Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

154 - 2004, SGRI 19 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des conventions de partenariat pour le congrès de l'unification de la Fédération mondiale des Cités unies et de l'Union internationale des villes et des pouvoirs locaux du 2 au 5 mai 2004

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2004


Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Nous avons à examiner le dernier projet de délibération SGRI 19 concernant une Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des conventions de partenariat pour le congrès de l'unification de la Fédération mondiale des Cités unies et de l'Union internationale des villes et des pouvoirs locaux du 2 au 5 mai 2004, sur lequel Mme Charlotte NENNER avait commencé à intervenir tout à l'heure.
Je lui cède la parole.
Melle Charlotte NENNER. - Merci, Madame la Maire.
Je reprends donc le cours de mon intervention. C'était à propos du congrès de l'unification de la Fédération mondiale des cités unies. Il s'agit, ici, de trois nouveaux partenariats : la Région, Carrefour et "Veolia Environnement".
Si évidemment le partenariat avec la Région est tout à fait bienvenu, il nous semble quand même que les partenariats avec Carrefour et Veolia sont pour le moins contestables.
Tout d'abord Carrefour.
Carrefour, il faut le savoir, contribue largement à la dégradation des abords des villes, et pas seulement qu'en France mais bien au-delà.
D'autre part, les hypermarchés Carrefour ont organisé la dépendance à la voiture dans de nombreuses villes en France, ce qui crée de vrais problèmes. Il faut savoir que l'installation d'hypermarchés Carrefour a contribué également à la destruction des commerces de centre-ville ; cette dépendance à la voiture est particulièrement grave pour ceux qui n'ont pas le permis (je pense aux personnes âgées qui sont isolées dans les villages), et donc impose un certain nombre d'instauration de services publics nouveaux. On ne peut donc pas considérer que l'apport de Carrefour dans le cadre d'un aménagement durable du territoire en France et ailleurs soit forcément tout à fait logique.
Deuxième partenariat qui nous paraît pour le moins contestable, c'est Veolia Environnement - enfin c'est plutôt Vivendi puisque c'est une filiale de Vivendi -, on comprend bien que le partenariat de Veolia Environnement à ce type de congrès est intéressant pour eux, puisque leur champ d'intervention est directement lié à la gestion municipale. Il se place effectivement complètement dans le marché de la privatisation des services publics, puisqu'on parle d'eau, de propreté, de transport, etc. Ils sont effectivement en première ligne pour défendre l'AGS promue par l'OMC.
Nous pensons que la Ville de Paris n'a pas à organiser ce lobbying auprès des différentes municipalités, et pas que celle de Paris.
Voilà pourquoi le groupe "Les Verts", comme nous l'avons fait aux précédentes séances, s'abstiendra sur ce projet de délibération.
Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Oui, Madame BERTRAND.
Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Madame la Maire.
Deux brefs commentaires au sujet du congrès fondateur de la nouvelle organisation mondiale "Cités et gouvernements locaux unis", qui se tiendra à Paris dans 3 semaines.
Tout d'abord, le groupe U.D.F. appuie la démarche de l'Exécutif municipal de rechercher de nouveaux partenariats. Nous soutenons les trois conventions avec la Région Ile-de-France, Carrefour et Veolia pour un montant de 450.000 euros.
Mais, à trois semaines de ce congrès, M. SCHAPIRA peut-il nous apporter un premier bilan des participations envisagées, et nous dire quelques mots de l'état de préparation de ce congrès ?
Deuxième point, il est sans doute souhaitable que les membres du Conseil de Paris soient mis en mesure de participer, tout au moins une représentation de ce Conseil, aux manifestations programmées. Nous serions heureux de connaître les modalités possibles de cette participation.
Merci, Madame la Maire.
Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Merci.
Monsieur SCHAPIRA, vous avez la parole pour la réponse.
M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Deux points. On arrive au but, à trois semaines de cette opération extrêmement importante. Il est vrai que nous avons demandé des partenariats, nous en avons voté quelques-uns déjà. Je les rappelle : E.D.F., G.D.F., Decaux, Bouygues et Suez, pour être précis. Maintenant, on sollicite le partenariat de la Région Ile-de-France, de Carrefour et de Veolia.
Sur le partenerait de Carrefour, la démonstration que vous venez de faire, Madame, est éloquente, mais il n'y a pas que Carrefour qui détruit, comme vous le dites... Il ne faut pas stigmatiser non plus une telle société, d'autant que je vous rappelle tout de même qu'elle est promoteur du commerce équitable et qu'elle nous soutient sur beaucoup d'actions. En Amérique du Sud, elle a lutté contre la précarité à Buenos Aires par des actions de la Fondation de Carrefour. Je ne vois pas si c'est péché de faire cela, si c'est une honte.
En tous les cas, si cela permet d'aller de l'avant et de rendre des gens plus heureux sur place, cela m'intéresse.
Sur le congrès, pour l'instant, comme vous le savez, c'est toujours un peu compliqué de dire où l'on en est des inscriptions. Je pense que l'on doit être maintenant à un millier d'inscriptions, mais il reste trois semaines et il y a une montée en puissance. Les gens s'inscrivent en général et, nous-mêmes d'ailleurs, à Paris, nous inscrivons toujours au dernier moment.
Ce congrès attire beaucoup de monde. Le nouveau Ministre des Affaires étrangères est très intéressé parce qu'il connaît ces questions-là puisqu'il a été le président de l'une des deux associations françaises. Le Président de la République sera présent à la séance inaugurale. C'est un congrès qui prend beaucoup d'ampleur et nous recevons, je dois le dire, beaucoup d'échos favorables de la part de nombreux élus de dimanche dernier ! Cela dit, tout le monde évidemment sera représenté.
Quant aux programmes, nous avons dit notre mot là-dessus, mais ce sont les associations et la nouvelle secrétaire générale de Cités et Gouvernements locaux unis qui a en charge cet aspect des choses.
Mon souci est que, comme dans tout congrès, les inscriptions soient payantes. Mais il est vrai que les efforts de la Ville de Paris étant conséquents, je suis en train de négocier avec les associations la possibilité pour les présidents de groupe, évidemment, d'être présents, de faire en sorte que des membres des groupes aient des invitations pour pouvoir participer et, en tous les cas, c'est la proposition que je fais que tous les membres de la 9e Commission puisque c'est leur domaine, soient invités.
Je ne sais pas si j'ai répondu à toutes vos questions, mais nous allons essayer de faire pour le mieux.
Je vous demande évidemment de voter ces trois partenariats.
Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SGRI 19.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions?
Le projet de délibération est adopté. (2004, SGRI 19).