Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2017 DU 22 - Dénomination "allée Stefa Skurnik" (11e et 20e).

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2017


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DU 22 relatif à la dénomination "allée Stefa Skurnik", dans les 11e et 20e arrondissements.

La parole est à M. Nicolas BONNET-OULALDJ.

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - Madame la Maire, mes chers collègues, par l?intolérance, l?instrumentalisation de la peur et le mépris de l?humanité, Régine, fille de communistes, a été contrainte de devenir Stefa, résistante juive persécutée en raison de ses croyances religieuses.

Choisir un autre nom pour résister est une démarche marquante dans une vie. C?est la reconnaissance d?une période décisive de sa vie qui oscille en permanence entre la peur, le courage, la résistance et l?espoir.

Au travers de l?histoire de Régine Lemberger, qui devint Stefa Skurnik par alliance et résistance, c?est le récit d?une solidarité, d?un quartier qui se relève. Concierges, nourrices, voisins, artisans, commissaires de police, beaucoup ont contribué à aider cette femme, à cacher des juifs menacés par la déportation. Une capacité de résistance collective aux côtés des groupes FTP-MOI qui exigeaient de toutes et tous un lien de confiance indéfectible.

Stefa, comme tout membre de la Résistance, a contribué à libérer Paris, à libérer la France, l?Europe de l?ombre nazie, de la haine d?autrui, de la stigmatisation religieuse.

Elle est restée à Paris jusqu?au bout de sa vie en 2014. C?est dire la mémoire vive qu?elle représentait pour l?Est parisien.

Lui rendre hommage par cette dénomination, c?est rendre hommage à son courage, sa force et son histoire. C?est rendre hommage à la vie d?un quartier sous l?Occupation qui s?organise avec courage et solidarité. Ce que nous aimons à Paris, c'est cette multitude d'histoires personnelles qui font la grande histoire. Ce que nous aimons à Paris, c'est les mémoires de ces femmes et de ces hommes qui s'entremêlent pour former une ville solidaire et consciente de son passé. Ce que nous aimons à Paris, c'est faire honneur aux héroïnes, aux héros qui ont marqué notre ville de leur engagement et de leur détermination. Paris aura beau avoir toujours l'image d'une grande métropole, d'une ville monde, pour les Parisiennes et les Parisiens qui y tiennent tant, il s'agit d'abord de leur quartier, d'un héritage, d'une histoire fondamentale aux épisodes déterminants. Tout cela grâce à des personnes qui ont su trouver l'énergie nécessaire pour s'organiser, s'entraider, que l'on soit français ou réfugié. En effet, j'aimerais rappeler aussi que cette Stefa Skurnik était une réfugiée, une polonaise juive réfugiée à Paris. Elle a tout autant contribué à sauver Paris que Paris a contribué à la sauver.

C'est avec émotion que nous voterons ce projet de délibération.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

La parole est à Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Je remercie le président d'avoir fait un très bel hommage à cette grande figure du 11e arrondissement, qui était une très grande militante. Sur proposition du 11e arrondissement, à la suite d'un v?u voté en Conseil d'arrondissement le 4 décembre 2014, la Commission de dénomination a adopté, le 22 septembre, cette dénomination pour une allée du boulevard de Charonne, tout près des lieux que Régine Skurnik, dite "Stefa" connaissait très bien. C'est donc un avis favorable que je porte. Je rappelle que je porte avec Hélène BIDARD ce projet de délibération.

Je vous remercie.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 22.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2017, DU 22).

Je vous en remercie.