Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche relatif au plan "Nager à Paris".

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2016


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous passons à l?examen de v?ux non rattachés.

Le v?u référencé n° 98 est relatif au plan "Nager à Paris".

Je donne la parole à M. Sergio TINTI, pour le groupe Communiste - Front de Gauche, pour deux minutes.

M. Sergio TINTI. - Ce sera encore plus court.

Monsieur le Maire, ce v?u exprime notre volonté de voir le plan "Nager à Paris" évoluer et se réaliser dans toutes ses mesures.

La création et le bon fonctionnement du comité de suivi prévu par ce plan nous semble incontournable, ainsi que la création dans toutes les piscines parisiennes du Comité des usagers. Nous mettons dans le v?u l?exemple du 19e arrondissement.

Mettre en avant la qualité de service public dans les piscines gérées en régie trouve dans ce cadre toute sa justification et son importance. Pour ces raisons, nous vous proposons de voter ce v?u.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à M. Jean-François MARTINS.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire, merci, Monsieur TINTI.

C?est une occasion que vous nous donnez de faire un point sur le plan "Nager à Paris" et ses 104 mesures qui sont, au fur et à mesure et l?une après l?autre, mises en ?uvre, avec des effets très immédiats :

- La forte baisse des fermetures inopinées pour incidents techniques ; elles existent encore mais sont moins nombreuses, notamment grâce aux travaux d?urgence de 5 millions d?euros que le Conseil de Paris avait adoptés au moment de ce plan.

- 5 nocturnes parisiennes supplémentaires pour les Parisiens depuis le vote ; c?est important et c?était une vraie demande des Parisiens de pouvoir nager après 20 heures et nous avons permis à 5 nocturnes supplémentaires d?ouvrir.

- Le doublement des cours de remédiation, c?est-à-dire contre le décrochage en matière de savoir nager, notamment dans les quartiers populaires. Depuis le plan "Nager", donc depuis maintenant un an et demi, ces cours de remédiation ont été doublés.

Nous avons ouvert un nouveau bassin nordique extérieur à la Butte-aux-Cailles, nous allons parler dans quelques minutes du bassin de la Villette et du bassin provisoire d?Emile-Anthoine qui, je vous le confirme, contrairement à ce qu?écrit la presse, sera bien ouvert l?été prochain dans le 15e arrondissement.

Nous avons expérimenté les savons liquides dans les piscines Massard et Keller avant de les généraliser. Les signalétiques pour les différents types de nage par couloirs ont également été mises en ?uvre.

Puis, même d?un point de vue environnemental, nous mettons petit à petit les engagements en ?uvre avec la récupération de la chaleur des égouts à la piscine Aspirant Dunand dans le 14e ou la piscine qui est chauffée par Data Center dans le 13e arrondissement à la Butte-aux-Cailles.

Sur les questions précises que vous posez sur les comités d?usagers, nous avons dans le plan "Nager" décidé que c?était à l?initiative des mairies d?arrondissement, pour que ces comités d?usagers soient au plus près de la réalité des élus locaux.

Certains arrondissements s?en sont extrêmement bien emparés, je pense évidemment au v?u de M. TINTI avec trois comités d?usagers. Le 15e arrondissement a un comité d?usagers à la Plaine, le 8e arrondissement a ouvert deux comités d?usagers, et d?autres arrondissements y travaillent. Cela va donc plutôt dans le bon sens.

Sur la question que vous posez sur la gestion en régie spécifiquement, il n?y a pas de doctrine Ville sur la régie. Chaque équipement, en fonction de sa localisation, de son offre aquatique, de la manière dont nous avons besoin de le gérer est étudié entre la régie et la D.S.P.

C?est pourquoi je vous propose de modifier votre v?u, en remplaçant "favoriser la gestion en régie publique" par : étudier la gestion en régie publique, dans les projets prévus pour que systématiquement nous n?ayons pas une position de principe inverse qui serait la D.S.P. systématiquement.

C?est pourquoi nous devons faire disparaître le considérant qui dit : notre volonté répétée de gérer les piscines en régie.

Sous réserve de ces amendements, j?émettrai un avis favorable.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Monsieur TINTI, acceptez-vous ces propositions d?amendement ? Oui, elles sont acceptées.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste - Front de Gauche, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2016, V. 354).