Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DAC 394 - Modification des modalités d’organisation du travail des personnels des bibliothèques de la Ville de Paris. Vœu déposé par le GEP relatif au devenir du réseau des bibliothèques et médiathèques.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2016


 

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant, si vous êtes prêts, mes chers collègues, le projet de délibération DAC 394 relatif aux modalités d'organisation du travail des personnels des bibliothèques de la Ville de Paris.

Le premier orateur que, pour l'instant, je ne peux pas voir tant il y a du monde devant lui, est Nicolas BONNET-OULALDJ. C'est à vous.

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, le projet de délibération dont nous allons discuter parle aussi de la question du travail, notamment du travail d'une profession féminine puisqu'il s'agit des médiathèques et de l'élargissement de l'ouverture des médiathèques le dimanche. Notre position ne sera pas surprenante puisque nous avions déjà déposé un v?u lors de précédents Conseils de Paris pour nous opposer à l'ouverture du dimanche de ces médiathèques, et notamment de la médiathèque Hélène Berr. Ce choix ne repose sur aucune demande des agents et des usagers.

En mars dernier, je demandais au Conseil de Paris un bilan qualitatif sur l'ouverture des cinq médiathèques déjà ouvertes le dimanche. Nous n?avons, à ce jour, aucune réponse, aucune réponse chiffrée, aucun élément, mais simplement un élément de langage répété en boucle : "C'est une demande forte des Parisiens". Justement, en ce qui concerne la médiathèque Hélène Berr, ce n'est pas ce que demandent les usagers. Dans l'enquête de satisfaction liée à la démarche "QualiParis", ils demandent l'ouverture le lundi et des ouvertures plus tôt le matin et plus tard le soir.

D'ailleurs, vous évoquez aussi des demandes des étudiants. Or, le projet de l'Université Paris III Sorbonne Nouvelle, avec une bibliothèque universitaire d'une capacité d'accueil de 5.000 places qui ouvrira à peu près à 500 mètres de cette médiathèque Hélène Berr, peut parfaitement répondre aux attentes des étudiants. Nous aurions pu comprendre s'il y avait une volonté de faire venir des publics éloignés qui ne fréquentent pas ou peu les équipements culturels, mais, manifestement, personne ne souhaite engager les moyens pour réaliser cet objectif.

Aujourd'hui, la médiathèque Hélène Berr reçoit plus de 1.000 visiteurs par jour, dont 1.500 le samedi et traite un nombre important de prêts. Une ouverture dominicale nécessiterait entre 8 et 10 postes titulaires sur l'équipement. La Ville ne propose pas autant d'embauches ce qui, compte tenu du bâtiment de 6 étages, ne permettra pas aux salariés actuels de prendre des pauses, de répondre au standard téléphonique et risque de dégrader les conditions d'évacuation en cas d'incendie, et pour d'autres raisons de sécurité.

C'est pour ces raisons que les agents s'y opposent et qu'ils ont notre soutien. Notre choix est clairement de gauche. Oui, à plus d'ouverture des médiathèques, notamment en soirée et le lundi, avec l'embauche de personnel. Le personnel demande clairement la création de 8 postes titulaires et vous n'en proposez que 3 dans ce projet de délibération. Vous compensez cela par des emplois précaires, sous forme de vacations, et principalement des étudiants. Un choix contradictoire avec votre argument selon lequel les étudiants demandent l'ouverture des bibliothèques le dimanche pour étudier.

Nous aurons, demain, un débat sur la question de la vie étudiante, sur la recherche des universités. Ce que nous défendrons - je pense que la majorité de gauche défend cela et l'ancien dirigeant d'un syndicat étudiant qu'était Bruno JULLIARD l?a défendu ardemment -, c'est plus de moyens, plus de bourses pour que les étudiants consacrent pleinement leur temps à étudier et non pas sur des travaux précaires, comme vous le proposez dans les médiathèques.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Merci à vous.

La parole est à Mme SOLANS pour cinq minutes maximum.

Mme Aurélie SOLANS. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, notre réseau de bibliothèques est unique au monde, avec 3,5 millions de documents de prêt au total, une dynamique d'investissement concrète, avec de nouveaux établissements neufs ou en projet. Pour autant, j'ai alerté, en avril 2015, au nom du groupe Ecologiste, sur le climat social et les conditions de travail des bibliothécaires, sur la cohérence à repenser un fonctionnement général au regard des missions qui se diversifient, au regard des moyens, au regard du maillage du territoire. Le groupe Ecologiste décidait de s'abstenir sur l'ouverture de deux nouveaux établissements le dimanche, estimant que le compte n'y était pas. Aujourd'hui, vous nous demandez de valider par notre vote le principe d'ouvrir la bibliothèque Hélène Berr dans le 12e arrondissement le dimanche. Excusez-moi. Ne nous trompons pas de débat.

