Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

80 - QOC 2004-213 Question de Mme Roxane DECORTE à M. le Préfet de police relative à la présence de toxicomanes et au développement de la prostitution dans le secteur de la porte des Poissonniers (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2004


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à la question de Mme Roxane DECORTE à M. le Préfet de police relative à la présence de toxicomanes et au développement de la prostitution dans le secteur de la porte des Poissonniers (18e).
La parole est à Mme DECORTE.
Mme Roxane DECORTE. - Monsieur le Représentant du Préfet de police, Monsieur le Maire, je souhaiterais attirer votre attention sur la présence nombreuse de toxicomanes et le développement de la prostitution dans le secteur de la Porte des Poissonniers situé dans le 18e arrondissement.
Cette situation, faite d'inhumanité et d'insécurité crée un climat malsain, fait de violences verbales et/ou physiques, de tapage nocturne, de racolage sur la voie publique.
Les riverains se plaignent exprimant leur malaise, leur ras-le-bol, étant en colère notamment pour l'image donnée à leurs enfants.
Je souhaiterais connaître les mesures prises pour remédier à cette situation sensible. Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRESENTANT DU PREFET DE POLICE. - Merci, Monsieur le Maire.
Le secteur de la Porte des Poissonniers fait effectivement l'objet d'une attention toute particulière de la part des services de police.
Pour ce qui concerne le phénomène prostitutionnel, les investigations exercées par les fonctionnaires de police ont permis de recenser une quinzaine de prostituées toutes majeures et en possession de documents administratifs en cours de validité.
Les policiers de quartier assurent une surveillance et une présence policière soutenue de 7 heures 30 à 23 heures 30, afin d'assurer la sécurité des riverains.
Par ailleurs, un véhicule de police a pour mission de lutter contre le racolage. Il patrouille à cet effet dans la journée sur le boulevard Ney, et vous savez tous les résultats que nous avons obtenus sur ce secteur.
L'activité des services de police a permis de modifier la physionomie de ce secteur, induisant une réduction notoire du phénomène prostitutionnel. Ainsi, et pour les seuls mois de janvier et février 2004, 72 procédures pour racolage ont été établies sur ce même secteur.
En matière de lutte contre les stupéfiants, la brigade des stupéfiants a procédé, au cours de l'année 2003, à l'interpellation de 13 trafiquants dans ce quartier.
J'ajoute que les fonctionnaires de la 2e division de police judiciaire ont interpellé, le 9 janvier dernier, un individu revendeur d'héroïne auprès duquel s'approvisionnaient les toxicomanes depuis plusieurs mois Porte de la Chapelle.
Je puis vous assurer de la détermination et de l'engagement total des services de police pour poursuivre les multiples actions engagées dans ce secteur.