Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

62 - 2001, DLH 34 - Déclaration d'état d'abandon de la parcelle sise 8, rue de Rome (8e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2001


M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DLH 34 relatif à la déclaration d'état d'abandon de la parcelle sise 8, rue de Rome (8e).
La parole est à Mme SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER. - Vous nous demandez l'autorisation d'engager des déclarations d'abandon de parcelle pour 8 terrains situés dans Paris. Certains d'entre eux sont très petits : DLH 039 signale un terrain nu d'une surface de 60 mètres carrés, DLH 034 un terrain de 196 mètres carrés, DLH 24, 165 mètres carrés. Sur un autre terrain, de 307 mètres carrés, le DLH 36, les demandes de permis de construire n'ont jamais abouti. Est-ce dû à l'exiguïté ou à la forme du terrain ? Toujours est-il que si les propriétaires, et cela semble probable, ne mettent pas fin à l'état d'abandon et que la Ville de Paris récupère certains de ces terrains, il me semble qu'il faudrait dès maintenant penser à ne pas prévoir des constructions.
Avec les règles d'urbanisme actuelles d'ailleurs, l'exiguïté de ces terrains les empêchera d'être constructibles. Ces petites parcelles pourraient être transformées en mini jardins potagers, où les enfants des quartiers concernés pourraient découvrir la nature et se former au jardinage. Ces aménagements seraient d'autant plus intéressants que les terrains, dont je parle, sont situés dans des quartiers de Paris manquant cruellement de jardins. Rue de Rome dans le 8e, passage Kracher dans le 18e, passage Darcey dans le nord du 17e.
En outre, peu d'enfants parisiens ont la possibilité de cultiver des plantes, faire pousser des légumes, planter des fleurs et observer leur croissance, les arroser, désherber, tailler, greffer, bref jardiner.
Quel bonheur pour les enfants ! Les enfants ont besoin de véritables classes vertes pour apprendre ce que sont les plantes vivaces et annuelles, pour différencier les feuilles caduques et persistantes, vivre le rythme des saisons dans un jardin, si petit soit-il, où ils deviennent acteurs.
Ainsi ces mini jardins potagers pourraient devenir un élément convivial, associant adultes et enfants. Si les terrains, par leur exposition, ne permettaient pas de faire pousser plantes et fleurs, ils pourraient être transformés en mini squares avec quelques bancs, permettant aux riverains de profiter d'un petit coin de verdure.
Je voterai ces projets, mais je vous demande dès maintenant ce que vous pensez de ces propositions, pour les parcelles concernées c'est-à-dire DLH 39, 34, 38 et 36.
(M. Roger ROMANI, adjoint, remplace M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint, au fauteuil de la présidence).
M. Roger ROMANI, adjoint, président. - La réponse va vous être donnée par M. REINA.
M. Vincent REINA, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Madame SCHNEITER, je ne suis pas hostile à ce qu'une étude soit menée pour la création d'un jardin potager. Je demande aux services de la Ville de travailler sur cette proposition.
M. Roger ROMANI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 34.
Qui est pour ?
contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DLH 34).