Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DVD 121 - Association "La Prévention Routière". - Subvention (27.000 euros). Vœu déposé par le groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants relatif au contrôle des conducteurs de voiture de sports de location.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DVD 121 et le v?u n° 40 qui y est rattaché concernent l'association "La Prévention routière".

M. Jean-Bernard BROS nous en parle.

M. Jean-Bernard BROS. - Merci, Monsieur le Maire.

Depuis plusieurs mois, nous assistons, aux abords des Champs-Elysées et de la Tour Eiffel notamment, à un défilé de voitures de sport puissantes. Cette présence interroge notre groupe. Il s'agit de nouvelles sociétés qui louent, pour de courtes durées, de grosses cylindrées qui sont installées dans les rues de la Capitale, notamment aussi place de la Concorde. Elles offrent à des prix raisonnables des frissons à un public en recherche de sensations fortes. Mais l'espace public est-il un lieu pour se payer une décharge d'adrénaline ? Nous ne le pensons pas.

Nous nous interrogeons d'ailleurs sur les autorisations qui leur ont été accordées pour stationner sur l'espace public. Ainsi, avec pour seule condition la détention d'un permis B, les locataires de ces voitures expérimentent leur conduite sportive dans les rues de la Capitale, des rues fortement fréquentées par d'autres usagers plus fragiles comme les deux-roues ou les piétons.

Nous n'avons aucune garantie que les conducteurs soient assez expérimentés pour conduire des véhicules qui nécessitent une certaine maîtrise. Nous savons l'Exécutif engagé pour une ville plus apaisée. Pour nous, la prévention routière fait partie des outils pour garantir un meilleur cadre de vie. Ainsi, par ce v?u, nous demandons à la Préfecture de police et à la Ville d'agir pour mieux réguler ces nouvelles locations de courte durée et pour sensibiliser les conducteurs et, si besoin, pour les verbaliser.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Christophe NAJDOVSKI pour vous répondre.

Nous aurons une explication de vote sur le v?u du groupe UDI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Je ne prendrai pas la parole à la place de la Préfecture de police. Je vous dirai que votre v?u pointe un véritable problème que pose la location de courte durée de voitures de sport dans le quartier des Champs-Elysées, où l'intérêt de conduire une voiture de sport est extrêmement limité. Pourtant, ainsi que vous l'indiquez, les conducteurs de ces bolides qui sont loués s'autorisent des dépassements de vitesse qui sont dangereux et la nécessité de renforcer les contrôles de vitesse dans ces secteurs bien identifiés apparaît tout à fait légitime.

Je proposerai toutefois deux amendements à votre v?u. Tout d'abord, il convient également de veiller à ce que les loueurs soient bien en règle avec l'occupation du domaine public et qu'il n'y ait pas d'infraction à leur activité. Par ailleurs, concernant les actions de prévention que vous souhaitez, il convient d'étudier celles qui pourraient être mises en place pour cette activité spécifique, d'où notre deuxième amendement.

Avec ces deux amendements, nous vous proposons de donner un avis favorable.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Les amendements, Monsieur BROS, sont-ils acceptés ?

M. Jean-Bernard BROS. - Nous acceptons les amendements.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Parfait !

La parole est à Mme Maud GATEL pour une explication de vote du groupe UDI-MODEM.

Mme Maud GATEL. - Simplement pour dire que nous partageons entièrement le v?u déposé par les Radicaux et nous les en remercions.

Il n'est évidemment pas question de remettre en cause la liberté du commerce en la matière, simplement, comme toute liberté, elle doit s'arrêter lorsqu'elle entre en contradiction avec d'autres libertés fondamentales, et c'est bien ce dont il s'agit avec ce type d'initiative. Il existe des risques non négligeables pour les piétons en matière de sécurité routière et en termes de nuisances sonores. Nous voterons avec enthousiasme ce v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - La fusion des centres.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 40 ainsi amendé avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2016, V. 325).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 121.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2016, DVD 121).