Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Socialiste et Apparentés relatif à la propreté dans le 20e.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Le v?u n° 72 est relatif à la propreté dans le 20e arrondissement. Je donne la parole à Mme Frédérique CALANDRA.

Mme Frédérique CALANDRA, maire du 20e arrondissement. - Mes chers collègues, ce v?u a été adopté dans le 20e arrondissement lors de notre Conseil d'arrondissement du 13 septembre dernier. Il est porté par l'ensemble de la majorité municipale et reprend une interpellation, un v?u du conseil de quartier Belleville, très actif, qui propose de lancer une filière de consignes de bouteilles afin de renforcer la lutte contre les incivilités et de permettre une sorte d'autofinancement d'une partie au moins du budget de la propreté dans le 20e arrondissement. L'idée également est de pouvoir, en favorisant des filières de tri et d'apport, permettre le recyclage de matériaux et permettre à des gens, qui aujourd'hui peut-être participent un peu à la dérégulation de l'espace public, de participer à son amélioration. Mes chers collègues, même si un grand nombre d'actions ont déjà été mises en ?uvre dans notre arrondissement et ailleurs dans Paris en matière de propreté comme, par exemple, la création en cours de la brigade de lutte contre les incivilités, l'augmentation du nombre d'agents de la propreté - même si ce n'est pas encore suffisant chez moi, Mao -, la sensibilisation de la population et notamment des plus jeunes à la propreté et au tri, et l'obtention d'un Jumper supplémentaire, nous avons quand même considéré que cette interpellation du conseil de quartier Belleville ne manquait pas d'intérêt. Parce qu'elle nous permettait de revenir vers vous afin de parler de nouvelles filières de tri, de nouvelles façons de faire de la propreté dans les zones urbaines denses, et d'explorer des pistes de travail comme le font certaines villes, par exemple San Francisco aux Etats-Unis pour ne pas parler que d'elle, mais il faut explorer cela sérieusement, c'est-à-dire voir si c'est possible de le faire en ces termes.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Pour vous répondre, Mao PENINOU.

M. Mao PENINOU, adjoint. - Merci. Madame la Maire du 20e, la propreté dans Paris, et dans le 20e arrondissement en particulier, nous l'avons déjà abordée à de nombreuses reprises, et c'est justifié. Un effort supplémentaire a déjà été fait et se poursuivra, je peux vous le confirmer, dans la suite de la mandature, sur votre arrondissement comme d'ailleurs sur le 15e arrondissement qui était en retard aussi. Je peux vous assurer que cet effort va se poursuivre, comme plus largement sur tout Paris. D'ailleurs, je vous ferai une réponse écrite et circonstanciée de manière à ce que vous puissiez avoir les détails et les transmettre à votre Conseil d'arrondissement comme au conseil de quartier Belleville. Sur la question du tri, une action a été menée dans le 20e arrondissement, notamment dans les quartiers Saint-Fargeau et Charonne, avec le partenariat d'Eco-Emballages. Cette action a été extrêmement positive puisque le tri a progressé de près de 30 % sur ces quartiers. Ce sont des actions dont nous allons continuer à nous inspirer pour les développer. D'autres choses sont aujourd'hui à développer sur le tri, on va en parler d'ailleurs dans quelques minutes. Je voudrais simplement vous dire que je suis pour le moment extrêmement dubitatif sur la question de la consigne. En effet, à partir du moment où nous développons le tri en apport volontaire sur l'espace public, l'idée de mettre parallèlement en place une consigne sur, par exemple, des bouteilles pourrait amener certains à intervenir sur les poubelles ou sur cet apport volontaire sur l'espace public pour pouvoir bénéficier d'une consigne. Bref, nous ne souhaitons pas voir les TriLib' pillés pour alimenter des consignes. Cela dit, c'est une demande qui a été faite par d'autres élus et que nous continuons à étudier de près. Je vous demanderai donc, compte tenu de ces éléments, de bien vouloir retirer votre v?u. Merci.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Le v?u est-il retiré ?

Mme Frédérique CALANDRA, maire du 20e arrondissement. - Oui, je considère qu'il y a eu des éléments intéressants mais il faut continuer à travailler.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci. Le v?u n° 72 est donc retiré.