Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

124 - QOC 2001-44 Question de M. Jean-Pierre REVEAU, élu du Front national, à M. le Maire de Paris relative à la construction d'un centre commercial Porte d'Aubervilliers

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2001


Libellé de la question :
"M. Jean-Pierre REVEAU demande à M. le Maire de Paris si la Ville entend attaquer devant le Tribunal administratif de Paris la décision de la Commission départementale d'équipement commercial (C.D.E.C.) de Seine-Saint-Denis qui a autorisé la construction d'un centre commercial Porte d'Aubervilliers."
Réponse (M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint) :
"Le 22 décembre 2000, dès l'annonce de l'autorisation donnée par la Commission départementale d'équipement commercial (C.D.E.C.) de Seine-Saint-Denis, M. Jean TIBÉRI a publié un communiqué de presse rappelant sa totale opposition au projet d'un hypercentre commercial sur la commune d'Aubervilliers à proximité immédiate de Paris.
M. le Maire indiquait que "toutes les voies de recours contre une telle décision (seraient) examinées".
En ce sens, M. le Maire vient d'adresser un courrier à M. le Préfet de Seine-Saint-Denis afin qu'il défère la décision de la C.D.E.C. devant la Commission nationale d'équipement commercial.
De plus, il a été demandé aux services de la Ville d'examiner dans les meilleurs délais les modalités d'un recours devant l'autorité judiciaire compétente, le Tribunal administratif de Pontoise.
Ces deux démarches témoignent de la détermination du Maire et de son adjoint Jean-Pierre PIERRE-BLOCH de combattre un projet qui en détruisant à terme des milliers d'emplois de proximité dans l'Est parisien affaiblira la vie sociale et générera l'insécurité."