Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe LR relatif aux points école boulevard Saint-Germain. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2016


 

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Les v?ux nos 32 et 32 bis sont relatifs aux points école du boulevard Saint-Germain.

Madame BERTHOUT, vous avez la parole.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Depuis la rentrée de septembre, la Ville de Paris assure la totalité de la surveillance des points école avec des vacataires.

La tenue de ces points école repose sur un référentiel, dont nous avons connaissance d'ailleurs avant la reprise de l'école. Ce référentiel répertorie la dangerosité des points dont nous demandons, nous, maires, la surveillance.

Pour la rentrée 2016, le référentiel dans le 5e arrondissement a retenu 13 traversées à sécuriser en priorité, sur un total de 20 que nous avions repérées.

Or, il y en a un sur lequel j'appelle tout particulièrement l'attention de l?Exécutif parce qu'il est reconnu comme unanimement dangereux, c'est celui qui est aux intersections du boulevard Saint-Germain et des rues Saint-Jacques, Pontoise, Poissy, et Jean de Beauvais, sachant qu'ici nous avons les enfants et les parents qui vont dans deux écoles maternelles, Sommerard et Poissy, et deux écoles élémentaires, le 28, rue Saint-Jacques et la rue de Pontoise.

Evidemment, depuis que ce référentiel a été élaboré, une évolution plutôt anxiogène d'ailleurs est intervenue sur le boulevard Saint-Germain, avec un report de circulation significatif sur le boulevard Saint-Germain, entre autres.

Et puis, on a un contexte évidemment de "Vigipirate renforcé", qui lui aussi appelle à une vigilance toute particulière. C'est pour ces raisons que je demande que l?on rajoute ce point école. Merci.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Madame BERTHOUT. Pour vous répondre, la parole est à Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci beaucoup, Monsieur le Maire.

Merci, Madame BERTHOUT, vous l'avez rappelé, les points école qui sont assurés à partir de cette année par la Ville de Paris, auparavant l'étaient par la Préfecture de police et la Ville de Paris. Ils reposent sur un référentiel qui est en effet élaboré chaque été et que je veille à vous transmettre, à vous maires d'arrondissement avant la rentrée.

Ce référentiel est élaboré par la Préfecture de police, qui a l'expertise technique en matière de sécurité routière, avec la DPSP notamment, les missions M.A.P. et les mairies d'arrondissement.

Ce référentiel établit et classe par dangerosité selon trois critères principaux : le flux de personnes ayant un lien avec la localisation du point école, les aménagements de voirie et de sécurité, et la circulation automobile. Il classe donc l'ensemble des traversées.

Vous l'avez dit dans l?explication orale à votre v?u, en effet, 13 traversées avaient été retenues pour la rentrée 2016, et il y a une hausse récente du trafic sur le boulevard Saint-Germain d'après les données de la DVD, qui n'avait pas été prise en compte et ne pouvait pas l'être évidemment au moment de l'élaboration du référentiel de 2016.

C?est la raison pour laquelle je suis en effet favorable à l?une des propositions faites dans votre v?u, de pouvoir mobiliser un nouveau point école au carrefour Saint-Germain - Pontoise, qui sera tenu par un agent de la Ville dès son recrutement et sa formation.

Je vous propose donc de retirer votre v?u et d?adopter le v?u de l?Exécutif. Je veillerai, mais je sais que je vais pouvoir compter sur votre vigilance, à ce que le plus rapidement possible, la personne soit recrutée et formée pour assurer la traversée des enfants.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Colombe BROSSEL.

Madame BERTHOUT, maintenez-vous votre v?u ?

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Non, qu?importe le signataire du v?u du moment que j?obtiens gain de cause. Je remercie l'Exécutif.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Madame BERTHOUT.

Le v?u n° 32 est donc retiré.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 32 bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2016, V. 322).