Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 DAE 27 - Marchés de la création Bastille (11e) et Edgar Quinet (14e). - Modification du tarif des droits de place.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Je vous propose d'examiner conjointement les projets de délibération DAE 25 et 27 qui ont trait aux marchés de la création Bastille et Edgar Quinet.

La parole est à Mme Joëlle MOREL.

Mme Joëlle MOREL. - Merci, Monsieur le Maire.

Ces deux projets de délibération traitent des marchés de la création, celui d?Edgard Quinet et celui de la Bastille.

Nous avons déjà évoqué l'organisation de ces deux marchés au début de la mandature en novembre 2014. J'avais demandé alors qu?une information et concertation soient engagées avec les artistes sur les conditions pour pérenniser le marché Bastille puisque celui-ci connaît une fragilité économique. Malheureusement, l'activité ne s'est pas améliorée.

A cette difficulté du marché Bastille, ce projet de délibération nous demande aujourd'hui d'approuver le nouveau règlement mais surtout une augmentation des droits de place des exposants, une revalorisation des tarifs des droits de place des exposants des marchés de la création de 10 % pour les abonnés et de 40 % pour les volants. Les volants sont les artisans et les artistes qui ne veulent pas, ne peuvent pas, en raison de leur grande précarité, s'engager à venir régulièrement sur le marché.

Cette augmentation est pour eux trop lourde. Ces deux projets de délibération crispent les relations entre la Ville et le marché Bastille puisqu'aujourd'hui une pétition circule qui exprime la crainte des exposants actuels de voir disparaître ce marché.

La situation économique d'un grand nombre d'artistes et d'artisans à Paris est préoccupante. Nombreux sont celles et ceux qui n'ont pas assez de ressources pour avoir un atelier à Paris ou même en banlieue. Ils travaillent donc souvent chez eux et ont peu d'occasions pour donner à voir leur travail. Le marché est l'une des rares possibilités de vendre leurs ?uvres.

A l'heure où la Ville de Paris s'est engagée sur le réaménagement des places et en particulier celle de la Bastille, où nous proposons la mise en place de collectifs pour penser, imaginer, organiser des nouveaux usages éphémères sur les places, je souhaite au nom du groupe Ecologiste, que ce marché puisse être partie prenante de l'aménagement de la place et de ces alentours.

Un travail de concertation avec le marché de la création est indispensable pour leur redonner confiance et pour redynamiser leur activité. Cette nouvelle perspective redonnerait vie et force à ce marché qui fonctionne correctement à Edgar Quinet dans le 14e et pourquoi pas à Bastille.

Dans l'attente d'une meilleure concertation, le groupe Ecologiste de Paris s'abstiendra sur ces deux projets de délibération.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Chère Joëlle MOREL, ce qui est en jeu avec ces deux projets de délibération, c'est tout simplement la pérennité des deux marchés concernés, le marché de la création Bastille et le marché Quinet.

Il se trouve que le fonctionnement actuellement difficile des deux marchés, particulièrement celui de Bastille, entraîne un déficit structurel de la délégation de service public, ces deux marchés étant gérés par une délégation de service public.

Après une concertation très importante, qui a duré plus d'un an, avec les associations des artistes, les artisans d'art eux-mêmes, les mairies des 11e et 14e arrondissements, le concessionnaire évidemment mais aussi les services de la Ville, nous avons mené plusieurs dizaines de réunions de travail pour aboutir à deux pistes de travail qui ont été retenues, pour tout d'abord rendre ces marchés plus attractifs à l'égard des exposants et du public en inscrivant dans le nouveau règlement le principe de la régularité de présence, pour ensuite - deuxième piste - améliorer l'économie générale de la D.S.P., ce qui est indispensable et qui passe effectivement notamment par une légère augmentation de certaines tarifications.

J'ajoute que cette nouvelle tarification reste tout à fait modeste pour les abonnés et elle devrait contribuer, tout comme l'assiduité, à redynamiser ces deux marchés en incitant là encore à l'abonnement. Comme je vous le disais, c'est bien la pérennité de ces marchés qui est en jeu aujourd?hui et la situation nous impose de faire ces propositions.

Bien évidemment, nous vérifierons que cela ne se traduit pas par l'éviction d'un certain nombre d'artisans de chacun de ces deux marchés.

Quant à votre proposition d'associer plus encore le marché de la création Bastille à la rénovation de la place, c'est un avis favorable et un engagement que je prends devant vous aujourd'hui.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 25.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2016, DAE 25).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 27.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2016, DAE 27).