Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UDI-MODEM relatif à une convention avec les organisateurs d'événements sur le Champ de Mars.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le v?u n° 61 qui est relatif à une convention avec les organisateurs d?événements sur le Champ de Mars. La parole est à Yves POZZO di BORGO, pour le groupe UDI-MODEM, pour deux minutes.

M. Yves POZZO di BORGO. - Madame la Maire, c?est un v?u qui concerne la cohabitation apaisée entre les riverains, les noctambules et les organisateurs d?événements sur le Champ de Mars. Il y a actuellement une charte d?usage du Champ de Mars sur la cohabitation entre tous ces intervenants, mais manifestement, elle est insuffisante. Vous savez très bien que sur le Champ de Mars, on trouve presque chaque fin de semaine : des manifestations populaires, des pique-niques, des animations nocturnes, des engins de chantier pour monter les chapiteaux. Tout cela est bien pour la vie parisienne, mais tout cela a pour conséquence des niveaux sonores très élevés et pas uniquement dans la journée. Manifestement, le nombre d?agents de surveillance n?a pas les moyens d?assurer une prévention. J?ajouterai aussi que derrière tout cela, il y a souvent des atteintes à la sécurité dans ce Champ de Mars. Nous avons constaté, à moins que vous nous disiez le contraire, que les enfants, les personnes âgées et les familles vont moins souvent sur le Champ de Mars à cause de cela, du moins à certaines heures. La Mairie s?était engagée à mettre en place avec l?APUR un schéma directeur du Champ de Mars. Je crois qu?il ne l?est pas encore. Nous proposons dans ce v?u plusieurs choses. Le premier point que l?on propose, c?est que la Mairie signe avec les prestataires d?événements une convention pour essayer d?atténuer ce genre de choses. Nous souhaitons aussi qu?une Commission locale de concertation avec la mairie du 7e arrondissement se mette en place, et la Mairie de Paris bien sûr. Nous souhaitons également, pour améliorer le diagnostic, que des "méduses" soient installées avenue Charles-Floquet pour qualifier les niveaux d?émissions sonores sur le Champ de Mars, ce qui n?est pas le cas. Il faudrait qu?on le fasse. En gros, on souhaite que la Mairie prête une attention un peu plus forte à ce lieu qui est un lieu d?animation, mais qui provoque beaucoup de nuisances. Merci.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Pour vous répondre, je donne la parole à Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci. Je suis étonnée de ce v?u parce que vous avez l?air d?ignorer les discussions fréquentes que nous avons avec la mairie d?arrondissement sur ce sujet et notamment aussi avec les Amis du Champ de Mars et la manière dont nous avançons sur ces sujets. Le Champ de Mars est un espace vert singulier en raison de son histoire et de sa situation. Un Comité du Champ de Mars se réunit chaque année, deux fois par an maintenant, afin d?aborder l?ensemble des dimensions liées à ce site. Nous travaillons, sous l?égide du Secrétariat général, à un projet de schéma directeur du Champ de Mars qui a été acté et lancé dans le cadre de ce Comité qui nous permettra de nous accorder sur les orientations d?aménagement et les objectifs d?amélioration de la gestion du site au quotidien. Ce travail s?appuiera notamment sur un diagnostic réalisé par l?APUR et bien évidemment, sur les apports de l?ensemble des participants. Les éléments dans votre v?u, souhait d?instances de concertation, sont déjà pris en compte dans la démarche que nous avons engagée, ce qui m?étonne un peu. La mairie d?arrondissement a tout à fait la possibilité, par ailleurs, d?avoir un travail régulier avec le commissariat sur certains agissements que vous pourriez avoir constatés sur le Champ de Mars. A ma connaissance, Monsieur POZZO di BORGO, les familles, les enfants, les personnes âgées continuent de fréquenter assidûment cet espace. S?agissant de la gestion des manifestations, les autorisations sont déjà extrêmement codifiées puisque c?est entre 7 heures et 19 heures et des prescriptions visent à limiter le niveau sonore des manifestations. L?installation que vous souhaitez d?un dispositif de mesure du bruit appelé "Méduse" pour objectiver les nuisances sonores n?apparaît pas adaptée puisque ce dispositif ne s?applique, en effet, qu?au bruit d?activités avec notamment une diffusion régulière de musique amplifiée et non pas au bruit de personnes déambulant ou pique-niquant. Beaucoup de choses se font déjà sur ce sujet. Vous pourriez peut-être demander à la mairie du 7e arrondissement de vous donner les comptes rendus des réunions. Pour toutes ces raisons, j?émets donc un avis défavorable sur votre v?u.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Très bien, merci. Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 61 déposé par le groupe UDI-MODEM avec un avis défavorable de l?Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le v?u est rejeté.