Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UDI-MODEM relatif à la mise à disposition par la Ville des places de parking disponibles.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci, Madame GATEL, vous avez encore la parole pour présenter le v?u n° 70.

Mme Maud GATEL. - Merci. Monsieur le Maire, mes chers collègues, la question du stationnement reste un sujet particulièrement important pour les automobilistes à Paris. On a coutume de dire qu'1 automobiliste sur 5 circule pour rechercher une place de parking. En réponse à un v?u de notre Assemblée, un bilan des places disponibles dans les parkings des bailleurs de la Ville a été demandé et effectué. Je regrette d'ailleurs qu'il ne nous ait pas été communiqué sans que nous ayons à le demander. Or, comme on pouvait s'y attendre, le nombre de places de parking disponibles chez les bailleurs sociaux est extrêmement important puisque simplement en prenant "Paris Habitat", la R.I.V.P., "Elogie" et la S.I.E.M.P., on compte 19.711 places disponibles sur l'année 2015, soit quasiment un tiers de l'offre de places de parking dans les parkings concédés. Or le souci de libérer l'espace public pour un meilleur partage nous conduit à privilégier le stationnement en sous-sol plutôt qu'en surface. Ce v?u a donc pour objet de demander à la Ville de mettre à disposition les places vacantes chez les bailleurs ainsi que dans les administrations et de communiquer ces données aux entreprises spécialisées afin de permettre la mise en relation entre ceux qui sont à la recherche de places de parking et ceux qui peuvent en offrir. Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci. La parole est à M. Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. Plusieurs points demandés dans votre v?u, Madame GATEL, sont déjà opérationnels. Les places vacantes chez les bailleurs sociaux sont déjà accessibles à tous, répertoriées sur les sites des bailleurs sociaux avec tarifs et coordonnées pour prendre contact. Comme pour des places de parking dans des parcs privés, certaines de ces places sont susceptibles d'être commercialisées par des "start-up". Je pense par exemple à deux d?entre elles, l?e-park ou Zenpark, mais il y en a encore d'autres, bien évidemment. Leur développement est toutefois limité de façon réglementaire par des exigences de sécurité, qui nous sont édictées par la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris et la Préfecture de police. En effet, il est aujourd?hui impossible de proposer plus de 10 places à des tiers dans les parcs privés, sauf à remplir les conditions qui sont imposées aux établissements recevant du public, à savoir une sortie de secours à moins de 50 mètres, une sortie piétonne interdite par la rampe, des créations de sortie qui n?aboutissent pas dans les lieux privés comme les halls d'immeuble, etc. Enfin, pour mémoire, nous avons lancé en septembre 2015 - c'était avec mon collègue Jacques BAUDRIER et avec Mme la Maire du 20e, Frédérique CALANDRA -, une opération de commercialisation de places vacantes de bailleurs sociaux dans le 20e arrondissement mais il faut reconnaître que très peu de places ont trouvé preneur, de l'ordre de 1 % seulement. Sachez par ailleurs que dans les parcs de stationnement concédés de la Ville de Paris et non dans les parcs de bailleurs et de l?administration, on comptait en début d'année environ 150 places dédiées aux opérateurs d'auto-partage. Compte tenu de ces éléments, je considère que votre v?u est déjà pris en compte et je vous propose de le retirer. Si vous souhaitiez le maintenir, je serai malheureusement amené à donner un avis défavorable.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci. Alors, avec cette réponse, le v?u est-il maintenu ? Oui, il est maintenu. Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 70 un avis défavorable de l?Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le v?u est rejeté.