Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DDCT 143 - Création d’une Mission d’Information et d’Evaluation sur le thème "Paris ville interculturelle : liens, pratiques et politiques publiques".

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DDCT 143 porte création d?une Mission d'Information et d'Evaluation sur le thème "Paris ville interculturelle". Je vais donner successivement la parole à M. GUILLOT, Mme ATALLAH, Mme SIMONNET et Mme PRIMET. Didier GUILLOT ?

M. Didier GUILLOT. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, la Mission d'Information et d?Evaluation est un outil donné aux élus qui permet d'approfondir des sujets transversaux. Pris dans l'actualité et les polémiques parfois politiciennes, ce sont des temps de réflexion indispensables d?une grande richesse et qui tracent des lignes de réforme pour l?avenir. C?est aujourd?hui le groupe Ecologiste de Paris qui propose de créer une M.I.E. sur la question de l'interculturalité dans les politiques municipales. Ce sujet est rarement abordé de manière globale et cette proposition nous paraît très intéressante pour notre collectivité. Paris est une ville cosmopolite, c'est une ville-monde. Nous le savons, des citoyens du monde entier viennent à Paris pour visiter notre ville, pour y travailler, pour y étudier, s?y installer pour un temps ou pour toujours, mais aussi pour s?y réfugier. Les quartiers de Paris - évidemment, je pense au 18e dont je suis élu - sont devenus avec l'histoire des lieux de passage et des lieux de brassage. Ce carrefour des cultures fait de Paris un lieu unique au monde et cette richesse bénéficie d?abord à l'ensemble des Parisiens. C'est l'attractivité de notre ville, ses atouts qui nous apportent cette diversité propre aux grandes métropoles et nous avons fort à gagner à expliciter les enjeux que suppose cette diversité d'origines et de cultures et ce, sans nier l'identité propre de Paris. L'intégration de tous nécessite d'apporter les conditions d'un accueil efficace et la prise en compte d'un temps d'adaptation nécessaire. C'est un des sujets essentiels qui sont à aborder. Les premières séances de la Mission d'Information et d'Evaluation nous permettront bien sûr d'expliciter plus en avant notre futur cadre de travail. Nous espérons des débats riches et utiles à tous les Parisiens. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci, merci de votre concision. La parole est à Mme Marie ATALLAH.

