Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

25 - II - Question d'actualité du groupe communiste à M. le Maire de Paris relative à l'avenir de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul et en particulier sur la constitution de deux groupes de travail sur laquelle la Direction de l'A.P.-H.P. s'est engagée

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2001


M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons à la question d'actualité du groupe communiste.
Madame MOREAU, vous avez la parole.
Mme Gisèle MOREAU. - Monsieur le Maire, le Conseil de Paris a déjà exprimé au travers d'un voeu adopté à l'unanimité en mars dernier sa préoccupation en faveur de la sauvegarde de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul que le plan stratégique de l'A.P.-H.P. projetait de démanteler. Nous arrivons maintenant à une phase décisive de ce dossier.
A la suite de l'émotion créée par ce si négatif projet, une mission d'audit et d'expertise a été confiée à M. de KERVASDOUE qui vient de rendre son rapport. Celui-ci insiste sur la cohérence et la complémentarité médicales de Saint-Vincent-de-Paul, troisième hôpital pédiatrique français au service de la mère et de l'enfant. Lors de leur Conseil d'arrondissement du 15 janvier, les élus du 14e ont adopté un voeu demandant le maintien du site périnatal et pédiatrique de Saint-Vincent-de-Paul sur la base d'un projet global de modernisation et de développement en liaison avec l'hôpital Cochin et la future Maison des adolescents. Les élus du 14e demandent que la Direction de l'A.P.-H.P. constitue les deux groupes de travail comme elle s'y était engagée devant eux, en juillet dernier, afin que soit mise en place une procédure décisionnelle faisant une large place à la concertation.
Je veux pleinement appuyer cette demande.
Aussi, Monsieur le Maire, nous vous demandons, en tant que Maire de Paris et en tant que Président du Conseil d'administration de l'A.P.-H.P., d'intervenir en faveur de la constitution rapide de ces groupes de travail afin de favoriser une évolution positive de ce dossier si sensible au coeur des Parisiens et même au-delà.
(Applaudissements sur les bancs du groupe communiste).
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci.
Monsieur LEGARET, vous avez la parole.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, au lieu et place de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint, au nom de la 5e Commission. - Monsieur le Maire, je répondrai à Mme MOREAU, en lieu et place de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, qu'afin de poursuivre le processus de concertation qui a été engagé avec les parties prenantes sur l'avenir des activités chirurgicales et pédiatriques du groupe hospitalier Cochin-Saint-Vincent-de-Paul, il a paru souhaitable de faire intervenir une personnalité extérieure et une personnalités d'expérience. C'est ainsi qu'une mission de concertation a été confiée au mois de septembre dernier à M. Jean de KERVASDOUE, ancien Directeur des Hôpitaux, Professeur titulaire de la chaire de gestion des services de santé au Conservatoire national des Arts et Métiers.
Dans le cadre de cette mission de concertation, M. de KERVASDOUE a été chargé d'entendre toutes les parties concernées par le projet avant d'établir des propositions prenant en compte en priorité la nécessité d'une prise en charge pluridisciplinaire des enfants handicapés ainsi que celle d'une organisation adéquate de l'accueil des urgences.
Le 8 Janvier 2001, Mme Marie-Thérèse HERMANGE a reçu, à leur demande, les représentants du Comité de sauvegarde de Saint-Vincent-de-Paul.
Au cours de l'audience, elle a souhaité que le rapport de Jean de KERVASDOUE, qui ne lui a pas encore été communiqué à ce jour, constitue une base de concertation et que, dès que ce rapport sera disponible, les discussions soient engagées avec le Comité de Sauvegarde ainsi qu'avec l'ensemble des autres partenaires concernés.
M. Gisèle MOREAU. - Ce n'est pas la réponse à la question que j'avais posée.
En ce qui concerne la constitution du groupe de travail, la Direction de l'A.P.-H.P. s'était engagée à constituer deux groupes de travail avec des professionnels et le Comité de sauvegarde des professionnels de Saint-Vincent-de-Paul pour élaborer ce projet de modernisation et de développement de Saint-Vincent-de-Paul.
Or, la constitution de ces deux groupes tarde à se mettre en place.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, au lieu et place de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint, rapporteur. - Il y a un préalable, c'est la remise du rapport que je viens d'évoquer.
Lorsque ce rapport sera communiqué, je ne doute pas que vous aurez satisfaction et que ce qui a été promis sera respecté.
M. Gisèle MOREAU. - Je l'espère. Merci.
M. LE MAIRE DE PARIS. - La séance est suspendue.