Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

44 - 2001, DAC 26 - Réhabilitation des espaces culturels de l'immeuble, 2, rue Coustou (18e). - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la S.G.I.M. une convention de mandat de maîtrise d'ouvrage pour la réhabilitation des espaces culturels de l'immeuble susvisé

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2001


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je vous propose de passer à l'examen du projet de délibération DAC 26. Il s'agit de la réhabilitation des espaces culturels de l'immeuble du 2, rue Coustou.
Je donne la parole à M. TUROMAN.
M. Michel TUROMAN. - Monsieur le Maire, vous nous proposez de réhabiliter, avec ce projet, le théâtre des Trois Baudets entre autres.
Ainsi après plusieurs années de démarches et après une visite de ce site qui avait eu lieu en avril 1998, avec Mme MACÉ de LÉPINAY, il est enfin reconnu et proposé que ce théâtre reprenne vie.
Les élus communistes ne peuvent que s'en réjouir.
Paris est synonyme de chansons liées à l'histoire et la vie de ses habitants, à leurs combats, leurs joies, leurs peines. Et Paris a été de tout temps une ville chantée accueillant les artistes les plus divers, et aux formes les plus variées de la chanson.
Or, aujourd'hui Paris manque cruellement de salles moyennes bien équipées se prêtant à la découverte de jeunes talents.
Les grandes salles existantes, qu'il s'agisse du Zénith, de Bercy, de l'Olympia ou de Bobino sont inaccessibles à des artistes débutants ou encore peu connus, et ceux-ci sont de fait contraints de se produire, de présenter leur travail dans de petites salles, certes sympathiques, mais qui ne correspondent pas aux besoins actuels liés à des formes nouvelles de musique.
Par ailleurs s'il existe à Paris plusieurs théâtres municipaux tournés entre autres vers le théâtre, la poésie, il n'y a pas d'infrastructures qui puissent jouer ce rôle en matière de chansons.
C'est pourquoi nous pensons que le projet de réhabilitation du théâtre des Trois Baudets doit déboucher sur un projet plus novateur se définissant comme un théâtre municipal dédié à la chanson sous toutes ses formes.
Cela, dans le droit fil d'un passé de qualité, qui a fait la réputation de ce lieu mais surtout en ouvrant celui-ci à tous les nouveaux artistes pour leur permettre de travailler dans des conditions techniques correctes et à des tarifs abordables pour le public.
Ainsi il existe à Paris, entre autres, une Maison de la poésie, une Maison des écrivains. Eh bien nous, nous souhaitons qu'avec ce projet, il existe aussi une Maison de la chanson.
Je veux ajouter que le théâtre des Trois Baudets est lié au nom de Jacques Canetti. C'est dans ce théâtre, et c'est grâce à lui, que se sont produits et ont été révélés à leur début, Georges Brassens, Gainsbourg, PERRET, et combien d'autres que je ne peux tous citer.
Ainsi Jacques Canetti est à l'origine de la carrière de beaucoup de ceux qui ont fait la chanson française, et cela depuis qu'il avait répondu à une annonce parue en 1930, dans un journal du soir "recherche jeune homme aimant la musique".
Il aurait aimé et défendu un tel projet et c'est là une manière, pour la Ville, de lui rendre hommage.
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs du groupe communiste).
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La parole est à Claude ROLAND.
M. Claude ROLAND, au nom de la 4e Commission. - Monsieur le Maire, Monsieur TUROMAN, je vous remercie de ce que vous avez dit sur l'immeuble de la rue Coustou effectivement.
C'est un lieu prestigieux où la chanson française avait sa place. Il faut qu'elle la retrouve. Comme cela est indiqué dans la délibération, le Maire de Paris souhaite que le théâtre devienne un lieu de promotion des jeunes talents.
Pour l'instant, il est proposé au Conseil de faire des travaux de réhabilitation des espaces culturels.
Ensuite la Ville concèdera la gestion du lieu à une entreprise privée. Il est bien évident que la Ville souhaite que la chanson fasse partie de la programmation de ce lieu dont la Ville connaît bien le passé qui a motivé cette réhabilitation.
Je vous remercie.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, tout d'abord la proposition d'amendement rectificatif n° 14 déposée par M. ROLAND.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition d'amendement est adoptée.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 26 amendé.
Qui est pour ?
contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DAC 26).