Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 SG 27 - Convention de financement avec l’ADEME, concernant l’appel à projets MODEVAL-URBA 2016, pour la mise en place et l’évaluation de la future plateforme numérique "Végétalisons Paris".

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération SG 27. Appel à projets pour la mise en place et l'évaluation de la future plateforme numérique "Végétalisons Paris". La parole est à Mme Joëlle MOREL.

Mme Joëlle MOREL. - Merci, Monsieur le Maire. Ce projet de délibération concerne une convention de financement avec l'ADEME pour la mise en place d'une plateforme numérique "Végétalisons Paris". Nous nous réjouissons de l'arrivée de cette plateforme qui sera un outil complémentaire à la volonté d'accroître les espaces de nature en ville sous toutes ses formes. La nature en ville revêt bien évidemment plusieurs fonctions. La fonction écologique est essentielle et offre des services écosystémiques importants pour la qualité de vie en ville, tels que la régulation de la température de l'eau ou de la pollution atmosphérique. De plus, nous savons désormais qu'il est essentiel de préserver et de construire des continuités, des corridors écologiques, des trames vertes, des trames bleues, des trames noires. Cette volonté de végétaliser la ville doit constituer un tout cohérent et lisible permettant à tous le rétablissement des continuités et fonctionnalités écologiques. Je souhaite également mettre l'accent sur la fonction sociale et récréative de cette nature en ville car qui dit fonction sociale et récréative parle dès lors de l'accessibilité des publics. En effet, l'accès à cette nature doit être équilibré, équilibré dans le sens où ces espaces de nature doivent être accessibles à tous et nous avions déjà souligné ce point concernant les toits végétalisés qui doivent faire partie de l'espace public. Equilibré également dans le sens où la répartition territoriale des espaces verts doit être la même pour tous les quartiers, les quartiers aisés et les quartiers populaires de la ville. L'attention croissante portée à la nature urbaine de proximité doit s'accompagner d'une attention à leur égale répartition spatiale afin de ne pas engendrer d'inégalités environnementales. Un dernier point que nous souhaitons souligner, qui est au centre de nos préoccupations, c'est l'importance d'accompagner les Parisiennes et Parisiens dans leur volonté de végétaliser. Nous devons aider les jardiniers et les citoyens à s'organiser collectivement et si la plate-forme va aider ces jardiniers citoyens et répondre à une grande attente, et nous nous en félicitons, elle sera en complément de l'accompagnement humain qui reste essentiel pour les élus écologistes. Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci. Pour répondre, la parole est à Mme KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire. Merci, Madame MOREL. Je ne reviendrai pas sur ce que vous venez de développer, à savoir les bienfaits de la végétalisation en ville et la nécessité notamment de renforcer les continuités écologiques et les trames vertes, bleues et noires. De même, comme vous l'avez signalé, nous partageons le fait que la fonction sociale est primordiale dans la végétalisation de la nature. Bien évidemment, sur les toits parisiens nous aurons des toits auxquels le public pourra accéder et où l'agriculture sera partagée. Comme sur certains toits, nous aurons plus de l'agriculture productive. Cette plateforme vise effectivement à accompagner les Parisiens, et à étudier de manière approfondie les projets de végétalisation ou d'agriculture urbaine. De même, elle pourra proposer des recommandations et surtout elle sera un moyen pour tous les citoyens et les Parisiens qui ont envie soit d'agriculture urbaine, soit de végétalisation de pouvoir se parler, échanger et devenir acteurs de la ville. "Végétalisons Paris", c'est cette plateforme numérique en cours de développement qui sera lancée et qui sera un outil au service des citoyens jardiniers parisiens. Bien évidemment, je suis d'accord avec vous, cela sera réalisé aussi avec de l'accompagnement humain. Merci de votre intervention.

(M. Mao PENINOU, adjoint, remplace M. Julien BARGETON au fauteuil de la présidence).

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - J?ai pris la présidence, que j?essaie de ne pas oublier. Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 27. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2016, SG 27).