de la première commission de contrôle, ERDF a répondu à un ensemble de questions mais certaines réponses ne nous satisfont pas. Notre principale inquiétude concerne le volet recrutement. ERDF assume en effet le recours à la sous-traitance pour la pose des compteurs Linky via l'entreprise "Sogetrel". Cette mission prendra fin en 2021 lorsque l'ensemble des compteurs seront posés sur Paris. Cette situation n'est pas acceptable pour nous. Un service public de qualité n'est pas un service qui recourt à la sous-traitance pour ces missions. Le statut des personnels titulaires, leur formation poussée, leur rigueur sur la sécurité des agents et de la population, leur dévotion pour la collectivité sont autant d'éléments qui font les services publics que nous aimons. Le statut des agents est fortement corrélé avec leur mission. Quand on parle d'égalité, de solidarité, on assure des statuts pérennes. C'est pourquoi nous voulons que les opérateurs renforcent ces effectifs pour la pose des compteurs. De même, la gestion des compteurs Linky ne se limite pas à la pose, mais nécessite un entretien et des réparations qui requièrent des agents formés, familiers à ce nouveau compteur. L'entretien et le dépannage du réseau électrique nécessite une véritable politique à long terme. C'est pourquoi nous vous proposons de demander à ERDF que cette campagne de déploiement de Linky s'accompagne d'un plan de recrutement ambitieux d'agents titulaires formés autant pour la pose des compteurs que pour leur entretien. Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie. Pour vous répondre, la parole est à Mme BROSSEL. Mme BLAUEL, pardon.

Mme Célia BLAUEL, adjointe. - Si Mme BROSSEL veut répondre, je lui laisse ma place. Une fois de plus, Linky s'invite effectivement à notre Conseil. Je rappelle que le 25 mai dernier s'est tenue une réunion spécifique de la commission supérieure de contrôle de l'électricité dédiée à Linky, qui rassemblait à la fois les membres de la 3e Commission et les représentants de l'ensemble des groupes politiques. Je crois que cela nous a permis de traiter un grand nombre de sujets, santé, données, ville intelligente et aussi la question des personnels qui est abordée aujourd'hui dans votre v?u, la question à la fois des moyens humains et des conditions de travail des personnels en charge de déploiement de Linky, mais aussi la question de leur avenir. Que dire si ce n'est que je partage le v?u déposé par nos collègues Communistes. Il y aurait cependant un petit amendement oral pour tempérer votre 9e considérant qui me semble totalement inexact. Il est vrai que le déploiement de Linky suscite beaucoup de questionnements, de demandes de discussions, pour lesquels nous mettons les moyens nécessaires en ?uvre tant à l'échelle de la Mairie centrale que des arrondissements, mais à ma connaissance il n?y pas de retours négatifs qui nous soient remontés jusque-là. Je vous proposerai donc simplement de remplacer ce neuvième considérant par la phrase suivante : "Considérant les questions et demandes de transparence formulées par plusieurs parties prenantes, usagers et salariés". Si vous étiez d'accord avec cet amendement, je donnerais un avis favorable à votre v?u.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci, et merci de votre concision. Il y a une explication de vote de M. Pascal JULIEN.

M. Pascal JULIEN. - En deux minutes. Même pas, une minute. Ce sera rapide. Pour dire que d'abord je souhaiterais que l'on arrête de dire que le Linky est intelligent. Ce n'est pas parce qu'on est numérique et connecté qu'on est intelligent ; on peut être totalement crétin. Je ne vois pas ce que vient faire l'intelligence là-dedans. Il faudrait qu'on arrête cela. Parlons de compteurs numériques ou communicants ; d'ailleurs, bien souvent on dit compteurs communicants. Je propose à notre Assemblée de parler désormais de compteurs communicants. C'est le premier point mais ce n'est pas cela qui m'empêchera de voter le v?u, que je trouve très bien à tout point de vue. Nous avons appris au cours de la Commission présidée fort bien par Célia BLAUEL - la question a été posée -, que les agents doivent poser 7 compteurs par jour. C'est le chiffre minimum qui leur est indiqué. 7 compteurs par jour. Un temps de pose, c?est au minimum une demi-heure et il faut ajouter le temps de déplacement. De plus, il faut rajouter le temps de contestation car les agents se heurtent à des habitants qui ne veulent pas du Linky. A ce moment-là, cela ne dure plus une demi-heure mais beaucoup plus longtemps et c'est ainsi qu?effectivement il y a des impératifs de rendement qui leur sont indiqués et qu?ils n'arrivent pas à satisfaire, d'où les difficultés et d'où ce v?u qui est excellent. Voilà, on vote pour !

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 70 ainsi amendé. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le v?u amendé est adopté. (2016, V. 163).