Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

50 - Vœu n° 21 déposé par Mme Violette BARANDA et les membres du groupe "Les Verts" relatif à l'introduction de l'alimentation biologique dans les crèches

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2004


M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Avant de passer à la 7e Commission, nous allons examiner le v?u n° 21 qui ne se rattache à aucun projet de délibération. Ce v?u, relatif à l'introduction de l'alimentation biologique dans les crèches a été déposé par le groupe "Les Verts".
Je donne la parole à Mme Violette BARANDA.
Mme Violette BARANDA. - Ce v?u est relatif à l'introduction de l'alimentation biologique dans les crèches. L'agriculture biologique, conformément à la réglementation, garantit l'absence de produits chimiques de synthèse (additifs, conservateurs, colorants) à tous les stades : lors de la production, de la transformation ou du conditionnement des aliments. Eliminer les toxines dans l'alimentation contribue à améliorer la santé de tous et particulièrement la santé des enfants physiologiquement plus fragiles que les adultes.
Soulignons que la traçabilité est incluse dans les produits bio, gage de bonne qualité.
De plus, les sommets de Rio et de Johannesburg ont conclu que nous étions responsables collectivement de notre terre envers nos générations futures, et qu'il est indispensable, si nous voulons sauver notre terre, de faire rapidement progresser aux niveaux local, national, régional et mondial, le développement économique, le développement social et la protection de l'environnement, piliers interdépendants et complémentaires du développement durable.
Il s'avère que l'agriculture biologique contribue à cette nouvelle donne car elle aide à réduire la pollution des eaux souterraines et de surface, et sauvegarde les disponibilités d'eau potable dans certaines zones.
Considérant que l'agriculture biologique a un impact positif sur la santé et sur l'environnement, les élus du groupe "Verts" préconisent l'introduction d'aliments biologiques dans tous les établissements scolaires. Il serait donc opportun d'ajouter à l'étude de la FNAB un volet concernant l'introduction d'aliments biologiques dans les crèches : une façon de mutualiser les études.
Cette étude, partiellement décrite dans le projet de délibération DASCO 30, incitée par l'adjoint au Maire chargé de la vie scolaire, établira un état des lieux de l'alimentation biologique dans les écoles parisiennes. De cet état des lieux découlera une analyse des dysfonctionnements actuels, des améliorations à prévoir, des attentes des acteurs concernés.
Ajouter un volet concernant les crèches à cette étude permettra à la Mairie de Paris, d'une part, de répondre positivement aux préoccupations de tous ses concitoyens en matière de santé et d'environnement et, d'autre part, de valoriser ses actions et mutualiser ses pratiques et ses expertises. Soutenir des actions transversales entre les directions répond au but que s'est fixé la Mairie de Paris.
Sur proposition de Violette BARANDA et du groupe des élus "Verts" du Conseil de Paris, le Conseil de Paris émet le v?u que l'adjointe au Maire chargée de la petite enfance sollicite rapidement la FNAB dans le but d'ajouter un volet concernant l'introduction de l'agriculture biologique dans les crèches à l'étude de la FNAB qui va démarrer début avril 2004, par souci d'économie que soient mutualisées les expertises.
Merci.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Madame TROSTIANSKY, pour l'Exécutif.
Mme Olga TROSTIANSKY, adjointe. - Le groupe "Les Verts" propose que la Fédération nationale d'agriculture biologique réalise une étude sur l'introduction de l'alimentation biologique dans les crèches. Je voulais proposer de faire participer cette fédération au groupe de travail sur l'alimentation dans les crèches que nous allons réunir bientôt, courant mai, auquel, Madame BARANDA, vous serez évidemment conviée, comme nous l'avons fait pour ce qui concerne les normes H.Q.E.
Selon les conclusions de ce groupe de travail, je propose que l'on évalue la nécessité ou pas de mener cette étude.
Nous avons réalisé un travail préparatoire sur l'alimentation biologique dans les crèches. Ce que nous avons d'ores et déjà entrepris montre que la situation des crèches est un peu différente de la situation dans les écoles puisque les besoins alimentaires des moins de 3 ans sont plus homogènes. Nous disposons dans chaque établissement de cuisinières en mesure de préparer les repas, et la Sous-Direction de la Petite enfance effectue les achats pour tous les établissements. Comme vous pouvez le constater, un certain nombre d'éléments viennent simplifier la mise en place de ce chantier par rapport à la situation scolaire.
Je vous propose de surseoir à ce v?u et d'attendre les conclusions du groupe de travail pour s'engager ou pas dans la commande d'une étude, si le besoin s'en fait vraiment sentir au cours de cette réunion.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Madame BARANDA, souhaitez-vous maintenir votre v?u ?
Mme Violette BARANDA. - Je voudrais répondre à Mme la Maire que cela fait déjà neuf mois que nous attendons une réunion. Nous devions faire un salon ; nous étions prêts, le groupe "Les Verts", et nous avions trouvé des nutritionnistes, des médecins, des agriculteurs. Nous avons réalisé un travail énorme.
Nous avons sollicité sans arrêt votre cabinet et nous n'avons jamais obtenu de réponse. C'est pour cela que nous avons introduit ce v?u.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - En clair, retirez-vous votre v?u ?
Mme Violette BARANDA. - Si cela va dans le bon sens et si, effectivement, au mois de mai, il y a cette réunion de travail, c'est oui.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Le v?u est donc retiré puisque la réunion aura lieu le 18 mai, à 17 heures 30, en salle 2.