Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UDI-MODEM relatif à la gestion et la prévention métropolitaine des inondations.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2016


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Le v?u n° 71 est relatif à la gestion et à la prévention métropolitaine des inondations. La parole est à M. Eric HÉLARD, pour deux minutes.

M. Eric HÉLARD. - Merci, Monsieur le Maire. Mon v?u concerne les conséquences de la crue que nous venons de subir à Paris et en Région parisienne. Par souci de clarté et suite à ce qui s'est dit en Commission, je souhaite tout d?abord au nom de mon groupe rendre hommage au personnel de la Ville et de l'Etat, qui se sont mobilisés sans compter durant cette période difficile et douloureuse pour de nombreux concitoyens. Un travail considérable a été réalisé ces dernières années pour prévenir un phénomène d?une telle ampleur, et l?opération "Sequana", menée par la Préfecture de police en mars dernier, en fait partie intégrante, mais ces derniers jours, on est hélas passé de l?exercice virtuel à la gestion de crise en temps réel. Alors, sans être un spécialiste, il y a forcément des faits nouveaux ou imprévus qui sont intervenus au cours de cette période. Il y aura donc nécessairement des conséquences pratiques à en tirer, et le moment venu, un retour d?expérience serait ici même le bienvenu pour adapter les dispositifs de secours et de prévention actuels. Enfin, selon nous, le projet de la Bassée, aujourd?hui en sommeil, qui pourrait permettre de réduire de 30 % les dommages en cas de catastrophe de type 1910, mérite d?être réexaminé. La Métropole du Grand Paris est sûrement l?instance à bonne échelle pour porter une réflexion sur la gestion de la Seine et des risques de crues. Ses représentants à la Ville de Paris pourraient en être les porteurs. C?est le deuxième alinéa de ce v?u. Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci beaucoup. Pour vous répondre, la parole est à Mme Célia BLAUEL.

Mme Célia BLAUEL, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire. Il y aurait énormément de choses à dire sur la question de la crue, mais je vais rester dans mes deux minutes pour répondre très concrètement aux deux considérants de votre v?u. Le premier pour dire que oui, nous aurons un temps de retour d?expérience à la rentrée. C?est ce que j?ai pu dire déjà au moment de la question d?actualité. Avec Colombe BROSSEL, nous ferons un point à la rentrée sur cet épisode de crue qu?a connu la Capitale. Réévaluer, adapter, comme vous le dites : je ne sais pas, parce que finalement, la conclusion, pour le moment, est aussi de dire que beaucoup de choses ont été bien prises en charge par notre cellule de gestion de crise. Deuxième élément : vous dire qu?à cette occasion-là, nous referons aussi un point sur le dossier de la Bassée, parce qu?il ne s?agit pas de ré-initier, comme vous le dites, ce sujet. Ce sujet est bien en cours, pris en main par l?E.P.T.B. Seine Grands Lacs, qui est donc l?établissement public qui a la charge des grands lacs réservoirs qui protègent un certain nombre de villes du risque de crues et d?inondations. Et ce projet, en fait, est en cours, il y a eu une concertation, un grand débat public et c?est à l?issue de ce débat public qu?a été décidée la création d?un casier pilote en 2012 pour justement pouvoir prendre le temps de regarder et d?avoir un retour d?expérience, tant sur le plan hydraulique que sur le plan environnemental, d?une telle installation. Je ne reviendrai pas là dans les détails. On prendra le temps à la rentrée de bien regarder ce projet avec les services de l?E.P.T.B. pour justement avancer dans nos débats, et ne pas recommencer à chaque fois les mêmes débats au sein de cette Assemblée. Le troisième élément de réponse que je voulais donner, c?est au sujet de votre demande par rapport à la Métropole, que je trouve, je dois vous dire, un tantinet déplacée, puisqu?effectivement, la Métropole récupère une compétence de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations. Le Président de la Métropole a nommé un vice-président en charge de ces questions, qui d?ailleurs semble bien prendre en mains ce dossier, puisqu?un premier colloque sur ce sujet aura lieu au mois de juillet, auquel je participerai, ainsi qu?un certain nombre d?autres élus parisiens, que le Président OLLIER a rappelé son intention de travailler sur cette question de la prévention des inondations, non pas seul, mais bien en coordination avec l?ensemble des acteurs, au premier rang desquels l?E.P.T.B. Seine Grands Lacs, et que là encore, la Métropole, ces derniers jours, semble bien en prise avec le dossier, puisqu?a été annoncée la mobilisation d?un million d?euros pour les victimes sur le territoire métropolitain. Au vu de ces éléments, à la fois d?un retour d?expérience et d?un temps de discussion collective à la rentrée et des éléments concernant la Métropole, je vous proposerai de retirer votre v?u.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Monsieur HÉLARD, votre v?u est-il maintenu ? Oui, il est maintenu. Alors, je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 71, avec un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ? Qui est contre ?

Qui s?abstient ? Le v?u est rejeté.