Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DVD 96 - Z.A.C. "Clichy Batignolles" (17e). Ouvrages de franchissement du faisceau ferroviaire Saint-Lazare (17e). Avenants aux marchés de maîtrise d’œuvre pour le pont et la passerelle.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DVD 96, Z.A.C. "Clichy Batignolles", relatif aux ouvrages de franchissement du faisceau ferroviaire Saint-Lazare. La parole est à Mme Brigitte KUSTER, pour cinq minutes maximum. Je vous remercie.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues.

Nous sommes, les élus du 17e arrondissement, satisfaits de la réalisation du pont et de la passerelle de la Z.A.C. "Clichy Batignolles" puisque ces deux édifices permettront de relier ce que l?on appelait à une époque les "deux 17e", ce qui n?est évidemment plus vrai maintenant, et qui va enfin concrétiser le lien entre la Z.A.C. "Clichy Batignolles" et le quartier Pereire Saussure.

Toutefois, l?avenant qui nous est soumis soulève un certain nombre de questions. En tout premier lieu, d?une part, le montant du dépassement est loin d?être négligeable puisqu?il représente plus de 13 % du marché, soit presque 155.000 euros hors taxes.

D?autre part, j?avoue avoir été particulièrement surprise de découvrir que le pont n?avait pas été conçu pour recevoir une piste cyclable, à croire que la pratique du vélo est une découverte pour "Paris Batignolles Aménagement" et ce n?est pas la première surprise que j?ai concernant ce projet. Cela pose d?ailleurs une question de méthode dans la conception de la voirie et des ouvrages publics. En effet, en tant que maire de l?arrondissement concerné, je n?ai pas été consultée sur les fonctionnalités de ce pont, pas plus que sur celles des différents axes de la Z.A.C. Cela m?a amené à vous écrire pour vous demander de corriger des erreurs de conception fort dommageables par ailleurs. Aujourd?hui, nous constatons - une fois de plus, devrais-je dire - les conséquences de ne pas avoir associé les élus locaux à la définition de ce qu?il y a de plus structurant dans la conception d?un secteur d?aménagement, à savoir : les réseaux. L?aménageur "P.B.A.", qui est amené à se développer d?ailleurs à la demande de la Mairie de Paris, semble fâché avec les réseaux, non seulement avec la voirie, mais aussi avec la collecte des déchets puisqu?il a oublié que les immeubles de bureaux en produisaient également et de ce fait, méritaient d?être raccordés au réseau de collecte pneumatique écologique et innovant qui, je le rappelle, est une première dans ce quartier dit "éco-quartier" où seront seulement ramassés par collecte pneumatique les déchets des habitants. Cherchez l?erreur ! Je souhaite également ajouter qu?il conviendrait de consulter le Syndicat des transports d?Ile-de-France lors de tout nouveau projet de voirie puisque les axes réalisés sont susceptibles d?accueillir des transports publics. Manifestement, là aussi, cela n?a pas été le cas. Par ailleurs, concernant la voirie de desserte du pont concerné par ce projet de délibération, les bonnes pratiques, là aussi, ne semblent pas avoir été respectées. De ce fait, le futur itinéraire du bus 28 qui doit être prolongé pour desservir le quartier sera dissocié au Sud de la rue Rostropovitch, ce qui est évidemment anachronique pour une voirie neuve. A l?heure où le réseau d?autobus de Paris doit être refondu, une telle illisibilité fait pour le moins désordre. Il en est de même, permettez-moi aussi de le souligner, dans la Z.A.C. "Pouchet" où la rue Hélène et François Missoffe qui sera bientôt, je l?espère, inaugurée a été conçue à sens unique et ce, sans mon accord. Elle ne permettra donc pas une desserte efficace par autobus du grand ensemble immobilier de bureaux ni du lieu innovant qui doit être créé sous le volume du périphérique. Nous perdons également à cette occasion l?opportunité de relier directement ce quartier rénové par une ligne directe le raccordant au futur pôle d?échanges de Clichy - Saint-Ouen. Comme en tout chose, il est moins coûteux de corriger une erreur en amont qu?après réalisation. C?est ce qu?il risque de se produire dans les projets que j?ai cités. Je souhaite enfin savoir, Madame la Maire, Monsieur le Maire, quel est l?avancement du raccordement de ce nouveau pont à la gare du Pont Cardinet pour lequel des réservations dans la structure ont été prévues. Pour toutes ces raisons, nous nous abstiendrons sur ce projet de délibération. Je vous remercie.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Pour répondre, je donne la parole à Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Madame la Maire. On a deux avenants qui portent à la fois sur le pont routier et sur la passerelle piétonne qui vont permettre de franchir le faisceau ferroviaire de Saint-Lazare, dans la Z.A.C. "Clichy Batignolles". Tout d'abord, je voudrais signaler que cette opération de lançage, comme on dit dans le jargon de la voirie, s'est déroulée avec succès en août dernier, et je tiens à remercier notre collègue Antoinette GUHL qui était de permanence cette semaine-là et qui a représenté l'Exécutif parisien à cette opération qui s'est donc bien déroulée. Pour ce qui concerne le montant des dépassements, on a, comme souvent dans des projets de cette ampleur, un certain nombre d'évolutions au niveau du chantier qui font que, par exemple, des ouvrages de génie civil qui n'avaient pas été intégrés initialement doivent être réalisés. C'est ce qui explique ici l'augmentation du coût de l'ouvrage puisque, sans rentrer trop dans les détails techniques, il y a des variations des fondations qui ont été imposées par leur réalisation au sein du domaine ferroviaire. On a également la démolition du mur en terre armée. Tout cela a nécessité des modifications de structure qui impactent le projet par rapport au coût initial, ce qui explique le montant du dépassement. Pour ce qui est des autres remarques, je peux souscrire à un certain nombre de remarques que vous faites, Madame la Maire, à la fois sur le fait que les aménageurs doivent travailler non seulement avec la mairie centrale mais aussi les mairies d'arrondissement en amont. On est sur ce que l'on appelle un coup parti, avec un projet qui est déjà bien avancé puisque, par exemple, les travaux de la voie Nord/Sud sont déjà avancés, et elle devra être mise en service dans un an environ. A ce stade, il n'est plus possible de remettre en cause le principe de l'aménagement réalisé. Mais c'est vrai que cela peut amener à des anomalies, ou en tout cas à des choses qui sont relativement inédites par rapport aux orientations que l'on peut avoir, nous, par ailleurs, quand on aménage une voirie nouvelle. Effectivement, l'itinéraire dissocié de la ligne 28 de la R.A.T.P. n'est pas forcément une chose à promouvoir, même si là, en l'occurrence, la R.A.T.P. n'est pas défavorable à la dissociation sur un court tronçon. Peut-être vous dire également que le pont sera livré à la fin de l'année 2017. La passerelle, elle, est prévue pour le début de l'année 2018, sous réserve, bien entendu, que les choses se passent bien dans le cadre de l'aménagement et des travaux de la Z.A.C. "Clichy Batignolles". En tout cas, c'est un projet qui avance, et qui avance bien, et qui va contribuer aussi à très largement désenclaver le quartier, à mieux relier les différents quartiers du 17e arrondissement. Je crois que c'est malgré tout un beau projet pour Paris, et c'est dans ce sens que j'inviterais notre Assemblée à voter ce projet de délibération.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 96. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DVD 96).