Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DDCT 98 - Subventions (70.000 euros) à 11 associations œuvrant dans les quartiers "politique de la ville", pour le portage du Fonds de participation des habitants (F.P.H.).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2016


 

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DDCT 98 relatif à des subventions à 11 associations ?uvrant dans les quartiers "politique de la ville".

Madame DASPET, vous avez la parole.

Mme Virginie DASPET. - Il s'agit du projet de délibération DDCT 98, qui va vous proposer d'accorder des subventions à 11 associations qui ?uvrent dans les quartiers "politique de la ville" pour le portage du Fonds de participation des habitants. Je vais peut-être revenir rapidement sur ce dispositif qui n'est pas forcément très bien connu de tous.

L'objectif du fonds de participation des habitants, autrement dit le F.P.H., cela ira plus vite pour la suite, est de financer rapidement des petits projets émanant d'habitants. Dans la pratique, il s'agit de dispositifs d'aide aux micro-projets qui s'inscrivent pleinement dans la démarche de la Ville qui est de favoriser la participation des habitants, le montage par eux d'actions locales notamment pour renforcer le lien social.

Pour cela, il faut proposer des modalités de financement souples et rapides, qu'elles aient lieu au niveau des quartiers, ce que ne permettent pas nos circuits de subvention classique. Dans les faits, les projets soutenus sont de nature très diverses ; il peut s'agir aussi bien de manifestations culturelles ou sportives, d'actions de gestion urbaine de proximité, d'atelier artistique, de fêtes ou repas de quartier.

Aujourd'hui, avec ce projet de délibération, notre Ville augmente très fortement ses financements au F.P.H. en vous proposant de les soutenir à hauteur de 70.000 euros qui feront des heureux. Tout d'abord, ce projet de délibération permet de renforcer les 7 F.P.H. existants, c'est-à-dire ceux qui existent dans le 11e, le 13e, le 14e, le 17e et le 19e arrondissement ainsi que dans le 18e pour les quartiers Chapelle et Goutte-d'Or. Une attention spécifique est bien sûr portée aux quartiers entrants dans la politique de la ville ainsi qu?aux initiatives des jeunes.

La deuxième action qui est marquée par ces projets de délibération, c'est qu'elle permet de créer des fonds de participation des habitants dans les 4 quartiers qui jusqu'à aujourd'hui en étaient dépourvus, c'est-à-dire le 10e, le 18e, mais cette fois, côté porte Montmartre, et pour le 20e, Belleville-Amandiers et le territoire des portes du 20e. Bien évidemment, en tant qu?élue du 20e, je m'en réjouis.

Ce développement des F.P.H. dans tous les territoires est la mise en ?uvre concrète d'un engagement fort que nous avons pris à travers le contrat de Ville. En fait, il y avait deux points essentiels. Nous nous attachons à couvrir, par ce dispositif, les territoires aux quartiers récemment entrés dans la géographie "politique de la ville", et l'idée aussi de favoriser l'émergence de collectifs de projets, comme je vous l'ai dit tout à l'heure, particulièrement s'ils viennent de nos habitants les plus jeunes.

J'en profite pour saluer l'engagement des acteurs locaux, notamment les centres sociaux et les structures de proximité qui acceptent de porter ces F.P.H. et dont vous trouverez la liste dans ce projet de délibération. En effet, dans les faits, le portage du F.P.H. dans les quartiers, c'est aussi et surtout un travail d'accompagnement au plus près des habitants, pour que des projets, au c?ur de leurs préoccupations, émergent. Bien sûr, les équipes de développement local ont aussi été des supports essentiels en concertation avec les mairies d'arrondissement pour permettre l'extension du périmètre des F.P.H. et plus généralement leur renforcement.

A travers ce projet de délibération, même s'il est lié aux F.P.H., c'est encore une fois une façon de marquer la volonté politique qui nous guide et qui est toujours la même : activer tous les leviers de la Ville en faveur de la participation des habitants. C'est exactement ce qui a été fait avec le budget participatif 2016, qui a été un grand succès dans les quartiers populaires, sans doute motivé par le souhait de la Maire de Paris de leur réserver 30 millions d'euros.

Dans les faits, grâce à la mobilisation de ses habitants, cet objectif a même été dépassé puisque plus de 36 millions vont leur être destinés, permettant de financer 58 projets dans les quartiers "politique de la ville". C'est la preuve, s'il en était besoin, que les habitants des quartiers populaires sont toujours plus en attente de participer, de co-construire, de monter des projets ensemble, de s'impliquer dans le devenir de leur quartier, et de façon bien évidemment plus modeste, en commençant par des micro-projets. A travers les F.P.H., nous les y encourageons aussi.

Je vous remercie et je vous invite, bien sûr, à voter ce projet de délibération avec enthousiasme.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Madame DASPET.

Pour vous répondre, la parole est à Mme Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci beaucoup, Monsieur le Maire, et merci beaucoup à Virginie DASPET, je n'aurai pas beaucoup de choses à répondre parce que vous avez fort bien rappelé l'esprit qui a présidé au travail pour arriver à présenter ce projet de délibération : faire participer le plus possible les habitants à la construction de leur ville, de leur quartier, à sa vie. Et parce que c'est une nouveauté du nouveau cadre de la politique de la ville dans laquelle nous nous trouvons depuis la réforme de la politique de la ville, à savoir faire en sorte que les habitants soient réellement au c?ur de l'ensemble des actions menées dans le cadre du contrat de ville et des projets de territoires à Paris.

En effet, cette extension du fonds de participation aux habitants dans l'ensemble des quartiers "politique de la ville", c'est un moyen de pouvoir accompagner cet engagement, cette action, ce faire des habitants. C'est aussi le souci de pouvoir mettre l'accent sur les quartiers rentrant dans la nouvelle géographie prioritaire pour pouvoir, dans ces quartiers, ces morceaux de territoires parisiens dans lesquels forcément il y a moins de structuration du tissu associatif puisqu'il n'y a pas d?antériorité de l'action de la politique de la ville, accompagner cette structuration, cet engagement des habitants.

C'est aussi l'un des engagements que nous avions pris lorsque nous avions élaboré, avec les habitants, avec les associations, avec les cosignataires ce nouveau contrat de ville.

Je suis heureuse de pouvoir aujourd'hui vous présenter ce projet de délibération et de pouvoir compter sur le vote des élus parisiens pour nous aider encore et toujours à mettre au c?ur de ce que nous faisons à Paris, les habitants des quartiers populaires.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci à Colombe BROSSEL.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 98.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2016, DDCT 98).