Ouvrir une bibliothèque le dimanche, c?est ouvrir un équipement culturel quand un grand nombre des usagers potentiels sont de repos. C'est favoriser l'accès à la lecture pour tous, à l'information, à la culture. C'est ouvrir un équipement qui revêt une importance grandissante en termes de lien social, de vivre ensemble par la culture dans les quartiers. Le groupe Ecologiste n'a pas d'opposition de principe, mais a des interrogations importantes et demande des garanties. Nous attendons un travail concerté sur l'avenir du réseau, dans la globalité des missions et des ambitions que nous attendons de cet axe majeur de notre politique culturelle de proximité.

Les conditions doivent être acceptables : qualité de l'accueil des usagers, conditions de travail, impact sur chacune des missions des établissements. De ce point de vue, nous notons un cadre pour les agents titulaires plutôt favorable : primes, un dimanche travaillé sur cinq, notamment. Du côté des créations de postes, elles sont au rendez-vous. Toutefois, la proportion des vacataires est encore trop souvent importante et c'est insuffisant. Je tiens à relever un investissement énorme des encadrants bien plus qu'un dimanche sur cinq. La création de postes en catégorie A pour augmenter les horaires d'ouverture ne nous semble pas suffisante.

Le réseau unique des bibliothèques parisiennes doit faire face aux évolutions de la ville, des publics, des usages et des attentes.

Les bibliothèques, en tant qu?équipements culturels de proximité, doivent donc évoluer pour s'adapter. Ouvrir le dimanche est une évolution, mais ceci ne doit pas occulter, empêcher, voire remplacer la réflexion sur toutes les autres évolutions nécessaires. Le maillage du territoire doit être remis à plat et nous devons examiner avec attention la question de l?égalité entre les quartiers parisiens. Les dotations des établissements doivent prendre en compte les besoins évolutifs des quartiers dans lesquels ils s'inscrivent.

Pour ces raisons, nous portons aujourd'hui un v?u en faveur de l?élaboration d?un nouveau schéma directeur des bibliothèques et de la lecture publique à Paris : maillage du territoire, cohérence du réseau, nouveaux usages, horaires, diversité des publics parisiens, ouverture et partenariat sur toutes les dimensions. Nous devons travailler à l'échelle parisienne dans une démarche concertée, transparente et participative. C'est aujourd'hui plus que nécessaire. De nouvelles missions émergent ou s'amplifient : le hors les murs, par exemple, ou encore l'accueil des migrants, public en augmentation et qui demande une forte adaptation aux équipes. Pour cela, je tiens à saluer les bibliothécaires tout particulièrement, car leur investissement est exemplaire et précieux.

Pour ce qui est du maillage, j'aimerais, en tant qu?élue du 19e arrondissement, donner l'exemple du secteur de la porte de la Villette à la porte de la Chapelle, en déficit de plus en plus criant avec le peuplement du nouveau quartier McDonald. Je veux insister : non seulement un quartier se trouve déficitaire, mais c'est tout l'équilibre de cette zone de Paris qui s'en trouve remis en question. A nouveau quartier, nouvelles écoles, nouveaux partenariats, nouveaux publics pour des établissements qui peinent déjà à répondre à leur mission. Or, dans ce quartier populaire, prioritaire, la présence et les actions de la bibliothèque vont bien au-delà du service de prêt de livres. Il ne faut pas que nous passions à côté de tels enjeux.

Ces considérations générales posées, voterons-nous aujourd'hui pour cette ouverture le dimanche supplémentaire de bibliothèque ? Forts de l'engagement que le travail sur le nouveau schéma directeur va s'amorcer très rapidement avec toutes les parties concernées et avec une vigilance accrue sur les réserves que nous avons mentionnées dans cette intervention, nous voterons cette ouverture attendue par ce quartier. Ce vote ne préjugera pas les votes dans l'avenir du groupe Ecologiste.

Je vous remercie.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Merci, Madame SOLANS.

La parole est maintenant à Danielle SIMONNET. Qui n'est pas là. Pour répondre aux intervenants, je donne la parole à Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci beaucoup, Madame la Maire.

