Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DAE 385 - Approbation du principe de création de l'association "Les Canaux, Maison des économies solidaires et innovantes", de ses statuts et de l’adhésion de la Ville de Paris comme membre fondateur.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2016


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DAE 385 relatif à l?approbation du principe de création de l?association "Les Canaux, Maison des économies solidaires et innovantes", de ses statuts et de l?adhésion de la Ville de Paris comme membre fondateur.

La parole est à Mme Véronique LEVIEUX.

Mme Véronique LEVIEUX. - Je vous remercie.

Chers collègues, notre Municipalité est pleinement engagée dans le soutien à l?E.S.S. et l?ensemble de ses acteurs parisiens, qui constituent aujourd?hui un formidable maillage, fort d?une diversité de secteurs et de structures.

Il s?agit d?un secteur actif, résilient et innovant, qui bat au rythme de la solidarité et du partage. Il représente près de 10 % des emplois salariés sur le sol parisien et se caractérise par un réel dynamisme entrepreneurial.

Cette richesse sera à nouveau certainement confirmée par les lauréats des Trophées de l?E.S.S. que vous présenterez, Madame l'adjointe, chère Antoinette, la semaine prochaine et qui est l'un des nombreux dispositifs que la Ville de Paris a créés pour soutenir ses acteurs, tous comme l?est dans un autre style le Schéma parisien de la commande publique responsable, que nous avions présenté en Conseil de Paris il y a quelques mois.

Ces acteurs sont présents sur tout le territoire parisien et en plus de tout ce qui est donc déjà fait, on ressentait le besoin de créer un lieu d'ancrage à la fois porte drapeau et porte d'entrée pour tous les acteurs ou personnes intéressées par l?E.S.S. et plus largement par l?innovation sociale et l?économie circulaire, et pouvant offrir un accès à différentes informations, formations ou événements.

C'est chose faite grâce à la création des "Canaux, Maison des économies solidaires et innovantes", qui a été inaugurée le 10 octobre dernier par la Maire de Paris, vous-mêmes, le Maire du 19e puisqu'il se situe 6, quai de Seine, et par le prix Nobel de la paix Muhammed YUNUS, initiateur du micro crédit.

Je voulais donc en particulier souligner l'originalité de ce lieu tant du point de vue de son organisation que de sa gouvernance. Il se veut à la fois un catalyseur des solutions de l?avenir à l'intention des porteurs de projets innovants, un lieu totem ouvert à l'ensemble des Parisiens intéressés, ainsi qu?une vitrine internationale permettant de structurer l'ambition de faire de Paris une capitale mondiale de l'E.S.S.

Déjà, une dizaine de structures sont présentes sur la place et permettez-moi de citer "la Boîte à champignons", "les Talents d'Alphonse" ou encore "le Carillon".

Par ailleurs, le lieu accueillera le siège de l?Association internationale des maires, engagée pour la lutte contre le changement climatique, le C40, que préside la Maire de Paris, ainsi qu?un bureau du YUNUS Centre créé par le prix Nobel de la paix, avec lequel la Maire de Paris a signé, pas plus tard qu'hier, et l'association "Paris 2024", un accord de partenariat qui porte la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques, afin d'ancrer cette candidature dans des objectifs sociaux et environnementaux ambitieux pour une telle candidature.

Je souligne notamment le travail qui sera fait aux fins de la reconversion des athlètes dans le domaine de l?E.S.S. pour faire en sorte que l'inclusion sociale par le sport soit au c?ur de cette candidature. Ce lieu va fonctionner par ailleurs avec une gouvernance à l'image de son objet. Grâce à la création de l'association qui nous est soumise aujourd'hui, les acteurs de l'E.S.S. pourront prendre une part active dans sa gestion, son animation et sa programmation. Je souhaite souligner notamment la création d'une agora, sorte de parlement, qui sera une instance consultative et permettra à celles et ceux qui veulent suivre ce projet, de faire des propositions auprès de l'équipe dirigeante. Je souligne également qu'en parallèle de la création de ce lieu, l'APUR a créé un travail assez exhaustif de recensement des acteurs de l'E.S.S. sur le territoire parisien, qui est accessible sur le site de paris.fr et très utile pour les arrondissements. Voilà, Madame la Maire, je souhaitais juste souligner la création de ce lieu attendu et qui, je le crois, apportera beaucoup d'éléments en complément de tout ce qui est déjà fait, mais je ne peux que vous inviter à nous préciser vos attentes par rapport à ce lieu et à saluer d'ores et déjà l'ensemble du travail fait sous vos hospices et avec l'équipe qui a piloté ce projet.

Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - La parole, pour vous répondre, est à Mme Antoinette GUHL.

Mme Antoinette GUHL, adjointe. - Madame la Maire, chers collègues, merci, Madame LEVIEUX, de mettre en lumière cette belle initiative que je suis très fière de porter à Paris.

Dire aujourd'hui que notre modèle de société est en crise et aujourd'hui particulièrement, c'est un euphémisme. Je ne citerai qu'un chiffre, celui de l'O.N.G. "Oxfam", qui rappelle aujourd'hui que 1 % des personnes les plus riches de la planète détiennent 99 % des richesses du reste de la planète.

Cet écart croissant entre les riches et les pauvres, entre les hyper connectés et les autres, entre les urbains et les ruraux, fait croître la défiance des citoyens envers les politiques.

Redonner du sens à l'économie est un enjeu capital pour rétablir cette confiance envers les politiques, certes, mais également envers l'économie.

C'est pourquoi Paris s'engage à déployer cette nouvelle économie porteuse de sens économique et social et à la promouvoir hors de nos frontières.

Cette maison que nous ouvrons aujourd'hui dans le 19e, et je tiens à saluer son Maire, M. François DAGNAUD, sera donc un lieu totem, une vitrine internationale de ces nouvelles économies, et c'est sa première fonction.

Sur le sujet et vous l'avez mentionné, je suis particulièrement honorée que Muhammad YUNUS ait participé à son ouverture, le 12 octobre, et très fière d'y accueillir le YUNUS Centre à Paris.

Je me réjouis également d?y héberger le C40, qui travaillera sur la promotion de ces nouvelles économies à l'échelle des plus grandes villes de la planète.

Si cette maison est certes une vitrine internationale, elle doit également être celle des acteurs parisiens. Chaque famille de ces économies solidaires et innovantes devra y être représentée : l'innovation sociale, l?économie sociale et solidaire, l?économie collaborative du partage, et enfin, l'économie circulaire. Cette maison sera notamment celle des lauréats des trophées de l'économie sociale et solidaire, dont vous parliez tout à l'heure, qui font l'objet d'un autre projet de délibération présenté à ce Conseil.

Je vous invite d'ailleurs à participer à la cérémonie de remise de ces trophées, qui se tiendra le 16 novembre prochain à l'Hôtel de ville.

Je suis heureuse de vous annoncer également l'ouverture de la Louve, qui est un trophée de l'économie sociale et solidaire 2014, la Louve que la Mairie de Paris n'a pas cessé de soutenir depuis l'idée même du projet jusqu'à sa réalisation. Cette coopérative alimentaire, inspirée du "food coop" de New York, qui ouvre ses portes à ses 3.000 coopérateurs la semaine prochaine.

En soutenant ces nouvelles économies et leur déploiement sur notre territoire, en tissant le lien entre les structures et celles de nos villes partenaires, Paris ?uvre donc à ce changement de modèle.

Enfin, pour terminer, les canaux seront également la maison des citoyennes et des citoyens qui souhaitent participer au changement de cette économie, nous pourrons ainsi retrouver les initiatives portées par le film "Demain". C'est cette maison où l'on pourra tester et prendre goût à une consommation responsable, moins emballée, issue de circuits courts mais aussi antigaspi. Enfin, elle sera l'épicentre même des structures dans le déploiement de leurs projets d'un bout à l'autre de la chaîne, jusqu'à l'utilisation, si elle se réalise, de cette monnaie locale parisienne en cours d'étude par nos services. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Un grand merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 385.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2016, DAE 385).