Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DFPE 352 - Subvention à l'association "Môm'rue Ganne" destinée à financer le fonctionnement de son Antenne du 20e arrondissement. Montant : 5.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2010


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous examinons le projet de délibération DFPE 352. Il s'agit d'une subvention à l'association "Môm?rue Ganne", destinée à financer le fonctionnement de son antenne du 20e arrondissement pour un montant de 5.000 euros.

Je donne la parole à Mme Marinette BACHE.

Mme Marinette BACHE. - Merci, Madame la Maire.

Je tenais à me réjouir de l'attribution d'une subvention à cette association "Môm?rue Ganne" qui illustre parfaitement la politique que souhaite mener notre Municipalité en direction des familles.

L'intervention de "Môm?rue Ganne" s'appuie sur trois principes que je soutiens sans hésitation. Premièrement, un mode de garde des enfants particulièrement innovants. Deuxièmement, la volonté d'inscrire dans la réalité quotidienne l'égalité homme/femme. Troisièmement, le pari de traiter la famille dans son entièreté.

Dans ces conditions, vous comprendrez qu'elle correspond tout à fait au public auquel elle doit s'adresser dans le 20e arrondissement, comme d'ailleurs son association mère "Môm?art" qui agissait dans le 18e arrondissement.

Il s'agit de quartiers peu pourvus en institutions et avec de nombreuses familles monoparentales, familles également souvent obligées de vivre en horaires décalés.

Cette association organise son action autour de cinq types d'activités.

Premièrement, la garde des enfants de 6 à 11 ans bien sûr avec une plage horaire allant jusqu'à 20 heures en semaine, et de 8 heures 30 à 19 heures le mercredi et durant les congés scolaires.

Deuxièmement, ce sont des cours d'alphabétisation pour les adultes.

Troisièmement, l?organisation de moments ludiques et culturels à partager entre adultes et enfants.

Quatrièmement, permettre aux quartiers et à la vie de quartier d'avoir des échanges interactifs avec l'association. Je pense également et plus particulièrement à l'association "Plus loin", à laquelle nous attribuerons également une subvention lors de ce Conseil.

Cinquièmement, et enfin, un excellent travail avec des artistes permettant aux enfants un accès direct avec une forme de culture à laquelle ils ne seraient pas forcément directement confrontés. La manière de faire est intelligente : mise à disposition d?espaces pour des expositions, des vernissages, des répétitions, etc. En échange, les artistes ainsi accueillis s'engagent à intervenir auprès des enfants.

Je ne termine pas sans signaler la signature d?une convention d'objectifs, que nous allons également voter dans cette même séance, suite à la présentation de Mao PENINOU, et qui permettra l'attribution d'une deuxième subvention à cette association afin qu'elle puisse continuer à exercer son activité dans de bonnes conditions.

Voilà le type d'interventions auprès des familles que j'aime à voir soutenir, je ne peux qu?en féliciter la municipalité, l?adjointe concernée, Olga TROSTIANSKY et souhaiter que cette association, fille de Montmartre, fasse à son tour des émules.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci, Marinette BACHE.

La parole est à Mme TROSTIANSKY pour vous répondre.

Mme Olga TROSTIANSKY, adjointe, au nom de la 6e Commission. - Merci, Madame la Maire.

Comme Marinette BACHE, je me réjouis depuis l?automne dernier de l?ouverture de "Môm?rue Ganne" dans ce quartier du 20e arrondissement.

En effet, rares sont les associations qui offrent simultanément les actions partagées parents enfants et les activités périscolaires en horaires décalés, ces horaires décalés permettant notamment aux parents de travailler en étant assurés d'un service fiable et complet pour leur enfant, jusqu'à leur retour du travail.

Madame la Maire, le quartier de la Porte de Bagnolet est l?un de ceux qui comptent le plus de familles monoparentales à Paris, plus de 40 % contre 27 % à Paris.

Ce type de services proposés est donc essentiel pour les plus fragilisées de ces familles afin qu'elles puissent continuer leur activité professionnelle.

Par ailleurs, l'association veille à assurer une diversité socioculturelle des familles qui bénéficient de leurs activités.

En rendant visite à l'association en début d'année, j'ai pu constater leur professionnalisme et leur volonté de se développer dans d'autres arrondissements.

Avec Frédérique CALANDRA et Mao PENINOU, nous avons soutenu leur nouveau projet qui débutera en 2011, "Môm?Pelleporte", à la frontière des 19e et 20e arrondissement.

L'association proposera, en plus des activités classiques du réseau "Môm?artre", d'accompagner les mères de famille monoparentale dans leur retour vers l'emploi.

Par ailleurs, je me réjouis qu'à ce Conseil neuf délibérations concernant des ludothèques puissent être votées. Les ludothèques sont des équipements accueillant les familles, qu'elles peuvent fréquenter pour des activités ludiques.

Elles permettent de rompre l'isolement de nombreuses familles, elles favorisent la qualité du lien entre les parents et les enfants et elles constituent de précieux lieux d'animation locale fréquentés par les crèches, les écoles, les centres de loisirs ou encore les centres sociaux.

Pour conclure, Madame la Maire, je rappellerai le rapport 2010 de l'Observatoire des familles présenté la semaine dernière, qui a conclu que Paris était toujours plus accueillante et séduisante pour les familles.

Les familles y sont redevenues aussi nombreuses que dans les années 80. Les ludothèques offrent des possibilités de loisirs pour les familles, qui contribuent à cette tendance. C?est pourquoi j?ai demandé à la mission familles de la DFPE de soutenir leur développement sur tout le territoire parisien.

Je vous propose de voter ce projet de délibération.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DFPE 352.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DFPE 352).

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous passons à la 7e Commission et nous examinons le projet de délibération DASCO 35.

Il s'agit d'une subvention à l?association "Union départementale des associations familiales de Paris" pour son dispositif parisien "Lire et faire lire", pour un montant de 5.000 euros.

Madame CHRISTIENNE ?

Je ne la vois pas. Nous retirons son intervention, c'était juste une inscription sur un projet de délibération.