Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains relatif à la sauvegarde du centre de santé "Etudes et santé" 12, rue Viala.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2016


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 91 relatif à la sauvegarde du centre de santé "Etudes et santé" du 12, rue Viala. C?est Mme BUFFETEAU qui présente ce v?u, pour deux minutes.

Mme Anne-Charlotte BUFFETEAU. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, nous avons un véritable manque d?offres de soins conventionnés dans le 15e arrondissement, notamment dans le quartier Emeriau - Zola. Depuis la destruction du centre de santé Beaugrenelle de la rue Linois en 2006, et la non-réouverture du centre Anselme Payen après la réhabilitation de l'E.H.P.A.D. en juillet 2014, les centres de santé sont les structures de proximité indispensables, notamment pour prodiguer les premiers soins et pour mener des actions de prévention et de formation. Ces centres qui pratiquent des tarifs raisonnés ont une vocation sociale, complètent l'offre de la médecine libérale et allègent les urgences des hôpitaux publics. Il est important de reconstituer l'offre de santé dans ce quartier dont la population augmente, une offre qui soit adaptée et accessible à tous. Or, le centre de santé "Etudes et santé" situé 12, rue Viala est menacé de fermeture car se trouvant en déficit, notamment du fait des difficultés de recouvrement du tiers-payant auprès de l'Assurance Maladie. Ce centre et ses 59 salariés reçoivent 60.000 personnes dont la plupart en situation de précarité. La Mairie de Paris doit avoir pour objectif de maintenir une offre de soins de proximité accessible à tous, je le répète. C'est pourquoi nous demandons à la Maire de Paris de mettre en ?uvre les moyens nécessaires pour empêcher la fermeture de ce centre de santé implanté dans un quartier déjà en insuffisance d'offre de soins conventionnés. Je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci à vous et Bernard JOMIER vous répond.

M. Bernard JOMIER, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. Le centre de santé Viala est un centre mutualiste qui est en difficulté comme malheureusement beaucoup de centres de santé. Cela dit, le gestionnaire ne nous a pas saisis de demandes particulières à ce jour. Une procédure judiciaire est en cours, un administrateur provisoire a été désigné, qui devrait permettre au juge de se prononcer sur la viabilité économique et la solidité des projets portés par les candidats à la reprise de ce centre. Je sais également que l'Agence régionale de santé suit la situation de près, elle doit d'ailleurs opérer une visite, la semaine prochaine, dans ce centre, et notamment pour se faire une idée plus précise des problèmes de gouvernance, avec une vacance du directeur de ce centre depuis plusieurs mois. Par ailleurs, dans les considérants de votre v?u, vous invoquez le tiers-payant comme étant une difficulté particulière qui aurait mis en danger la situation financière de ce centre. Permettez-moi de vous dire qu'aucun élément fiable ne permet de donner crédit à cette idée. Notre Municipalité est attentive à l'offre de soins en secteur I, vous le savez, nous avons d'ailleurs décidé de stopper le mouvement de fermeture des centres de santé municipaux, d'élargir l'offre de soins de chacun de nos centres, de soutenir la création de maisons de santé pluriprofessionnelles et l'installation de médecins libéraux dans le cadre du dispositif "Paris Med". Malgré cela, nous n'avons pas capacité à intervenir encore plus quand nous ne sommes pas sollicités, pour chacun des centres de santé privés existants dans notre ville. Je vous demande donc de retirer votre v?u, malgré la préoccupation que je partage totalement avec vous de l'offre de soins dans le 15e arrondissement. D'ailleurs, à ce sujet je vous informe qu'un cabinet avec de nouveaux professionnels de santé devrait ouvrir d'ici début 2017 dans le cadre du dispositif "Paris Med" dans votre arrondissement, et donc je vous demanderai de retirer votre v?u, sinon j'y apporterai un avis défavorable.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Madame BUFFETEAU, au vu des explications que vient de donner M. JOMIER, retirez-vous votre v?u ? Non. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 91 avec un avis défavorable de l?Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Abstentions ? Le v?u est rejeté.