Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu relatif au maintien du Centre de formation et d'insertion Gambetta (PSRGA, Les Verts).

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2010


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous allons examiner maintenant des v?ux qui ne se rattachent à aucun projet de délibération.

Tout d'abord, le v?u n° 95 déposé par les groupes socialiste, radical de gauche et apparentés et "Les Verts", relatif au maintien du centre de formation et d'insertion Gambetta.

Je donne la parole à Mme Marinette BACHE.

Mme Marinette BACHE. - Merci, Monsieur le Maire.

Quelques mots sur le C.F.I. Gambetta qui accueille pour des formations qualifiantes de nombreux jeunes principalement issus de l?Est parisien. Les résultats de cette école sont particulièrement bons, ce qui est tout à fait satisfaisant étant donné que les élèves sont souvent en difficulté scolaire.

La grève des enseignants, qui a été soutenue par la Mairie du 20e et par de nombreux élus, je dépose en effet ce v?u avec Frédérique CALANDRA, la maire du 20e et avec Fabienne GIBOUDEAUX, semble avoir payé et la Chambre de Commerce a affirmé récemment que la pérennité du C.F.I. n?était pas en cause.

Il me semble toutefois, des signes concrets et budgétaires n'ayant pas été donnés, que la vigilance impose de voter ce v?u qui affirme que nous suivrons cette affaire avec attention.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Madame GIBOUDEAUX, un mot ?

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe. - Un petit mot pour dire que c'est un centre de formation qui forme à des métiers liés à l'industrie, c'est le dernier grand centre de formation sur Paris, donc s'il venait à disparaître sur Paris ce serait un mauvais signe pour le milieu de la formation et notamment des métiers liés à l'industrie.

A ce titre, je précise que c'est un centre de formation qui forme aussi aux métiers liés aux énergies renouvelables, et l?un de ses départements répare et met en ?uvre des panneaux solaires, des éoliennes. On est vraiment dans cette politique un peu contradictoire de grandes annonces du Grenelle de l'Environnement et de fermetures de formations qui est tout à fait inquiétante.

Je pense qu'il faut vraiment faire en sorte que ce centre de formation reste dans Paris et ne soit pas installé dans un lieu éloigné en grande banlieue, et qu?il faut maintenir des emplois ouvriers sur Paris. A ce titre, il faut vraiment que nous soyons très vigilants sur le devenir de ce centre de formation et qu'il ait vraiment tous les moyens de se maintenir dans le Nord-est parisien.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Pour la réponse, M. Christian SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, adjoint. - Monsieur le Maire, je ne peux qu'être d'accord évidemment avec Marinette BACHE et Fabienne GIBOUDEAUX sur la nécessité d'être vigilant en ce qui concerne l'avenir du centre des formations industrielles Gambetta, qui est financé par la Chambre de commerce et par la Région.

Une menace très importante a pesé sur ce centre, qui a ému les élus du 20e arrondissement, mais, c'est vous dire la gravité de la situation, même la maire du 7e arrondissement a publié un communiqué considérant qu'une telle fermeture serait totalement incompréhensible. Il faut dire, mais cela a été très bien dit par les deux oratrices, que c'est le dernier centre de formation industrielle. Fabienne GIBOUDEAUX a ajouté une information intéressante, il s?agit d'industries d'avenir puisqu'il y a un département d'énergie renouvelable, 900 jeunes y sont formés en alternance, il compte plus de 90 % de sorties positives. Bref, comme cela a été très bien dit, l'État est complètement incohérent : d'un côté Laurent WAUQUIEZ, le Secrétaire d'État à l'Emploi, dit que l?apprentissage est une filière d'excellence, et M. BORLOO plaide pour les énergies renouvelables, et de l'autre, l'État supprime des moyens aux Chambres de commerce et d'industrie, ce qui pourrait amener celles-ci à réduire leur contribution à de tels centres de formation.

Il est vrai que la Chambre de commerce a publié un communiqué disant qu?il n?y aura pas de fermeture, et le Président Pierre SIMON de la Chambre de commerce s?est lui- même exprimé mais je pense qu'un peu de vigilance ne fait jamais de tort et je donne un avis très favorable à ce v?u.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2010, V. 196).