Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

117 - QOC 2001-9 Question de Mme Laure SCHNEITER, élue du Mouvement écologiste indépendant, à M. le Maire de Paris concernant l'installation d'ascenseurs dans le parc de Bercy (12e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2001


Libellé de la question :
"Lors de la séance du Conseil de Paris, en date des 24 et 25 mars 1997, a été votée, dans le cadre de l'aménagement du parc de Bercy (12e), la construction d'ascenseurs permettant l'accès aux personnes en fauteuil roulant à la terrasse-promenade (1997 PJEV 26).
Au cours de la séance du Conseil de Paris, en date du 31 mai 1999, Mme Laure SCHNEITER, qui s'inquiétait du fait que ces ascenseurs n'étaient toujours pas installés, a demandé à M. le Maire de Paris la date à laquelle cette installation était prévue. Il lui a été répondu qu'un premier appel d'offres ayant été infructueux, l'opération était reprogrammée sur le budget 2000 et les travaux réalisés dans le courant de "l'année prochaine".
Ces ascenseurs ne sont toujours pas installés dans la partie Est de la terrasse, vers le "Village de Bercy".
Mme Laure SCHNEITER demande à M. le Maire de Paris quand les travaux d'installation de ces ascenseurs seront réalisés."
Réponse (Mme DECRESSAC-DESPUJOLS) :
"Lors de la séance du Conseil de Paris des 24 et 25 mars 1997, la construction d'un ascenseur dans le cadre de l'aménagement du parc de Bercy a en effet été votée, afin de permettre l'accès des personnes à mobilité réduite à la grande terrasse côté cour Truffaut, depuis le cours Chamonard.
Un premier appel d'offres a alors été lancé en juin 1998, et déclaré infructueux compte tenu du prix de l'unique offre reçue, supérieure de 43 % à l'estimation de l'administration.
Cette estimation a alors été réévaluée, et un deuxième appel d'offres a été relancé en décembre 1999, lui aussi infructueux, une seule offre, supérieure de 48,3 % à l'estimation de l'administration, ayant été remise.
Le dossier de consultation de l'opération a alors été modifié, certaines prestations ayant été simplifiées de manière à rester dans le budget de l'opération. Il a été relancé une troisième fois en septembre 2000 et a été déclaré infructueux, aucune offre n'ayant été remise.
Actuellement, le dossier ne peut plus être modifié dans le sens de l'économie ; il vient donc d'être relancé en décembre pour la quatrième fois, les propositions des entreprises devant être connues lors de la Commission d'appel d'offres du 1er février 2001. Dans l'hypothèse où l'appel d'offres serait cette fois fructueux, un démarrage des travaux pourrait être envisagé en mai 2001 pour une livraison de l'équipement en décembre 2001."