Si je comprends bien, je réponds à la fois pour le projet de délibération DAC 394, mais aussi pour le v?u n° 21 qui a été présenté par Aurélie SOLANS, à l'instant il me semble. On peut revenir au v?u n° 21 après. On verra bien.

Concernant le projet de délibération DAC 394, je suis très heureux, enfin, de pouvoir vous présenter ce projet de délibération qui permet l'ajout de la médiathèque Hélène Berr à la liste des bibliothèques ouvertes le dimanche. Ouvrir plus largement les bibliothèques le dimanche est nécessaire, car il s'agit d'une forte attente du public. Contrairement à ce que vous dites, cher Nicolas BONNET-OULALDJ, tous les indicateurs nous démontrent qu'il y a une attente pour l'ouverture de plus de bibliothèques le dimanche.

Si vous ne vous basez que sur le public déjà présent dans les bibliothèques, ce n'est pas le premier public demandeur de l'ouverture le dimanche puisque c?est un public qui fréquente déjà le réseau des bibliothèques. En revanche, à chaque fois que nous ouvrons une bibliothèque dans un arrondissement supplémentaire, nous constatons l'arrivée de nouveaux publics dans cette bibliothèque puisque c'est précisément le public qui aujourd'hui ne vient pas à la bibliothèque les autres jours de la semaine, du mardi au samedi. L?extension des horaires, singulièrement le dimanche, permet d'attirer ces nouveaux publics moins disponibles le reste de la semaine.

Cinq bibliothèques sont d'ores et déjà ouvertes le dimanche et attirent un public très nombreux chaque dimanche. Un bilan de l'ouverture du dimanche a été présenté, conformément à votre demande, lors de la dernière 2e Commission. Je vous ferai passer ce bilan complet, qualitatif et quantitatif. Comme vous le savez, le programme de mandature de la Maire prévoyait la poursuite de ce mouvement et l'ouverture dominicale d'une bibliothèque par grand secteur de population. Raison pour laquelle j?ai présenté un plan d?ouverture de sept nouvelles bibliothèques, qui a été lancé dès cette année avec, pour le débuter, l'ouverture le dimanche de la médiathèque Hélène Berr. Elle sera donc la première à ouvrir le 22 janvier 2017. C'est un établissement de grande taille, très bien situé, ce qui lui permettra d'accueillir un public nombreux.

Nous avons mis beaucoup de temps à négocier les conditions d'ouverture de cette médiathèque pour qu?elles soient les plus favorables possibles, notamment en termes de conditions de travail proposées aux agents, qui respectent l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle des agents. Les dimanches, la médiathèque sera ouverte de 13 heures à 18 heures, sauf les 2 mois d'été. Un dimanche sur 5 sera travaillé pour les personnels, soit une moyenne de 7 dimanches travaillés par an, avec une prime de 100 euros bruts, qui est actuellement la plus élevée de la Ville de Paris. Il y aura également une journée complète de récupération pour chaque dimanche travaillé.

Par ailleurs, des moyens humains supplémentaires seront attribués à la médiathèque pour que les conditions d?ouverture soient les plus satisfaisantes pour les usagers de cette médiathèque.

C?est après de longues négociations avec les organisations syndicales que nous sommes arrivés à un compromis d?un recrutement de 3 agents titulaires supplémentaires, ainsi que la création de 16 emplois d?étudiants à temps partiel.

J?ajoute que justement concernant les étudiants qui pourront travailler certains dimanches dans cette médiathèque, c?est là un emploi d?étudiant qui est particulièrement bien compatible avec les conditions d?études des étudiants, nettement plus que la plupart des emplois salariés étudiants aujourd?hui présents sur le territoire parisien. Raison pour laquelle, je vous demande de bien vouloir adopter ce projet de délibération.

Mme SOLANS a également présenté le v?u n° 21. Voulez-vous qu?on y revienne après ? C?est un avis favorable à ce v?u du groupe Ecologiste de Paris, à savoir la création ou plutôt l?amélioration du schéma directeur des bibliothèques qui date de près de quarante ans maintenant. Elaborer un nouveau schéma directeur pourrait effectivement être un travail intéressant, même s?il ne pourra pas se limiter uniquement à des études d?implantations mais bien à la mise en place d?un schéma directeur cohérent de l?ensemble de nos bibliothèques.

C?est dont un avis favorable pour que nous travaillions ensemble à cet objectif.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur le Maire.

On va commencer par le v?u.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 21 avec un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2016, V. 313).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 394.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2016, DAC 394).