Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes Socialiste et Apparentés et Communiste - Front de Gauche relatif au projet de restructuration du réseau de bus parisien (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons à l'examen des v?ux non rattachés. Le v?u n° 43 est relatif au projet de restructuration du réseau de bus parisien dans le 12e arrondissement et c'est la Maire du 12e arrondissement qui nous en parle.

Mme Catherine BARATTI-ELBAZ, maire du 12e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, dans le cadre de la concertation sur la réorganisation du réseau des bus à l'échelle du Grand Paris, je porte ce v?u pour interpeller le syndicat des transports d'Ile-de-France et la Région.

Si ce v?u reprend les demandes fortes des habitants, il n'a cependant pas réussi à convaincre les élus LR du 12e. C?est une situation que je regrette profondément.

En revanche, je me réjouis de voir dans le v?u qui suit que nous nous rejoignons avec la Maire du 5e et les élus du 5e arrondissement tant sur la démarche de présenter un v?u en Conseil de Paris sur ces sujets que sur le fond, s'agissant de maintenir des lignes de bus qui relient nos deux arrondissements.

En effet, cette réorganisation doit permettre une meilleure desserte des arrondissements périphériques comme des communes limitrophes, qui prenne mieux en compte l'augmentation des emplois et la croissance démographique de ces arrondissements périphériques, en particulier le 12e arrondissement.

Cette réflexion s'inscrit dans l'ambition de notre majorité de proposer des modes de déplacements alternatifs à la voiture individuelle polluante qui soient efficaces et qui correspondent aux besoins croissants en mobilité des usagers sur le territoire du Grand Paris.

L'enjeu autour de cette construction du Grand Paris des bus est donc de désengorger les quelques axes et pôles centraux desservis par de multiples lignes souvent redondantes pour mieux desservir l'ensemble du territoire. Chacun sait combien se déplacer en bus est largement apprécié par les habitants, le bus étant considéré comme un transport de grande proximité, accessible, facile au quotidien.

Nous espérons donc aujourd'hui pouvoir développer à l'échelle du Grand Paris de nouvelles liaisons périphériques de dimension métropolitaine capables de franchir la frontière que constitue encore à ce jour le périphérique, cette barrière à la fois physique et symbolique. Dans le cadre de la concertation, je souhaite ainsi porter trois demandes. La première concerne le prolongement des lignes 24 et 87 vers la rive gauche de Paris, donc le Quartier latin. La deuxième porte sur l?organisation d'une réunion publique et de concertation en présence des équipes du S.T.I.F. sur la desserte du bois de Vincennes. Le troisième met en avant le besoin d'un renforcement global de l'offre en termes de fréquence et d'extension des horaires. Ces trois sujets sont majeurs pour les habitants du 12e arrondissement, qui ne souhaitent pas en particulier que les lignes du 87 d'une part, du 24 d'autre part soient coupées, l'une à la gare de Lyon, l'autre à la gare d'Austerlitz. Nos propositions visent au contraire à permettre de nouvelles mobilités vers le quartier de la Montagne Sainte-Geneviève et le long des voies sur les berges vers l'Ouest. Ce v?u invite donc le S.T.I.F. à reconsidérer son projet initial et à se mettre à l'écoute des usagers des transports en commun, qui ne sont pas que des Parisiens. Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Votre v?u, Madame la Maire, formule plusieurs demandes relatives au projet de restructuration du réseau de bus parisien et ces demandes nous semblent tout à fait légitimes et pertinentes.

Plusieurs présentations ont été faites par le S.T.I.F. du projet de restructuration du réseau parisien, qui est soumis actuellement à concertation, notamment pour les habitants du Sud-Est de Paris et de la proche banlieue lors d?une réunion publique qui s'est tenue le 11 octobre dernier dans le 5e arrondissement pour le cadran Sud-Est parisien, à laquelle nous assistions, vous-mêmes, la Maire du 5e arrondissement également.

A l?issue de cette présentation, de nombreux participants ont réagi à l'une des principales propositions du S.T.I.F., qui prévoit de couper la ligne 87 à la gare de Lyon et la ligne 24 à la gare d?Austerlitz, et ces réactions venaient autant des habitants de la rive droite que de la rive gauche, ou encore des habitants de certaines communes riveraines de Paris, qui considéraient à juste titre que les liaisons entre la rive droite et le centre de Paris en rive gauche s?en trouveraient fortement dégradées dans les deux sens d?ailleurs.

Sur cette base, nous avons esquissé ensemble lors de cette réunion publique avec Mme BERTHOUT, avec vous-même, Madame BARATTI-ELBAZ, une nouvelle proposition d?itinéraire pour ces deux lignes, de manière à ce que cela puisse satisfaire à la fois les attentes des usagers, mais également la Ville de Paris.

Je me réjouis que cette proposition soit aujourd?hui reprise dans ce v?u, ainsi que le v?u qui sera présenté par Mme la Maire du 5e arrondissement, qui est le signe à la fois d?un consensus fort qui se dégage autour de ce sujet d?une bonne desserte rive droite et rive gauche et des liaisons entre les deux rives de Seine.

Par ailleurs, vous rappelez à juste titre l?attente de l?ensemble des usagers vis-à-vis de ce projet de restructuration pour qu?il y ait un renfort global de l?offre qui soit opéré, de manière à ce que l?on évite que ce soit Paul qui soit déshabillé pour habiller Pierre, et de manière par exemple à agir sur les fréquences, l?amplitude horaire des lignes et de ne pas simplement se contenter de simples redéploiements de moyens à somme nulle.

Nous rejoignons donc bien évidemment tout à fait cette préoccupation, que nous remonterons à nouveau auprès du S.T.I.F. Enfin, vous rappelez la demande que vous avez faite par courrier auprès de la Présidente du S.T.I.F. pour qu?une réunion publique soit organisée sous l?égide du S.T.I.F. pour traiter de la question de la desserte du bois de Vincennes, en associant l?ensemble des communes riveraines et les usagers du bois. Je soutiens bien entendu cette initiative, même si le S.T.I.F. n?a toujours pas répondu à cette demande. Donc, avis favorable de l?Exécutif.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 43 avec un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2016, V. 328).