Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2017 DEVE 86 - Communication sur le lancement d’un appel à projets "éducation et enseignement de la biodiversité". - Subventions. Vœu déposé par le groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants relatif à l'implantation de "Ruche à graines".

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2017


 

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DEVE 86 et le v?u référencé n° 64 qui y est rattaché, relatif à une communication sur le lancement d'un appel à projets "Education et enseignement de la biodiversité".

La parole est à Mme Joëlle MOREL.

Mme Joëlle MOREL. - Merci, Monsieur le Maire.

Dans le cadre du Plan Biodiversité, il est judicieux de permettre aux associations de s'inscrire dans la démarche de la construction de ce plan. Par cet appel à projets "Education et enseignement à la biodiversité", vous invitez les associations à travailler concrètement avec les citoyens et les citoyennes. Donc, c'est une bonne chose.

Toutefois, deux petites remarques. Nous souhaitons que la Ville communique largement sur cette proposition car les délais sont vraiment très courts puisque les associations n'ont que jusqu'au 15 juin pour répondre.

D'autre part, cet appel à projets s'inscrit à la fois dans le financement, dans le budget participatif 2016, dans "Plus de nature en ville" et dans le budget de fonctionnement de 2017, ce qui crée une certaine confusion. Je vous remercie.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci. La parole est à M. Buon TAN.

M. Buon Huong TAN. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, Paris doit offrir des lieux de respiration à ses habitants et nous savons qu'en la matière, l'Exécutif mène un travail ambitieux pour rendre notre ville plus verte.

La végétalisation se fait à la fois directement par la Ville - c'est le cas de nos parcs et jardins - mais depuis quelques années, notre collectivité accompagne des initiatives citoyennes en la matière et même les impulse : distribution de graines, de kits de jardinage, de plantes inutilisées par les espaces verts, végétalisation des pieds d'arbre, jardins partagés, toutes ces actions sont positives.

Les élus du groupe RG-CI soutiennent aussi le déploiement d'une économie de partage qui permet de nouveaux échanges entre habitants. La solidarité, les échanges de proximité, la biodiversité urbaine sont autant d'objectifs de la politique municipale que nous soutenons.

Par ce v?u, notre groupe souhaite apporter sa pierre à l'édifice. "Est-ce le colibri de la forêt parisienne", pour reprendre la métaphore chère à Pierre RABHI.

Nous proposons donc l'installation de ruches à graines qui sont de petites boîtes qui permettent l?échange de graines en tous genres. Les Parisiens pourront y déposer et y prendre toutes sortes de graines parmi une collection collective. Le principe : créer un nouvel espace de partage pour petits et grands autour de la biodiversité. Nous avons proposé que cette installation soit faite au niveau des jardins partagés, lieux associatifs, mais nous sommes tout à fait ouverts à ce que ce soit étendu à d?autres lieux. Bibliothèques, espaces verts, mairies d?arrondissement : tous ces endroits sont pour nous autant d?espaces de partage envisageables. Si nous ne pouvons obliger les associations à installer des ruches à graines, nous pourrons les y aider, et nous n?avons, nous, aucun doute sur le succès qu?une telle initiative peut rencontrer. Les jardins partagés sont des espaces de partage, comme leur nom l?indique. Je rappelle que les habitants gestionnaires des jardins partagés s?engagent notamment à ouvrir le jardin au public. Paris ne serait d?ailleurs pas la première à ?uvrer dans ce sens. En effet, dans de nombreuses collectivités, les bibliothèques accueillent des grainothèques, sous la forme de boîtes contenant des sachets de graines. Les usagers de la bibliothèque sont invités à venir y piocher pour les cultiver dans leurs jardins et alimenter la grainothèque à leur tour. Les semences constituent un patrimoine millénaire qui s?est développé par le biais du partage de graines par les paysans. Il s?agit donc d?un retour à une activité essentielle. La biodiversité étant devenue citoyenne d?honneur de la Ville, nous pensons qu?il nous faut donc continuer à lui rendre hommage. Nous espérons ainsi, mes chers collègues, que vous voterez pour ce v?u. Merci.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Pour répondre, la parole est à Mme Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire, merci aux deux orateurs, qui me permettent de montrer un peu ce que nous faisons sur la biodiversité. Je donnerai un avis favorable à ce v?u.

Rassurer Mme MOREL en lui disant que nous avons déjà communiqué de manière très large et déjà présenté aux associations cet appel à projets, de manière à ce qu?elles puissent y répondre.

Remercier le groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants, qui met bien en lumière le rôle des jardins partagés dans le renforcement de la biodiversité et de la pédagogie de la nature en ville.

Vous nous proposez d?installer dans l?ensemble des jardins partagés des grainothèques, qui permettent effectivement aux jardiniers amateurs d?échanger des graines. J?insisterai sur le fait que ces échanges sont des échanges qui se? Ce ne sont pas des graines hybrides et il n?y a pas d?utilisation d?engrais chimiques, donc c?est effectivement très important.

Le réseau des jardins partagés est déjà très impliqué dans cette diffusion, puisque "Main Verte" les accompagne et organise régulièrement des trocs de plantes. Il y a déjà des échanges de graines dans des grainothèques, par exemple au Centre de la terre, qui est un jardin partagé installé dans le 11e arrondissement. Le réseau des grainothèques se densifie à Paris, puisqu?on en a à la bibliothèque Václav Havel dans le 18e, à Yourcenar dans le 15e et puis, plus récemment à la médiathèque Canopée dans le 1er.

Ce que je vous propose, c?est que lors de la concertation autour du futur Plan Biodiversité à la rentrée, on puisse effectivement incorporer votre proposition à l?intérieur de ce plan, et de le mettre dans le prochain appel à projets pour les jardins partagés de l?édition 2018, ainsi qu?en bonne place dans le deuxième Plan Biodiversité de Paris. Donc oui, j?émets bien évidemment un avis favorable sur ce v?u.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci. Je suppose que la modification du v?u vous convient.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe RG-CI, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2017, V. 126).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 86.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2017, DEVE 86).