Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2017 DJS 156 - Dispositif "Pass Jeunes". - Mise en œuvre du dispositif pour l’année 2017. - Convention.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2017


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous reprenons maintenant le cours de l'examen des projets de délibération. Nous commençons par le DJS 156. Il s'agit du dispositif "Pass Jeunes".

La parole est à Mme Danièle PREMEL, pour 5 minutes maximum.

Mme Danièle PREMEL. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, au début, était la crainte de l'été : "Remplissons le vide de l'ennui ; vite, occupons les jeunes, et même pour certain, éloignons-les de leur quartier." Ce temps que certains d'entre nous ont connu est fini. Le "Pass Jeunes" signe une nouvelle approche et une vision des jeunes et de la culture dans laquelle l'offre reconnaît la capacité du jeune à s'organiser, à se projeter, à construire ses loisirs. Une porte est ouverte par-là, et c'est un catalyseur du processus des pratiques tout autant qu?elles participent à la formation de la jeunesse.

En effet, nous, élus, avons une responsabilité particulière vis-à-vis de notre jeunesse dont nous savons qu'elle n'est pas, suivant sa catégorie sociale et son territoire de vie, à égalité vis-à-vis de la culture, tant dans son rapport avec elle que dans l'accès à celle-ci.

C'est pourquoi pour nous, le "Pass Jeunes" ne doit pas être qu'une offre de loisirs comme il est noté dans le projet de délibération, mais doit s'inscrire dans une véritable démarche d'éducation populaire, comme un ensemble de moyens culturels et d'apprentissages mutuels qui visent à entretenir l'esprit critique sur la réalité sociale et le développement personnel. L'éventail et le volume des propositions culturelles, 30.000 "Pass Jeunes" liés à la carte "citoyen/citoyenne", relèvent, à notre avis, de cette lecture d'une culture enrichissant la citoyenneté qui n'est pas que symbolique quantitativement mais qualitativement.

Paris, à l'initiative, a su se rapprocher de six communes métropolitaines et d'un établissement public territorial "Est Ensemble", pour élargir l'offre et les bénéficiaires. Cet accord interpelle et ouvre - c'est mon souhait - une perspective et une interpellation au niveau de la Métropole sur la base, bien entendu, d'un partenariat librement consenti.

Par ailleurs, la mise à disposition des "Pass Jeunes" à des structures de proximité des quartiers populaires permettra aussi d'accompagner une certaine inégalité sociale vis-à-vis des commandes en ligne. Nous approuvons ce projet de délibération qui permettra à de jeunes Parisiens et Parisiennes, qui partent peu en vacances, de dépasser leur ennui des longs jours d'été.

Je finirai par cette parole d'Octavio Paz : "Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs, à l'inverse, c'est de l'isolement que meurent les civilisations.".

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme Pauline VÉRON.

Mme Pauline VÉRON, adjointe. - Monsieur le Maire, chère Danièle PREMEL, merci pour cette conclusion qui fait bien le lien entre notre débat précédent et celui-ci.

On voit que les choses sont liées entre cette ouverture et cet accès à la culture pour tous les jeunes à Paris, grâce à ce "Pass Jeunes" que nous développons l'été. Il vient en complément aussi de notre politique d'accès des jeunes aux loisirs et à la culture, puisque tout au long de l'année, notre dispositif "Kiosques Jeunes", permet aux 13-30 ans d'obtenir des entrées gratuites ou à tarif réduit à des événements culturels et sportifs.

Ce "Pass Jeunes", pendant l'été, vise à permettre aux jeunes, pendant cette période où ils sont plus libres et où, pour beaucoup d'entre eux, il ne leur est pas possible de partir en vacances, de pouvoir s'organiser des vacances culturelles ou sportives parce qu'il y a aussi des accès à des équipements sportifs, en se mélangeant aussi avec d'autres jeunes de villes de la banlieue parisienne, de pouvoir passer un été intéressant à Paris et de pouvoir profiter de l'offre culturelle parisienne.

Comme vous l'avez souligné, il y a un rôle important des associations locales dans la diffusion du "Pass Jeunes" auprès des jeunes, peut-être les moins autonomes ou qui ont le moins connaissance des différents dispositifs d'accès à la culture. Grâce à ces associations culturelles, sportives, d'insertion dans les quartiers populaires et grâce aux centres sociaux, aux clubs de prévention spécialisée, les jeunes les plus éloignés de l'information ont accès aussi à ce dispositif. Merci encore pour votre soutien, vos mots justes autour de ce "Pass Jeunes". Je pense que cet été, de nouveau, beaucoup de jeunes pourront profiter de cette offre culturelle. Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 156.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2017, DJS 156).