Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le Groupe Ecologiste de Paris relatif à l'interdiction de cirques utilisant des animaux sauvages. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant les v?ux n° 38 et n° 38 bis qui ont trait à l'interdiction de cirques utilisant des animaux sauvages. Je donne la parole à Jacques BOUTAULT, qui arrive à point nommé, pour deux minutes maximum.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Je n?étais pas loin, Madame la Maire. Excusez-moi. "La grandeur d'une nation se juge par la façon dont les animaux y sont traités", disait Gandhi. C'est dans cet état d'esprit, pour la grandeur de Paris, qu'une dizaine de scientifiques, philosophes et éthologues ont récemment adressé une lettre ouverte à la Maire de Paris afin que la Municipalité cesse de cautionner la détention et l'utilisation des animaux sauvages par les cirques se produisant dans la capitale. Par ailleurs, une pétition initiée par le collectif citoyen "Paris sans captivité animale" recueille actuellement plus de 17.000 signatures. De fait, les Parisiennes et les Parisiens sont de plus en plus sensibles à la question de la condition et de la souffrance animale, mais il n'y a pas qu?eux. Plusieurs communes en Ile-de-France, notamment Bagnolet, Montreuil, Yerres, Fontenay-sous-Bois, Bessancourt, ont proscrit sur leur territoire les cirques avec des animaux sauvages. De nombreux pays - je ne les citerai pas tous, mais il y a l'Allemagne, l'Autriche, le Portugal, le Danemark, la Suède, la Bolivie, le Costa Rica, par exemple - ont aussi pris des mesures contre la souffrance et la condition de vie des animaux de cirque. C'est la raison pour laquelle le groupe écologiste a déposé ce v?u afin qu?un groupe de travail soit mis en place avec les professionnels du cirque, puisque vous savez qu'il existe un cirque moderne, un cirque ouvert sans animaux qui rencontre de vrais succès populaires pour que Paris puisse avoir une politique qui évolue sur cette question de l'accueil des cirques avec animaux sauvages. Je vous remercie.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci. Pour vous répondre, je donne la parole à Mme Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Madame la Maire. Merci, Monsieur BOUTAULT. Votre v?u nous propose de travailler ensemble avec l'ensemble des acteurs du cirque sur les animaux sauvages et la présence de ces derniers dans leurs spectacles. De manière plus large, je connais votre intérêt sur cette question - les animaux en ville - mais qui est une vraie question aussi pour moi et pour le futur plan biodiversité. La question de la place des animaux dans notre capitale dépasse le sujet uniquement du secteur circassien, et donc, comme vous le savez, nous lançons la semaine prochaine la deuxième phase des ateliers de concertation dans les arrondissements autour du nouveau plan biodiversité. La question des animaux en ville, qu'il s'agisse aussi bien des animaux domestiques, mais aussi de toute la faune sauvage parisienne, fait partie des sujets qui vont être au c?ur de la rédaction de ce plan. Nous travaillons aussi à un nouveau règlement des parcs et jardins et des bois parisiens. A cette occasion et au cours de la concertation, nous nous sommes interrogés aussi sur la place des animaux dans ces espaces. C'est la raison pour laquelle je vous propose de retirer votre v?u au profit d'un v?u de l?Exécutif qui vous a été distribué, afin qu?une mission spécifique ou une mission d'information et d'évaluation soit créée sur le sujet des animaux en ville, au regard de l'étendue et de la variété du sujet, afin de travailler sur la question des animaux dans les cirques, mais également de la place des animaux domestiques dans Paris et que, bien évidemment, ce travail s'intègre dans la démarche du nouveau plan biodiversité et que ce travail puisse rassembler toutes les parties prenantes de notre Ville : les groupes politiques, les associations, etc., avec un début de travail début 2017. C'est ma proposition. L'amendement vous a été distribué.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. Le v?u n° 38 du groupe Ecologiste de Paris est-il maintenu ?

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Oui, Madame la Maire. Le v?u de l?Exécutif dépasse effectivement largement le sujet du cirque. J'ai peur que l'on noie un peu le poisson parce que l'on passe un peu du coq à l'âne dans le projet de l?Exécutif, mais, finalement, dans le cadre de la lutte pour la préservation de la biodiversité, ce n'est peut-être pas plus bête. Donc, nous allons retirer notre v?u n° 38 au profit de celui de l?Exécutif, le n° 38 bis.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de v?u est adopté. (2016, V. 267). Je vous remercie.