Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes UDI-MODEM et les Républicains relatif au musée de Montmartre.

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2017


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 68, relatif au musée de Montmartre.

La parole est à M. Pierre-Yves BOURNAZEL, que je cherche du regard. Alors je donne la parole à Mme MÉHAL.

Mme Fadila MÉHAL. - C'est un v?u qui est porté par le groupe UDI-MODEM avec l'appui de Pierre-Yves BOURNAZEL et des élus Républicains.

Le musée de Montmartre, dans 18e arrondissement, inauguré en 1960, comprend des sites historiques, tel le manoir de Rosimond, la maison du Bel Air, le jardin de Renoir ou encore l'hôtel Demarne. Je rappelle que le manoir de Rosimond a accueilli divers artistes de grand renom, tel que Renoir, Utrillo ou encore Toulouse-Lautrec. Le musée de Montmartre a obtenu en 2003 le label "Musée de France". C'est la Ville de Paris qui est propriétaire des murs de ce musée. En juillet 2011, sa gestion a été reprise par la société privée "Kleber-Rossillon".

Le cas qui nous préoccupe, c'est qu'il y a eu des candidatures répétées du musée de Montmartre pour faire partie du dispositif "Paris museum pass" mis en place par l'association "Inter Musées". Ce sont des demandes qui n'ont jamais abouti, car, selon sa direction, pour des raisons administratives - c'est un musée privé - le musée de Montmartre n'a pas pu bénéficier de ce parcours que permet le "pass". C'est vrai que de nombreux touristes renoncent à visiter ce musée, car celui-ci ne bénéficie pas de ce "pass". Il s'agit, bien évidemment, d'un manque à gagner pour le musée privé, mais surtout, pour ce qui nous concerne, d?un manque à gagner culturel et historique pour de nombreux touristes qui se privent ainsi d'un accès à une collection riche sur l'art et l'histoire de l'un des quartiers les plus prisés, surtout le plus populaire, qui participent pleinement à l'image de Paris à l'international et qui est révélateur d'un grand patrimoine.

C'est vrai que le musée a créé une association de type 1901, à but non lucratif d'intérêt public, afin de pouvoir remplir les conditions nécessaires et être intégré dans le dispositif "Paris museum pass". Il ne nous appartient pas de discuter des conditions de recevabilité pour entrer dans le dispositif, mais nous pensons qu'il est regrettable que des questions administratives puissent empêcher des structures muséales publiques, et surtout privées d'intérêt public, de collaborer ou de bénéficier de tarification commune.

C'est pourquoi, nous demandons que Paris renouvelle son soutien au musée, que la Ville apporte son appui technique, méthodologique et juridique afin de déterminer de possibles biais administratifs pour rendre compatible l'organisation du musée et l'appartenance au programme "Paris museum pass".

Nous souhaitons aussi qu'il y ait une interpellation à "Paris Musées" pour envisager une réflexion visant peut-être à compléter cette carte "Paris Musées" avec un autre abonnement qui pourrait, cette fois, être élargi aux musées privés, parce que nous croyons au partenariat public/privé. J'espère que ce v?u recevra un avis favorable.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Pour répondre, je donne la parole à M. Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Madame la Maire. Merci, Madame la Présidente, Fadila MÉHAL.

Nous en avons déjà discuté en 2e Commission. Je crois que nous sommes d'accord sur les grands objectifs. Comme vous l'avez souligné, le conseil d'administration d'"Inter Musées", qui gère le "Paris museum pass", a, pour l?instant, refusé d'intégrer le musée de Montmartre à ce "pass", non pas pour une opposition de principe, mais plutôt pour des raisons juridiques et fiscales.

Nous avons déjà fait connaître à "Inter Musées" que nous souhaitions que le musée de Montmartre puisse intégrer le "pass". Comme vous l'avez souligné, "Inter Musées" est une association, donc un organisme indépendant. Nous ne souhaitons pas nous immiscer dans ses décisions de gestion. Nous avons rappelé, ces dernières semaines, à "Inter Musées", notre soutien au musée de Montmartre et pouvons tout à fait aider le musée avec les moyens qui sont les nôtres, notamment en matière de conseil juridique.

Pour pouvoir voter votre v?u, ce qui est le plus important, je vous proposerai deux modifications. D'abord, la suppression du considérant qui parle de la plainte du musée de Montmartre pour discrimination devant l'autorité de la concurrence parce que vous reconnaîtrez que, pour engager des négociations avec "Inter Musées", ce n'est pas ce qu'il y a de plus diplomatique. En plus, cela n?apporte pas une utilité majeure à votre v?u. Le deuxième amendement est peut-être plus conséquent. Je vous propose de supprimer les deux derniers attendus au profit d'une nouvelle rédaction qui serait la suivante : que la Maire de Paris interpelle la direction de "Paris Musées" afin d'envisager un partenariat tarifaire entre les visiteurs du musée de Montmartre et les détenteurs de la carte "Paris museum pass".

Il s?agit, en quelques mots, sans trop rentrer dans le détail, puisque, d'ailleurs, je n?aurai pas le temps, mais avec Jean-François MARTINS et le Ministère de la Culture, nous menons un travail important de promotion de la vie culturelle parisienne à l'international et de modernisation du "Paris museum pass". Il est donc fondamental que ce "pass", qui permet un accès aux musées publics de la Ville, puisse peu à peu s'imposer comme une référence auprès des touristes du monde entier. Raison pour laquelle nous ne sommes pas favorables à l'émergence d'un "pass" supplémentaire. Il faut que l?on fasse tout pour que ce "pass"-là fonctionne en intégrant le musée de Montmartre.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci.

Madame MÉHAL, votre position par rapport à ces propositions d'amendement ?

Mme Fadila MÉHAL. - Je voulais vous remercier de cette proposition. Je suis assez d'accord dans la manière. Pour la formulation des considérants, en effet, il n'y a pas lieu de rentrer dans un litige auquel nous ne pouvons pas prendre parti, donc j'en conviens. Sur les attendus et les demandes, je suis très satisfaite que la Maire de Paris renouvelle son soutien. Par rapport à la proposition que vous faites, elle me paraît tout à fait intéressante et significative puisqu'elle fait avancer le partenariat public/privé. C'était l'esprit du v?u que nous avons porté.

Je vous remercie.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par les groupes UDI-MODEM et les Républicains, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée à l?unanimité. (2017, V. 34).

Je vous remercie.