Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes Ecologiste de Paris et Socialiste et Apparentés relatif à la régulation du trafic dans le quartier Montorgueil-Saint-Denis.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2016


 

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Nous examinons maintenant des v?ux non-rattachés. Le v?u référencé n° 66 est relatif à la régulation du trafic dans le quartier Montorgueil-Saint-Denis.

La parole est à Mme LEVIEUX, pour deux minutes.

Mme Véronique LEVIEUX. - Je vous remercie.

Je présente ce v?u en concertation avec Jacques BOUTAULT, le maire du 2e qui l?aurait présenté mais il est actuellement en Turquie au côté de la délégation parlementaire qui a essayé de se rendre en Syrie pour dénoncer les massacres contre la Ville d?Alep. Je crois nous aurons l?occasion en 7e Commission de parler de ce dramatique sujet.

Pour en revenir à un sujet tout autre, ce v?u porte effectivement sur la régulation du trafic et le caractère piéton du quartier Montorgueil-Saint-Denis. Je sais, Christophe NAJDOVSKI, que vous connaissez bien ce sujet. Il fait écho aux nombreuses discussions que nous avons eues avec les habitants de ce quartier.

En effet, depuis 2012, ont été supprimées les bornes rétractables qui avaient été installées initialement mais qui avaient dû faire l?objet de nombreuses réparations très coûteuses pour la Ville. A défaut d?autres dispositifs, ces bornes ont été retirées. Un plan d?aménagement de la circulation, avec des dispositifs de macarons créés, a eu des effets tout à fait positifs. Mais aujourd?hui, force est de constater que l?état de cette zone piétonne, avec le respect de sa réglementation, s?est fortement dégradé.

Des études statistiques de la fréquentation automobile révèlent un constat partagé par tous de cette détérioration. Des échanges ont eu lieu avec le commissariat du 2e qui a répondu tout à fait présent, mais on ne peut pas solliciter au-delà les forces de police pour procéder à des verbalisations. Des nouveaux acteurs économiques ont émergé de type hôtel qui ont induit des fréquentations de nouveaux véhicules automobile dans la zone, quelles que soient les heures. Il y a donc une forte détérioration et, en concertation aussi avec le conseil de quartier mobilisé sur ce sujet, ce v?u a été présenté au dernier Conseil d?arrondissement et il a fait l?objet d?un vote à l?unanimité, dans l?espoir de trouver une solution pour améliorer le dispositif de contrôle d?accès. Je vous remercie.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci, Madame LEVIEUX.

Pour vous répondre, la parole est à M. NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Le quartier piéton de Montorgueil subit en effet une hausse des flux motorisés, suite à la suppression des barrières automatiques. Pour autant, malgré le fait que différentes solutions aient était testées, nous nous retrouvons effectivement dans une situation difficile.

Un premier plan de circulation avec une nouvelle réglementation des livraisons avait été mis en place et il s?était montré efficace. Vous l?avez dit, en novembre 2012, on avait une diminution de la circulation de l?ordre de 50 % sur le quartier. Cela étant dit, de nouveaux comptages réalisés en avril 2016 confirment le ressenti local des élus du 2e arrondissement d?une nouvelle détérioration du respect de l?aire piétonne.

Nous avons dès lors signalé au Préfet de police la nécessité de renforcer les contrôles dans deux courriers, dont l?un en date du 13 septembre dernier, que j?ai cosigné d?ailleurs avec le maire du 2e arrondissement mais également avec le maire du 1er arrondissement, Jean-François LEGARET, pour également saisir le Préfet de police de la question du quartier des Halles et de Montgorgeuil, et pour demander l?expérimentation d?un dispositif de vidéo-verbalisation.

Toutefois, il est évident que le contrôle physique de l?entrée dans la zone pourrait être amélioré, même si l?ancien dispositif de bornes rétractables automatiques ne s?était pas montré satisfaisant, puisque les dégradations étaient nombreuses et le coût d?entretien était trop important. De nouvelles solutions doivent donc être trouvées. Je suis donc très favorable à ce que nous travaillions au plus tôt à identifier un dispositif de solutions pérennes et efficaces pour empêcher les véhicules de circuler dans cette aire piétonne. C?est la raison pour laquelle l?Exécutif donnera un avis favorable au v?u déposé par Jacques BOUTAULT et par Véronique LEVIEUX.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Si les élus du 17e arrondissement pouvaient participer au calme de l?Assemblée afin d?écouter la réponse du Préfet de police sur ce sujet.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Juste deux phrases, Monsieur le Maire, pour répondre, puisqu?il a été évoqué par M. le Maire-adjoint deux courriers adressés au Préfet de police pour renforcer le contrôle sur ce secteur un peu délicat en matière de circulation qui n?est pas respecté, pour indiquer que le Préfet de police avait entendu le message via ces deux courriers dans la mesure où, en 2015, 18.600 infractions avaient été relevées sur ce secteur pour le stationnement et 3.148 pour des infractions routières, donc près de 22.000 infractions au total.

Pour les dix premiers mois de l?année 2016, nous en sommes déjà à 30.000 infractions pour le stationnement et 5.303 infractions pour des problématiques liées à la circulation. C?est-à-dire qu?on a 35 % d?augmentation de verbalisations, d?où la limite quand même de la verbalisation et la Préfecture de police est donc plus que favorable à l?idée d?une réflexion très rapide sur le rétablissement de dispositifs pérennes permettant de neutraliser la circulation interdite sur ce secteur.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci beaucoup.

J?ai une explication de vote de M. LEGARET, pour le groupe les Républicains.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - En un mot pour remercier Christophe NAJDOVSKI d?avoir effectivement rappelé que nous avions fait une demande conjointe avec Jacques BOUTAULT et lui-même pour que la question du rétablissement des contrôles des accès dans la zone piétonne pour le 2e arrondissement soit également étendue.

Nous voterons bien entendu ce v?u qui concerne le 2e, mais je revendiquerai l?application de la clause de la Nation la plus favorisée au bénéfice du 1er arrondissement.

Merci.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposé par les groupes Ecologiste de Paris et Socialiste et Apparentés, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2016, V. 378).

V?u déposé par le groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants