Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

58 - 2001, DLH 11 - Agrément du programme d'aménagement, à réaliser par la R.I.V.P., de l'immeuble communal situé 26, rue Chaptal (9e), comprenant 17 logements P.L.I., le relogement de la bibliothèque MEDEM et le relogement de la bibliothèque municipale des arts graphiques. - Location par bail à caractère emphytéotique à l'Association bibliothèque MEDEM des volumes destinés à l'installation de cette bibliothèque. - Location par bail à caractère emphytéotique à la R.I.V.P. des volumes destinés au programme de logements. - Participation de la Ville de Paris au financement de ces 2 programmes

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2001


M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DLH 11 relatif à la bibliothèque MEDEM.
Je donne la parole à Mme CAPELLE.
Mme Liliane CAPELLE. - Merci, Monsieur le Maire.
Je voudrais vous dire à quel point je suis satisfaite de voir arriver cette délibération. Je pense que pour tous ceux qui ont un peu suivi ce dossier, ce serait superflu.
En effet, la bibliothèque MEDEM, fondée en 1929, plonge ses racines dans l'histoire de l'immigration juive en provenance de Pologne et de Lituanie et est considérée aujourd'hui comme la plus grande bibliothèque yiddish d'Europe occidentale, la seconde au monde avec le YIVO de New York.
Les collections de la bibliothèque MEDEM sont constituées de 20.000 volumes en yiddish et de 88.000 autres ouvrages ayant également trait à la culture juive. C'est donc un lieu chargé d'histoire qui a vocation à représenter cette culture dans son ensemble et sa diversité. La plupart des ouvrages en yiddish qui y sont entreposés sont d'une extrême rareté.
Outre cette fonction historique, la bibliothèque organise de nombreuses activités culturelles touchant à la culture yiddish ou à la littérature juive. Les manifestations d'envergure des dernières années ont été trois expositions qui ont attiré plusieurs milliers de personnes.
Enfin la bibliothèque MEDEM offre des activités pédagogiques, comme les nombreux cours de français dispensés à plus de 160 personnes par semaine ou encore les cours de langue et de littérature yiddish, qui réunissent de nombreuses personnes de tous âges, déjà dans la vie active, et soucieuse d'apprendre ou de réapprendre cette langue.
Cependant les locaux actuels de 350 mètres carrés situés rue René-Boulanger, occupés par la bibliothèque MEDEM, étaient devenus trop étroits pour ses nombreuses activités et des conditions satisfaisantes n'étaient plus réunies pour assurer la conservation et la consultation des collections.
Depuis fort longtemps, Georges SARRE et les élus du Mouvement des citoyens n'ont cessé de soutenir la bibliothèque dans son projet de création d'un centre culturel qui deviendrait "La maison de la culture Yiddish".
Combien d'interventions ont été rédigées afin que les services de la Ville de Paris trouvent des locaux appropriés à ce projet ? A chaque fois, elles sont restées lettre morte. C'est cela qui me pose problème. M. LOMBARDINI, en date du 23 février 2000 répondait à M. Georges SARRE en lui disant que ni dans le 4e, ni dans le 9e, ni dans le 10e, ni dans le 11e, nous ne disposons de superficie de cette importance dans les quartiers souhaités. C'était en février 2000.
En janvier 2001, les locaux ont été trouvés. Je m'en réjouis. J'aurais été plus heureuse encore si cette solution avait été trouvée plus rapidement. Je ne veux évidemment pas voir de lien entre l'aboutissement et certaines échéances, mais j'y pense quand même.
Enfin, en tout état de cause, nous voterons et je voterai sans réserve ce projet de délibération.
Je vous remercie.
M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint, président. - Je ne peux qu'approuver ce que vous avez dit, mais la dernière phrase était de trop. C'est un beau projet, il fallait qu'il mûrisse, qu'il arrive ; je pense que les échéances électorales ne sont pas là.
C'est un beau projet et je donne la parole à M. Vincent REINA.
M. Vincent REINA, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Je suis satisfait des propos de Mme CAPELLE. Toutefois, l'aboutissement de ce dossier n'est pas dû au calendrier électoral. Il était tout simplement difficile de trouver un montage et notamment d'arriver à un découpage acceptable tant pour la bibliothèque MEDEM que pour la bibliothèque des Arts graphiques. C'est un projet qui arrive au bon moment pour trouver une issue favorable et tout le monde dans les services de la Ville a ?uvré dans ce sens.
M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 11.
Qui est pour ?
contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DLH 11).