Mme Marie ATALLAH. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, tout d'abord nous souhaitons remercier Mme la Maire d'avoir accepté d'inscrire à l'ordre du jour de notre Assemblée la proposition de notre groupe Ecologiste, qui consiste à mener une Mission d'Information et d'Evaluation portant sur le thème "Paris ville interculturelle : liens, pratiques et politiques publiques". Le choix de notre groupe Ecologiste de traiter du thème de l'interculturalité à Paris s'appuie essentiellement sur notre conviction profonde que, dans le contexte actuel et face aux enjeux de notre vivre-ensemble et de notre cohésion sociale, renforcer l'interculturalité dans nos quartiers constituerait un levier important dans la construction de la ville résiliente et inclusive que notre majorité souhaite renforcer en permanence. En effet, le choix du thème de l'interculturalité s'inscrit dans le contexte multiculturel de Paris, dont l'histoire est profondément marquée par le brassage de populations venant d'ailleurs. Rappelons qu'avec une population de 2,3 millions de résidents, Paris accueille sur son territoire plus de 300.000 résidents étrangers, originaires d'Europe, d'Afrique et notamment du Maghreb, des pays asiatiques et de bien d'autres régions du monde. Produits de notre histoire et de notre modèle d'intégration et de vivre-ensemble, la diversité des cultures et des civilisations présentes à Paris constitue pour nous une richesse et un atout pour Paris, tant au niveau de son développement territorial qu'au niveau de son rayonnement international dans le monde. Rappelons également que notre majorité municipale est très mobilisée sur les questions liées à la promotion de la diversité culturelle, aux liens et passerelles entre les cultures, à l'interculturalité. Plusieurs projets culturels de proximité sont à l'ordre du jour de ce Conseil. Ils visent essentiellement à décloisonner les secteurs culturels et sociaux pour faire participer tous les publics parisiens et notamment les plus démunis à la création culturelle et favoriser ainsi leur inclusion dans la ville. Notons aussi que notre majorité municipale est particulièrement active et impliquée dans le développement des échanges et partenariats internationaux permettant de renforcer les compétences et capacités de Paris à innover dans la promotion de la diversité culturelle et de la lutte contre toutes les formes d?exclusion. Nous pensons tout particulièrement aux outils comme le réseau de cités interculturelles, le réseau I.C.O.R.N., le réseau de villes-refuges ou encore le réseau de villes inclusives. S?appuyant sur les actions, les compétences, les outils et les moyens mis en place par notre collectivité pour favoriser la dynamique interculturelle, il nous semble intéressant pour nous, élus de Paris, de s?interroger aujourd?hui sur la réalité de cette dynamique interculturelle dans notre ville, ses pratiques dans les quartiers et les institutions ainsi que sur le mode de sa gouvernance par notre collectivité. Aussi, à l?heure où les questions de l?accueil des réfugiés et de leur intégration dans nos villes occupent une place importante dans les débats publics en France et en cette période d?hommage aux victimes des attentats qui nous rappelle nos blessures et nous fait douter de la solidité de notre vivre ensemble dans nos villes, cette M.I.E. revêt un sens tout particulier par rapport au contexte actuel et à ses enjeux, au lien que l?on pourrait établir entre unité et diversité, autorité et liberté, égalité et différence, l?enjeu étant de renforcer notre capacité à faire société ensemble dans le respect des valeurs de la République, tout en améliorant la prise en compte de la diversité et la spécificité de toutes les communautés de notre société. Ainsi, et même si nous avons besoin de bien définir les contours de cette mission dans l?objectif d?apporter une amélioration à notre action en matière de lisibilité et visibilité notamment, nous pouvons dès à présent dire que la M.I.E. devrait permettre de : - mieux connaître la réalité des pratiques interculturelles à Paris, les différentes formes de liens, d?expression, d?espaces, de lieux ou de quartiers où la dynamique interculturelle est développée ; - identifier et décrypter des expériences de pratiques interculturelles réussies au regard de l?enjeu de notre vivre ensemble ; - analyser et évaluer l?action municipale en faveur de l?interculturalité au service du vivre ensemble et notamment dans ces quartiers populaires et dans certains secteurs comme l?éducation ou la culture ; - formuler des préconisations en vue de renforcer l?action de notre collectivité dans le soutien et la promotion de l?interculturalité. Pour finir, nous tenons à vous assurer, Monsieur le Maire, que notre groupe se réjouit de présider cette M.I.E. avec un esprit de collégialité et une volonté de faire émerger des propositions concrètes, innovantes et constructives visant à renforcer l?action de notre collectivité dans ce domaine au service de l?épanouissement individuel et collectif des Parisiennes et Parisiens et pour que la diversité reste un atout pour Paris. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Madame ATALLAH, merci, d?autant que nous aurons toute une M.I.E. pour en débattre. La parole est à Mme Raphaëlle PRIMET.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Monsieur le Maire, mes chers collègues. Nous saluons cette demande de création de M.I.E. sur le thème de l?interculturalité. Paris est l?illustration de la ville-monde, une ville qui depuis des siècles attire et accueille des populations qui viennent du monde entier. Certains ont été attirés par le rayonnement culturel de notre ville ; beaucoup d?autres sont venus se réfugier à Paris après avoir fui les persécutions, les guerres et la misère qui frappaient leurs pays d?origine. Aujourd?hui, des centaines de nationalités sont représentées dans la population parisienne. Cette diversité des origines et des cultures est une force pour notre ville, une force sur laquelle nous devons nous appuyer aujourd?hui plus que jamais, mais que certains au contraire veulent voir disparaître, qui jouent sur les divisions, les peurs pour fracturer la société, désigner des boucs émissaires. Aussi, nous sommes ravis de pouvoir participer à cette M.I.E. qui permettra de mettre en lumière la richesse des différentes pratiques culturelles des Parisiennes et Parisiens et au fur et à mesure que nous avancerons dans nos travaux, d?envisager de nouvelles actions de soutien de la part de notre collectivité. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci beaucoup. La parole est à Mme Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci, chers collègues. Merci aux trois intervenantes qui sont inscrites sur ce projet de M.I.E. On en est au démarrage. En tout cas, je me félicite de la proposition qui a été faite par le groupe G.E.P. que nous puissions conduire ces travaux. Je peux vous assurer de mon plein et entier soutien ainsi que de celui de l?administration puisqu?elle sera fortement mobilisée, d?abord bien entendu pour vous accompagner dans les travaux de la M.I.E., mais peut-être aussi et surtout - si je puis me permettre avant que la M.I.E. n?ait commencé de formuler ce v?u - au-delà du diagnostic, au-delà de l?évaluation de ce qui est fait, surtout être force de proposition sur des actions concrètes, sur des actions innovantes, sur des actions moins innovantes mais dont nous avons besoin pour que nous puissions collectivement avancer sur le surjet. En tout cas, je me réjouis de pouvoir participer à vos travaux.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Je n?en doutais pas un instant. Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 143. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DDCT 143). La M.I.E. se tiendra donc.