Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

116 - QOC 2001-8 Question de Mme Laure SCHNEITER, élue du Mouvement écologiste indépendant, à M. le Maire de Paris à propos d'un espace délimité pour l'entrepôt de bacs à ordures ménagères devant l'immeuble, 37-41, rue de La Quintinie (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2001


Libellé de la question :
"Devant l'immeuble situé 37-41, rue de La Quintinie (15e) se trouve, sur la chaussée, un espace assez important (environ 4 mètres sur 4) délimité par des balises vertes, servant à entreposer les bacs à ordures ménagères.
Au fil des années, cet espace est devenu un lieu où sont déversés à la sauvette des sacs d'ordures ménagères, des gravats et toutes sortes d'objets plus ou moins encombrants.
Les habitants sont exaspérés. Ils demandent la suppression de ces balises et la délimitation d'un passage, d'environ un mètre de large, permettant, depuis le trottoir, le passage des bacs vers les camions-bennes qui collectent les déchets.
Mme Laure SCHNEITER demande à M. le Maire de Paris les mesures qu'il compte prendre afin de garantir la propreté aux abords de l'immeuble situé 37-41, rue de La Quintinie."
Réponse (M. Lucien FINEL, adjoint) :
"A la demande des copropriétaires de l'immeuble situé 37-41, rue de La Quintinie (15e), un espace délimité par des plots, d'une superficie de 16 mètres carrés, avait été réalisé, en 1992, afin de permettre d'entreposer les bacs à ordures ménagères. Cet aménagement devait éviter l'encombrement du trottoir par le stationnement automobile et faciliter le déroulement de la collecte.
Mais de nombreux dépôts illicites sont apparus à cette adresse, sur cet aménagement. Le Service local de la propreté, saisi par les riverains, a demandé aux services de la Direction de la Voirie et des Déplacements de réduire la superficie de cet espace. Ces travaux seront réalisés dans le courant de la première quinzaine de février.
De plus, afin de lutter contre les dépôts clandestins, le Service local de la propreté et les inspecteurs du Centre d'action pour la propreté de Paris exercent une surveillance et une répression soutenues dans ce secteur et organiseront, en février, une campagne d'information des riverains. Cette information portera notamment sur la possibilité pour la population de faire gratuitement appel au service municipal pour l'enlèvement de tout objet encombrant."