Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le Groupe Ecologiste de Paris relatif à une expérimentation du naturisme à Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2016


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous arrivons maintenant au v?u que vous attendez tous, le v?u référencé n° 39 relatif à une expérimentation du naturisme à Paris. C'est David BELLIARD qui le présente en deux minutes maximum, et c'est Bruno JULLIARD qui y répondra.

M. David BELLIARD. - Je sais que tu as très envie que je le présente nu, mais je vais le présenter habillé. Ce v?u devrait nous réunir, en tout cas réunir les groupes de la majorité. En effet, il part du constat que Paris ne comporte pas, à ce jour, de lieu en plein air permettant la pratique du naturisme, contrairement à de grandes villes dans le monde qui ont mis en place des espaces autorisés sans qu'il n'y ait aucun problème. Or, ces pratiques se développent. Elles concernent tous les ans 2 millions de personnes en France, et un récent sondage I.F.O.P. indique que plus de 10 % des Françaises et des Français seraient tentés par cette pratique. Pour répondre à ces aspirations bien légitimes, dans le respect de chacune et de chacun, nous émettons le v?u que Paris étudie la possibilité d'un lieu en plein air, délimité au sein d'un espace vert ou piéton parisien, permettant donc la pratique du naturisme. Je vous remercie.

(M. Mao PENINOU, adjoint, remplace Mme Colombe BROSSEL au fauteuil de la présidence).

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - La parole est à M. Bruno JULLIARD pour vous répondre.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Monsieur le Maire, Monsieur le Président de groupe, chers collègues, d'abord je ne doute pas, et c'est déjà le cas d'ailleurs depuis ce matin, que certains profiteront de ce débat pour laisser libre cours à un déchaînement "anti-bobo", dénonçant des élus soi-disant coupés des réalités ou regrettant que l'on perde du temps avec des sujets de cette nature. Je veux rassurer ces détracteurs, le temps qui y sera consacré ne dépend en réalité essentiellement que d'eux et il leur revient de faire polémique de tout et de rien et d'envahir les plateaux télé pour expliquer doctement qu'il est vraiment absurde de parler de ce dont ils sont justement en train de parler. Quelques mots en toute sérénité, comme vient de le faire David BELLIARD, sur cette demande respectable dont personne ne considère qu'elle se hisse au premier rang des priorités municipales, pas même vous-même, mais qu'en même temps, c'est une question qui honnêtement peut tout à fait se poser. En effet, la Fédération naturiste internationale définit le naturisme comme "une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun, et qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l'environnement". A l'inverse, le nudisme, c'est simplement être nu. Le naturisme implique donc toute une philosophie, un respect de la nature et de la personne, et ce n'est donc pas, comme j'ai pu le lire depuis ce matin, une négation de la culture et de la civilisation par un retour à l'état primitif. Il n'y a aujourd'hui à Paris aucun espace public dans lequel la pratique du naturisme est autorisée, et cela alors même que la France est la première destination touristique mondiale pour les naturistes. Tout le monde ne le savait peut-être pas. A Berlin, dès que le thermomètre passe les 25 degrés, je reconnais que ce n'est pas tous les jours, il n'y a pas tous les jours une canicule à Berlin même si les canicules nous emballent, il est fréquent de voir le parc du Tiergarten, sous les fenêtres mêmes de la Chancellerie fédérale, investit par des hommes et des femmes de tout âge, nus, sans pudeur excessive ni ostentation gênante, dans un pays où on compterait entre 8 et 12 millions de nudistes. La Maire de Paris est en effet habilitée à autoriser le naturisme dans l'enceinte de certains jardins, parcs et bois parisien. Cette autorisation devrait être assortie d'un encadrement réglementaire visant à empêcher que cette pratique ne crée de troubles à l'ordre public de nature à menacer la tranquillité et la sécurité des usagers. C'est la raison pour laquelle, comme nous sommes favorables à ce v?u, à une expérimentation de la pratique du naturisme, il nous faudra trouver un espace adapté. Je ne suis pas sûr qu'il faille commencer par le centre de Paris, par les berges comme j'ai pu l'entendre, même si les berges sont à vous, mais nous pourrions tout à fait imaginer d'autres lieux dans Paris, pourquoi pas des espaces verts ou autres, pourquoi pas un des deux bois, pourquoi pas près d'un lac. Ma collègue Pénélope KOMITÈS et moi-même sommes preneurs de toutes vos suggestions de lieux pour répondre favorablement à votre v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Cette intervention rejoindra directement l'album de la Comtesse. Je crois que le président AZIÈRE qui souhaitait faire une explication de vote n'est pas là. Je n'ai donc pas d'autres demandes d'explications de vote. Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2016, V. 268).