Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DJS 10 G - Approbation des modalités d'accueil, d'indemnisation et de formation du contingent 2016/2017 des volontaires du Service civique.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DJS 10 G est relatif à l'approbation des modalités d?accueil, d?indemnisation et de formation du contingent des volontaires du Service civique. La parole est à Mme Leïla DIRI.

Mme Leïla DIRI. - Monsieur le Maire, chers collègues, le Service civique parisien est un sujet sur lequel nous portons une attention particulière, tant il favorise l'engagement des jeunes dans des projets ou missions de solidarité, de citoyenneté ou d'autres champs.

Au-delà de cet engagement, il permet d'acquérir à la fois expérience et compétences recherchées et nécessaires aujourd'hui à son insertion professionnelle.

Je me réjouis de voir que la promotion 2015/2016 est passée à 310 jeunes et que celle de l'année prochaine maintient ce niveau de mobilisation avec 300 engagements effectifs. Vous nous rappeliez dans le projet de délibération que la Mairie de Paris avait seulement accueilli 167 volontaires il y a deux ans. Notre v?u, adopté ici-même à l?unanimité, demandant de rabaisser l'âge d'entrée à 16 ans est peut-être pour quelque chose dans cet accroissement du nombre d'engagements. Quoi qu?il en soit, je voudrais commencer par remercier les plus de 200 agents de la Ville qui consacrent du temps et de l'énergie à tutorer et à encadrer ces jeunes volontaires, élément primordial pour un service civique de qualité. Je voudrais rappeler les autres axes du v?u adopté en février 2015, notamment la nécessaire valorisation par notre institution de cet engagement grâce à l'organisation d'une cérémonie de décoration de ces jeunes en fin de service. Cela est-il bien prévu pour la prochaine promotion ? Deuxièmement, le besoin de mieux communiquer encore au sein des établissements accueillant des jeunes : établissements scolaires, C.F.A, M.J.C., maison des associations, etc. Je reviens par ailleurs sur le souhait que nous avions émis au sujet de la possibilité d'étendre les missions des jeunes du Service civique volontaire à l'assistance des secours dans le cadre de catastrophes humanitaires ou d'accidents, mais aussi à la participation à la protection des biens publics communs. Pour cela, les jeunes pourraient être détachés auprès de la B.S.P.P. durant toute la période de leur engagement volontaire afin de bénéficier d'une formation sous le patronage de la Brigade et de profiter de l'expérience de professionnels aguerris à la dispense des premiers secours, par le biais d'un partenariat entre la Ville et la Préfecture de police. Nous entendons qu'il serait nécessaire de proposer davantage de missions portant sur la formation et/ou le service auprès des organisations de défense et de secours. Comme cela avait été proposé lors de la séance de décembre 2015, nous soutenons la réitération d'une proposition dans ce sens. Nos débats d'hier au sujet de la carte de citoyen parisien, du contexte post-attentat de sa création et du Conseil parisien de la jeunesse ont démontré la soif d'engagement des jeunes au profit d'une citoyenneté pleine. Notre groupe soutient pleinement ce projet de délibération pour intensifier cet engagement. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. M. DUCLOUX a la parole.

