Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DLH 292 - Location à la R.I.V.P. de l’ensemble immobilier 2, rue de Valenciennes (10e). - Avenant à bail emphytéotique. - Réalisation d’un programme d’acquisition-réhabilitation de 9 P.L.A.-I. et 6 PLUS.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2016


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DLH 292 : location à la R.I.V.P. de l?ensemble immobilier 2, rue de Valenciennes, dans le 10e arrondissement. Avenant à bail emphytéotique. C?est la réalisation d?un programme d?acquisition-réhabilitation. La parole est à M. Didier LE RESTE pour 5 minutes maximum.

M. Didier LE RESTE. - Merci, Madame la Maire.

Nous sommes très satisfaits de voir la transformation de l?immeuble situé au 2, rue de Valenciennes en logement social. Ce vote est le résultat d?une longue mobilisation dans le 10e arrondissement, sur laquelle je ne reviendrai pas dans le détail car nous avons déjà eu l?occasion d?en parler.

Je saluerai juste la détermination et l?engagement des élus de la mandature précédente, notamment Alain LHOSTIS et Marie-Thérèse EYCHART soutenus par la majorité municipale, qui nous permettent aujourd?hui de créer ces logements.

C?est également l?occasion de rappeler que les revendications pour la transformation et l?utilisation d?immeubles vides peuvent porter leurs fruits et permettre de rendre utiles des espaces sous-utilisés. Il reste encore trop d?immeubles vides ou de logements vacants à Paris, et leur remise sur le marché du logement est l?une des clés de la réponse au mal-logement dans notre ville.

L?amendement déposé par les députés communistes la semaine dernière pour demander la possibilité d?une modulation à la hausse des taux de la taxe sur les logements vacants, afin d?inciter à la remise sur le marché locatif de logements dans les zones de forte tension, allait dans ce sens. C?est pourquoi je regrette que cet amendement n?ait pas trouvé de majorité à l?Assemblée nationale.

Trop de logements et d?immeubles restent vacants à Paris. Je pense notamment au bâtiment situé au 191, quai de Valmy dans le 10e arrondissement qui est resté vide pendant plus de dix ans. La réussite de l?opération du 2, rue de Valenciennes est le reflet des efforts réalisés par Ian BROSSAT et Dante BASSINO, adjoint au logement dans le 10e, pour trouver toutes les solutions possibles pour répondre aux demandes de logement social, y compris dans un arrondissement où nous manquons de terrains pour construire des immeubles neufs.

La répartition des logements avec des P.L.A.-I. et des PLUS correspond également bien aux besoins de l'arrondissement. Nous constatons en pratique que les attributions de logements par la mairie d'arrondissement se font souvent sur des P.L.S. du fait d'une plus grande rotation de logements inscrits dans un parcours résidentiel, alors que les besoins en attribution dans le 10e sont majoritairement sur des logements de type P.L.A.-I. et PLUS.

L'avancée de ce projet est donc une bonne nouvelle.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur LE RESTE. Pour vous répondre, la parole est à Ian BROSSAT.

M. Ian BROSSAT, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Je confirme ce que vient de dire Didier LE RESTE, il s'agit effectivement d'une très bonne nouvelle puisque cet immeuble situé au 2, rue de Valenciennes dans le 10e arrondissement sera enfin transformé en logements sociaux. Ce sont 15 logements sociaux qui vont pouvoir sortir de terre à cette adresse, réalisés par la R.I.V.P.

Il s'agit d'une adresse bien connue, un immeuble de bureaux, vide depuis très longtemps, qui a d'ailleurs été occupé par un certain nombre d'associations qui ont attiré l'attention d'élus et de responsables politiques sur ce sujet des immeubles de bureaux vides. Nous avons pu acquérir cet immeuble et je suis très, très heureux que nous puissions avancer sur ce dossier.

Cela montre aussi que le choix fait par la Ville de Paris d'avoir un compte foncier très largement abondé - 180 millions d'euros, cela a été adopté hier dans le cadre de notre budget -, c'est ce qui nous permet de réaliser ce type d'opération et de transformer ainsi des immeubles de bureaux inutilisés et obsolètes en logements sociaux dans des arrondissements déficitaires. On avance et c'est tant mieux pour les Parisiennes et les Parisiens en attente de logement.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Un grand merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 292.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2016, DLH 292).

Je vous en remercie.