Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2016
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2016 SG 44 - Aide d'urgence (30.000 euros) à la Croix-Rouge française suite aux fortes intempéries en Nouvelle Calédonie le 22 novembre 2016.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2016


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération SG 44. Il s'agit d'une aide d'urgence à la Croix-Rouge française suite aux fortes intempéries en Nouvelle-Calédonie le 22 novembre 2016.

La parole est à Eric HÉLARD.

M. Eric HÉLARD. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, comme ville-capitale, Paris a un devoir particulier de solidarité avec nos concitoyens lorsqu?ils sont frappés par des catastrophes naturelles. Il en est de même quand nos compatriotes ultramarins sont touchés au c?ur. C'est, hélas, le cas avec le projet de délibération qui nous est soumis, visant à attribuer une aide exceptionnelle de 30.000 euros à la délégation calédonienne de la Croix-Rouge française du Pacifique.

En effet, le 22 novembre dernier, la façade est de la Grande Terre de la Nouvelle-Calédonie a été frappée par une tempête d?une force inouïe avec des pluies torrentielles qui ont provoqué de graves inondations et d'importants glissements de terrain dans la région montagneuse de Thio, Canala, Kouaoua et Houaïlou, localités minières où les reliefs sont fragilisés par l'exploitation du nickel.

Il faut remonter 50 ans en arrière pour tenter de trouver une catastrophe similaire : routes impraticables, réseaux de téléphonie et électricité coupés. C'est un véritable spectacle de désolation qu'il a été donné aux sauveteurs de la sécurité civile de découvrir, lorsque les conditions météorologiques ont permis aux hélicoptères de s'y rendre. Mais pire encore : des familles canaques, qui vivent dans les communes citées, ont été touchées dans leur chair puisque cinq morts, dont trois enfants, sont à déplorer et trois autres personnes toujours portées disparues. Il a fallu, parmi les nombreuses tâches dévolues aux secouristes, travailler au rétablissement de l'alimentation en eau.

La Croix-Rouge, dont je tiens à saluer l'immense dévouement, a installé dans des conditions très difficiles une unité de potabilisation de l'eau et distribué des kits sanitaires de première nécessité à une population durement éprouvée. 22.000 kilomètres nous séparent de la côte est du Caillou, mais je peux vous assurer que cette aide annoncée, qui va être votée à midi, a beaucoup ému les populations concernées qui constatent ainsi, concrètement, que l'éloignement géographique n?efface pas la proximité de c?ur et d'affection qui unit Paris aux Calédoniens.

Enfin, je veux remercier chaleureusement le délégué à l'Outre-Mer, Pierre THOMAS, pour sa réactivité et, bien sûr, la Maire de Paris, Anne HIDALGO, qui, dès le lendemain, a eu en ligne les autorités calédoniennes, au premier rang desquelles le Président du Gouvernement, Philippe GERMAIN, et le Député de la province nord, Philippe GOMÈS, pour faire le point de la situation et déterminer les meilleurs moyens en efficacité de venir en aide aux sinistrés.

Ce sera chose faite avec cette subvention à la délégation calédonienne de la Croix-Rouge. Le groupe UDI-MODEM vous remercie, en son nom, de cette heureuse initiative.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. La parole est à Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Monsieur le Maire, merci beaucoup.

Je serai vraiment très bref parce qu'Eric HÉLARD a dit l'essentiel. Merci de souligner l'importance de cette aide d'urgence à la Croix-Rouge française. Vous l'avez dit, les fortes intempéries en Nouvelle-Calédonie, à la fin du mois de novembre dernier, ont été les plus importantes depuis 50 ans, ont causé la mort de plusieurs personnes. Trois autres personnes sont toujours portées disparues, dont une fillette. L'intervention prioritaire proposée par la Croix-Rouge, par sa délégation néo-calédonienne, évidemment, consiste notamment dans la distribution de kits de première nécessité, l'installation d'un système de potabilisation de l'eau qui a d'ores et déjà permis la distribution de plus de 12.000 litres d'eau aux populations.

Il est tout à fait normal et nous sommes heureux de pouvoir marquer et exprimer la solidarité de Paris envers les victimes en attribuant cette subvention de 30.000 euros.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 44.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2016, SG 44).

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Chers collègues, je vous propose de suspendre là nos travaux. Nous reprendrons à 14 heures 30 par une série de v?ux. Je pense que nous aurons une petite heure de débat encore.

Merci et bon appétit.