M. Philippe DUCLOUX. - Oui, Monsieur le Maire, chers collègues, chère Pauline VÉRON, comme le disait à l'instant ma collègue, après les débats que nous avons eus hier, à la fois sur le Conseil parisien de la jeunesse, sur la proposition de délibération présentée par mon président et notre groupe pour la carte citoyenne, on se trouve dans cette troisième phase, qui est un beau projet de délibération reposant sur quelque chose de fondamental, c'est-à-dire une priorité nationale, surtout suite aux attentats que notre ville a connus. Les attentats qui ont touché notre pays nous ont amenés à nous poser des questions. Comment montrer notre attachement à nos valeurs, à notre République, à notre société ? Comment donner l?occasion aux jeunes, en particulier aux jeunes Parisiens, de vivre pleinement leur citoyenneté ? Le Service civique est alors apparu comme une réponse que nous, responsables politiques, nous pouvions apporter pour que nos jeunes, pour que ces citoyens de demain, puissent concrètement donner du sens à leur attachement à la République. L'an dernier, le Président de la République a annoncé l'objectif de passer de 100.000 jeunes en service civique à 300.000. Cet effort significatif met en lumière un dispositif qui leur offre l'opportunité de faire l?expérience de la citoyenneté en prenant part à une action locale qui participe au bien commun. C'est donc une véritable application très concrète des valeurs de notre République. La Ville de Paris est en première ligne sur ce sujet. Cette accélération impulsée par le Gouvernement a très rapidement trouvé un relais ici, à la Ville de Paris, grâce au volontarisme d'Anne HIDALGO, la Maire de Paris, et de Pauline VÉRON son adjointe, au lendemain des attentats qui nous ont tous frappés. Après les événements dramatiques du mois de janvier 2015, vous avez annoncé, Madame la Maire et chère Pauline, une série de mesures en faveur d'une ville plus inclusive. Parmi elles, le doublement du nombre de jeunes volontaires accueillis dans les services de la Ville de Paris pour mener des missions d?intérêt général, et le développement de missions qui sont fidèles à cet esprit. La politique du Service civique à la Ville de Paris, depuis 2006, la Ville a accueilli plus de 10.000 jeunes volontaires. Ce nombre de volontaires de la Ville chaque année a presque doublé, 167 pour la promotion 2014 - 2015, 310 pour la promotion 2015 - 2016 suivant la volonté de la Maire de Paris. Chère Pauline VÉRON, dès la rentrée 2015, vous avez lancé une grande campagne de recrutement à la Ville de Paris, de plus de 300 jeunes en service civique. Nous en accueillons d'ailleurs régulièrement dans le 11e arrondissement, dans les services et à la mairie du 11e. Cette année encore, la Ville accueillera 300 volontaires. C'est un dispositif d'engagement citoyen et non un dispositif visant à remplacer un stage, je tiens à le rappeler ici. En effet, des jeunes viennent avec leur motivation, sans qu?on leur demande des compétences particulières. C'est pourquoi le Service civique à la Ville de Paris est ouvert à tous, sans conditions de diplôme. En échange, la Ville assure une formation civique et citoyenne. Vous l'aurez compris, les services de la Ville se sont mobilisés pour construire des missions en adéquation avec ce projet citoyen. Chaque direction a proposé des missions permettant aux jeunes de prendre part à la vie de la cité en les mobilisant par exemple sur des enjeux environnementaux, de participation citoyenne, ou de tourisme pour faire plaisir à Jean-François MARTINS. Là aussi, l?Euro 2016 a été l'occasion de faire participer ces jeunes à ce bel événement sportif. Le Service civique à Paris, c?est un levier pour stimuler les jeunes à se sentir citoyens et à prendre part à la vie de leur État et de leur cité. C'est également un levier pour l'insertion professionnelle offrant aux jeunes une expérience unique dont ils en retirent des bénéfices en tant que citoyens et pour entrer dans le monde du travail. Mes chers collègues, devant l'évidence de l'utilité de ce dispositif et devant sa pertinence, je vous invite évidemment à voter ce beau projet de délibération. Je vous en remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Pauline VÉRON.

Mme Pauline VÉRON, adjointe. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, chère Leïla DIRI et cher Philippe DUCLOUX, merci pour votre soutien particulier à ce dispositif. Je vous remercie pour vos interventions. Favoriser l'engagement des jeunes Parisiens au service de l'intérêt général est une de nos priorités d'action. Comme vous l'avez souligné, les objectifs quantitatifs fixés par la Maire de Paris ont été atteints très rapidement. Je remercie l'ensemble des services de la Ville pour avoir accueilli cette année plus de 300 jeunes pour des missions de volontariat de 8 mois en moyenne dans les domaines de l'éducation, de la culture, de la solidarité, du handicap, de l'environnement ou de la participation citoyenne. A présent, il nous faut veiller à renforcer la qualité de cet accueil et c'est la mission que j'ai confiée à la Direction de la Jeunesse et des Sports qui porte la responsabilité du Service civique au sein de la Ville. Il est nécessaire de continuer à mieux prendre en compte le Service civique comme un dispositif d'engagement citoyen pour les jeunes et non comme un dispositif professionnalisant. Le dispositif doit être ouvert à tous, et l'autonomie des volontaires et leurs capacités d'initiatives sont à préserver. Il n'est pas question de recruter des volontaires comme on recrute un employé. Aussi, conformément à ses obligations légales, la Ville de Paris assure une formation civique et citoyenne pour les jeunes et les accompagne à la définition d'un projet d'avenir. Mais nous nous sommes fixés en plus des objectifs importants pour cette année, notamment sur l'accueil des volontaires, en permettant une meilleure visibilité des volontaires grâce à des tenues pour mieux les identifier. Ils auront bientôt des t-shirts et des sweat-shirts qui permettront de les identifier. - Une session d'accueil d'une demi-journée pour une présentation de la Ville de Paris pour qu?ils s'y retrouvent mieux entre les différents services. - Un temps d'accueil à organiser par chaque direction, sous forme de visites, de rencontres pour leur remettre les documents sur les services dans lesquels ils arrivent. - Des temps de rencontre réguliers entre volontaires pour échanger sur leur expérience. - Une cérémonie de fin de mission chaque année pour pouvoir saluer leur engagement et les remercier de s'être investis au service des Parisiens. Deuxième volet sur lequel nous nous sommes fixés des objectifs plus ambitieux : la formation des tuteurs avec la création d'un guide du tuteur par la DJS et des échanges de pratiques entre tuteurs avec des réunions organisées également par la DJS, puisqu'aujourd'hui, ces missions de tutorat de jeunes en service civique sont assurées sur la base du volontariat par les agents de la Ville. Je voudrais de nouveau les en remercier. L?objectif quantitatif est maintenant rempli, je propose de mettre en ?uvre une véritable démarche qualité pour le développement du service civique parisien. Pour cela, je vous remercie d'adopter ce projet de délibération.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 10 G. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DJS 10 G).