Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DAE 245 - Subvention (120.000 euros) et convention pluriannuelle 2016-2018 avec le Comité Champs-Elysées pour l’organisation de la grande parade du Jour de l’An (8e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2016


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous allons examiner le projet de délibération DAE 245. C'est une subvention de 120.000 euros et une convention pluriannuelle 2016 - 2018 avec le Comité des Champs-Elysées, pour l'organisation de la grande parade du Jour de l'An. La parole est à Mme LECUYER.

Mme Catherine LECUYER. - Madame la Maire, mes chers collègues, permettez-moi de saluer le travail remarquable réalisé par le Comité des Champs-Elysées. Créée en 1916, cette association assure la promotion, le prestige et la notoriété de l'avenue des Champs-Elysées et de l'ensemble de son quartier mythique. Le Comité des Champs-Elysées est au service de chacun de ses 170 membres et porte les valeurs du label Champs-Elysées en France et à l'étranger. Nous tenons à rendre hommage au travail réalisé par son équipe, en particulier son président, Jean-Noël REINHARDT, qui ne ménage pas ses efforts pour assurer le rayonnement des Champs-Elysées. Il est donc très judicieux que la mairie de Paris s'associe au travail réalisé par le Comité en participant au financement de sa parade du 1er janvier. Cependant, ce projet de délibération n'a pas manqué d'interpeller tous les élus de la majorité présents lors du dernier Conseil du 8e arrondissement. Ils se sont d'ailleurs abstenus de le voter après avoir pris connaissance des détails du budget proposé par le Comité. Il apparaît en effet que "Loisirs Associés", le prestataire principal de cette grande parade, facture le montant de sa prestation 120.000 euros, soit exactement le montant de la subvention demandée. Or, vous n'êtes pas sans connaître les liens très étroits qui unissent "Loisirs Associés", bien connu pour sa gestion du marché de Noël des Champs-Elysées, de la Foire du trône et autres manifestations, et la société "Fêtes Loisirs" qui, elle, gère la grande roue de la Concorde pour laquelle elle est actuellement en délicatesse avec l'Etat, comme de nombreux journaux s'en sont fait l'écho le mois dernier. Je vous rappelle en effet que dès la fin de 2015, le Préfet d?Ile-de-France avait fait savoir à "Fêtes Loisirs" qu'elle devait libérer la place de la Concorde fin février, en ôtant la grande roue installée pour la période des fêtes. Cette décision faisait suite à une recommandation de la D.R.A.C., qui veille à l'esthétique et à la conservation de cette place intégralement classée Monument historique. Or, au mépris des injonctions de l'État, cette grande roue tourne encore aujourd'hui au-dessus de la Concorde et devrait rester en place jusqu'à mi-septembre en toute illégalité donc. Aussi, il apparaît délicat que la Ville signe une convention pluriannuelle de 120.000 euros par an sur trois ans, pour cette grande parade dont le budget, conséquent repose sur la prestation d'une société dont le gérant ne respecte pas la loi et défie l'autorité des pouvoirs publics. Ne serait-il pas opportun de s'assurer dans un premier temps de la soumission de cette société à la loi ? Merci.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - La parole est à Bruno JULLIARD pour vous répondre.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci. La subvention qu'il vous est proposé aujourd'hui d'accorder au Comité des Champs-Elysées est en effet destinée à amplifier le partenariat que nous avons avec le Comité des Champs-Elysées. Vous avez eu raison de souligner la qualité du travail réalisé par le Comité des Champs-Elysées. Nous travaillons en très bonne intelligence avec eux et depuis de nombreuses années la Ville de Paris et le Comité des Champs-Elysées ont conclu un partenariat en vue d'assurer l'animation et la décoration de l'avenue emblématique de la Capitale à l'occasion des fêtes de fin d'année. Il y a évidemment les illuminations, le marché de Noël, le spectacle du 31 décembre dorénavant, et la parade qui vient compléter les animations déjà existantes. Pour cette troisième édition, la Ville de Paris et le Comité des Champs-Elysées ont souhaité, sur une idée originale du Comité des Champs-Elysées qui est à l'origine de ce projet et le porte au titre des festivités de fin d'année, que la Ville de Paris attribue une subvention spécifique pour l'organisation de la parade des Champs-Elysées le 1er janvier. Il se trouve que pour les deux premières éditions, elle est un grand succès et nous sommes heureux de pouvoir soutenir cette initiative pour l'année 2016. Cela n'a évidemment rien à voir par ailleurs avec le sujet que vous avez abordé en fin d'intervention, mais je me permets de dire un mot sur la grande roue. Nous avons décidé cette année, en raison de l'Euro, d'augmenter le temps de présence de la grande roue, en aucun cas cela ne se traduira par une absence de démontage de la grande roue. À la fin des festivités, elle sera bien démontée avant d'être remontée pour la saison suivante.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci. Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 245. Qui est pour ? Qui est contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DAE 245).