Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe LR relatif à la création d'une traverse dans le Quartier Latin.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés. Le v?u n° 62 est relatif à la création d'une traverse dans le Quartier Latin. Je donne la parole à Mme BERTHOUT ou peut-être à quelqu?un qui représente le groupe LR ? Mme BERTHOUT n?est pas là. Je propose que l?on regarde le v?u suivant et que l?on revienne sur celui-là si l?orateur suivant est présent. Il s?agit du v?u. Mme BERTHOUT est là. J?allais vous attendre, Madame, en passant au v?u suivant, mais si vous êtes là, nous allons pouvoir examiner le v?u n° 62 pour deux minutes maximum.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Merci infiniment, Madame la Maire, de votre mansuétude. J?ai déposé un v?u, en sachant le sort qui va lui être réservé, Monsieur l?Adjoint, mais c?est une manière un peu de revenir sur un sujet qui me tient beaucoup à c?ur, qui est celui, au moment où vous réfléchissez avec le S.T.I.F. à une nouvelle cartographie ou une cartographie améliorée des bus et R.E.R., de remettre au c?ur de notre réflexion l?idée d?une traverse dans le Quartier Latin. Un bus de ce type traverse permettrait d?irriguer tout le centre du Quartier Latin, et de mon arrondissement en particulier dont vous savez qu?il ne dispose pas de transports en commun. Il est bien desservi autour mais pas au centre dans l?axe Nord-Sud alors qu?il y a... Il n?y a pas d?injonctions contradictoires. Mais comment est-ce qu?on peut dire que c?est irresponsable ?

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Allez-y, poursuivez, Madame BERTHOUT.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Monsieur l?Adjoint aux Finances, je ne savais pas que vous étiez chargé à la fois de la biodiversité, des transports, etc. C?est tout sauf irresponsable.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - La parole est à Mme BERTHOUT. Allez-y, poursuivez, Madame BERTHOUT.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Je vous rappelle? Je suis assez choquée d?ailleurs par vos propos, Monsieur l?Adjoint, ce ne sont pas des injonctions contradictoires. Vous aviez hier - si vous me laissez parler et si vous ne m?interrompez pas à tout propos - vous avez hier voté la suppression de la circulation le long des voies sur berges, Monsieur BARGETON. Il faut bien qu?en contrepartie, nous irriguions avec des transports en commun, ou alors c?est vous qui êtes en totale contradiction. Je voudrais par ailleurs vous dire que sur ce projet, qui est un projet d?intérêt général, contrairement aux voies sur berges, je suis pour que l?on puisse mettre en place le principe de réversibilité et de tester. J?ajoute que la présidente du S.T.I.F. qui est la présidente de Région par un courrier en date du...

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Il faut conclure, Madame BERTHOUT.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Je sais bien, j?ai été interrompue quatre fois, Madame la Maire.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Je vous ai justement laissé un peu plus de temps, déjà.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Merci infiniment. Je voulais porter à la connaissance de l?Assemblée, et notamment de M. BARGETON qui a l?air ce matin d?être obsédé par les finances? Vous l?êtes beaucoup moins quand Mme la Maire de Paris dépense 2 millions d?euros pour rénover la place du Panthéon que personne ne veut dans l?arrondissement ! Je ne vous ai pas beaucoup entendu dire que cet argent dépensé ne servait à rien. Donc, il faut être, oui, Monsieur BARGETON, aussi cohérent !

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - S?il vous plaît, Madame BERTHOUT, il faut conclure, vous avez largement dépassé votre temps de parole.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Je voulais vous dire à propos de fonctionnement, Monsieur BARGETON, que la Présidente de Région, Présidente du S.T.I.F., m?a écrit pour dire, je cite : "Qu?en cas d?application d?une tarification francilienne ou équivalente, le S.T.I.F. pouvait prendre en charge une partie du coût de l?exploitation à travers la valorisation du trafic induit." Voilà !

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci, Madame BERTHOUT, c?est fini pour votre intervention. Je donne la parole à Christophe NAJDOVSKI.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Je demande une suspension de séance !

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint.- Madame la Maire, s?il vous plaît, si vous voulez bien écouter ma réponse?

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Je ne peux pas entendre l?Adjoint aux Finances, quand on pose une question, qui dit : vous dites n?importe quoi !

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - La parole est à Christophe NAJDOVSKI et à lui seul. Merci beaucoup. Madame BERTHOUT, vous avez eu la parole. Christophe NAJDOVSKI pour vous répondre.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Madame la Maire, si vous voulez bien écouter ma réponse.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - La parole est à Christophe NAJDOVSKI. Vous n?avez plus la parole. Monsieur LEGARET, vous demandez la parole pour quoi ?

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Je demande une suspension de séance en souhaitant que le calme revienne, notamment chez les adjoints qui représentent l?Exécutif. Merci.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Oui et à l?ensemble des élus de cet hémicycle. Je pense que cela peut s?appliquer à d?autres. Donc suspension d?une minute.