Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe LR relatif aux pieds d'arbre.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons aux v?ux non rattachés. On commence par les pieds d?arbres avec Dominique STOPPA-LYONNET.

Mme Dominique STOPPA-LYONNET. - Monsieur le Maire, chers collègues, il s?agit d?un v?u relatif à la réfection des pieds d?arbres après les opérations d?abattage : 1.500 à 1.800 arbres morts et dangereux sont abattus et replantés dans tout Paris chaque année.

La DEVE procède depuis ces dernières années à la réalisation de fosses d?une superficie de 3 mètres sur 3, ainsi qu?à l?installation d?enclos en bois pour protéger les pieds d?arbres, et faute de moyens, les réfections de ces pieds d?arbres ne sont plus réalisées à la suite des replantations, la Ville préférant proposer aux riverains de porter des permis de végétaliser dans ces emprises.

A ce jour, environ 1.800 enclos sont ainsi implantés dans Paris. Ces enclos gênent la circulation des piétons et posent des problèmes d?accessibilité. Ils font régulièrement l?objet de dépôts sauvages et ils sont très fréquemment utilisés par les maîtres des chiens comme parcs canins dans lesquels on retrouve de nombreuses déjections canines.

Considérant de plus que les avis des maires d?arrondissement ne sont pas suivis sur ces sujets de replantation et de dispositif de mise en place, et considérant le v?u relatif à la réfection des pieds d?arbres après les opérations d?abattage qui avait été voté à l?unanimité au Conseil de Paris d?octobre dernier, Florence BERTHOUT et les élus du groupe les Républicains émettent le v?u que la Maire de Paris prenne en compte les avis des maires d?arrondissement, réduise la superficie des fosses creusées lors des plantation, et ne recoure pas systématiquement au dispositif d?enclos et puisse envisager d?autres aménagements dont le pavage.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Pénélope KOMITÈS pour vous répondre.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci pour ce v?u relatif à la réfection des pieds d?arbres.

Je dirais quand même que les mairies d?arrondissement sont systématiquement consultées pour tout abattage et toute réfection de pieds d?arbres, notamment suite aux opérations d?abattage et de plantation. Je dirais à Mme BERTHOUT que, sur le 5e arrondissement, il y a eu de nombreuses réunions entre le Service de l?arbre et elle-même pour trouver des solutions.

Cependant, comme elle, je partage le constat que les coffrages en bois ne sont pas toujours une solution satisfaisante. Ils ont une utilité cependant, parce qu?ils protègent les jeunes arbres plantés et permettent de formaliser les limites d?espace autour des fosses de terre, notamment pour les personnes à mobilité réduite.

J?ai demandé à ce que des tontes régulières soient faites dans ces espaces et j?ai communiqué aussi auprès des Parisiens de manière spécifique sur la possibilité de végétaliser ces pieds d?arbres équipés de coffrage en bois.

Alors Mme BERTHOUT propose effectivement de nouveaux aménagements, tels que le pavage. Les opérations de pavage provisoire - on est obligé de faire du pavage provisoire sinon les arbres ne poussent pas - ont été abandonnées en 2011, puisqu?en raison du tassement de la terre, les pavés ont tendance à se disjoindre et provoquent de nombreux accidents.

J?entends la demande de réduction de la taille des fosses de plantation. C?est un règlement du cahier des charges dont les clauses ont été rédigées par le Ministère de l?Environnement. Cependant, j?ai bien conscience que c?est compliqué pour tous les maires d?arrondissement.

Je souhaite que nous avancions pour trouver des solutions concrètes et je proposerai que nous puissions nous réunir quatre à cinq fois par an avec les maires d?arrondissement, afin d?examiner les meilleurs aménagements possibles dans le cadre budgétaire que nous avons, de manière à notamment aussi favoriser le permis de végétaliser, développer les trames vertes et étudier ensemble la mise en place de différents modèles, soit des cadres en bois, soit des solutions pavées. C?est la raison pour laquelle, au regard de cette proposition, je vous proposerai un retrait de votre v?u, sinon j?émettrais un avis défavorable.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Maintenez-vous, Madame STOPPA-LYONNET ?

Mme Dominique STOPPA-LYONNET. - Je me faisais le porte-parole de ces demandes, donc je maintiens le v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - D?accord, je vous remercie.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 37 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.