Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à "Paris Initiatives Entreprises".

Débat/ Conseil général/ Septembre 2009


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l'examen de la proposition de v?u référencée n° 2 G dans le fascicule, déposée par le groupe Centre et Indépendants, relative à "Paris Initiatives Entreprises".

La parole est à Mme Valérie SACHS.

Mme Valérie SACHS. - Merci, Monsieur le Président, mes chers collègues.

Connaissant l'importance de l'accompagnement financier lors de la création d'entreprises et la mise à disposition des expériences de gestion, le groupe Centre et Indépendants tient à saluer l'action de l'association "Paris Initiatives Entreprises" en faveur de l'emploi à Paris et son soutien actif aux entreprises sociales et solidaires.

C'est pourquoi nous demandons que le Département de Paris vote une subvention complémentaire de fonctionnement, qui lui permette d'engager à plein temps un nouveau collaborateur.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci pour cette question très claire.

La parole est à Mme COHEN-SOLAL.

Mme Lyne COHEN-SOLAL. - Monsieur le Président, je remercie Mme SACHS et son groupe de leur intérêt pour l'association "Paris Initiatives Entreprises". P.I.E. accompagne des professionnels qui prennent le risque de devenir entrepreneurs et de créer leur propre emploi. 140 à 200 créations d'entreprises sont assurées directement chaque année grâce à cette association, 36 structures d'économie sociale et solidaire ont été suivies en 2008, 17 financées, ce qui a permis de consolider 1.621 emplois dans le champ de l'économie sociale et solidaire. 325 emplois au total ont été créés en entreprise, financés par P.I.E. Le soutien que lui apporte le Département de Paris est donc représentatif de notre effort pour la relance économique dans un contexte aggravé.

Pour autant, ce contexte oblige aussi toutes les collectivités locales à opérer des économies importantes dans leur budget et Paris ne fait pas exception à cette règle.

En outre, nous n'avons pas eu connaissance d'une demande formelle de P.I.E. pour créer un poste supplémentaire comme vous le dites. Une augmentation de la subvention de fonctionnement à P.I.E. versée par le Département ne paraît donc pas opportune.

C'est pourquoi j'exprime un avis défavorable de l'Exécutif au v?u que vous présentez. Lors de la discussion budgétaire, nous proposerons la reconduction de la subvention de la subvention 2009 qui s'élève à 300.000 euros, ce qui n'est pas un mince effort du Département, sachant qu'une subvention d'investissement d'un montant égal de 300.000 euros est également versée à P.I.E. et une autre de 30.000 euros au fonds de garantie "France Active".

Je me permets de dire que je parle ici au nom des ma collègue Mme Seybah DAGOMA, qui ne peut pas être parmi nous. Donc avis défavorable.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame Lyne COHEN-SOLAL.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Centre et Indépendants, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.