Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains relatif aux "agents de propreté du XXIe siècle".

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2017


 

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le v?u non rattaché, référencé n° 91, relatif aux agents de propreté du XXIe siècle. C'est Mme BÜRKLI qui va nous en faire la définition.

Mme Delphine BÜRKLI, maire du 9e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.

Madame la Maire, derrière ce titre, peut-être un peu pompeux - "les agents de propreté du XXIe siècle" -, je souhaite vous proposer une expérimentation dans le but de faire évoluer et de valoriser toujours plus le métier de balayeur. Aujourd'hui, lorsqu'un agent de propreté balaie une voie, il est en première ligne pour constater toutes sortes d'incivilités, comme des dépôts sauvages, des sacs de gravats, des "tags" ou encore des bacs non remisés. Or, à ce jour, il n'y a pas de véritable "process" pour que ces agents puissent signaler ces incivilités à leurs collègues chargés de les traiter.

Je propose, à travers ce v?u, d?équiper les agents de propreté d?un smartphone, ce qui leur permettrait d?effectuer les signalements en temps réel et d'améliorer l?efficacité du service puisque c'est la priorité, l'amélioration du service, que nous devons aux Parisiens.

Pour le financement de cette expérimentation, je suggère de faire appel au projet n° 23 du budget participatif 2016, qui s'intitule : "Plus de toilettes, plus de technologie au service de la propreté". D'ailleurs, à travers ce v?u, je serais intéressée, malgré cette heure bien tardive, de connaître les investissements qui ont été prévus sur ce projet n° 23, en particulier sur son aspect numérique. Je vous remercie.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Merci, Madame BÜRKLI. Pour vous répondre, la parole est à M. PENINOU.

M. Mao PENINOU, adjoint. - Merci, Madame BÜRKLI, de faire référence à ce projet n° 23 du budget participatif qui a été adopté par les Parisiens et, ainsi, de montrer la dynamique que met le budget participatif dans l'ensemble des actions de la Ville.

Je vous confirme que dans le cadre de ce projet n° 23, il est effectivement prévu de doter les agents d'un terminal numérique, smartphone ou tablette. Ce sera sans doute plutôt des smartphones pour les agents qui marchent dans la rue, et des tablettes pour nos conducteurs ou ceux qui les accompagnent. Je peux vous dire qu?il a été arbitré que 500.000 euros seront consacrés à l'équipement en terminaux numériques de nos agents, avec comme volonté de pouvoir signaler les dysfonctionnements sur l'espace public, mais aussi déclarer les services faits et pouvoir ainsi améliorer notre travail.

La DPE travaille actuellement en lien étroit avec la DSTI pour identifier le matériel adéquat et développer une application qui sera une extension de "Dans ma rue" pour nos agents. Dès 2017, l'expérimentation va être menée dans chacune des 14 divisions de propreté. Des équipes chargées de l'enlèvement des objets encombrants vont également tester un matériel connecté.

De plus, développer l'autonomie des agents de terrain, favoriser la prise d?initiatives, créer de nouvelles formations, améliorer la coordination agents-engins, sont des actions engagées dans le cadre du plan de renforcement de la propreté, avec la généralisation de la fidélisation par secteur, l?actualisation des formations initiales et continues, le renouvellement du parc d'engins pour en améliorer la fiabilité et la disponibilité - nous l'avons adopté lors du budget au mois de décembre dernier - et la possibilité de l'acquisition de petit matériel agile, type glouton ou souffleuse, grâce aux enveloppes d'investissements délégués aux mairies d'arrondissement. Nos agents vont donc être progressivement dotés de ce matériel connecté.

Vous voyez que, ces idées, nous les avons ensemble et nous les mettons en ?uvre. Comme ces actions sont engagées, je vous propose donc de retirer ce v?u mais en vous assurant que la division des 9e et 10e arrondissements, comme les autres, sera concernée dès cette année par l'équipement.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur PENINOU.

Madame BÜRKLI, retirez-vous votre v?u ?

Mme Delphine BÜRKLI, maire du 9e arrondissement. - Monsieur l?adjoint, je note l'engagement de Mao PENINOU devant mon collègue du 10e et moi-même. Mon v?u est donc exaucé et je le retire. Sur les crédits d'investissement aux arrondissements, je réitère ma demande d'avoir un budget un peu plus conséquent, parce que 10.000 euros à l'échelle du 9e, ce n'est franchement pas beaucoup.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Merci, Madame BÜRKLI.