Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants relatif à "Nuit Blanche".

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2017


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Le v?u référencé n° 36 est relatif à "Nuit Blanche". La parole est à M. Jean-Bernard BROS.

M. Jean-Bernard BROS. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, les enjeux artistiques et culturels de demain trouveront forcément leur source dans le développement d?initiatives culturelles de proximité. "Nuit Blanche" est l?une de ces initiatives. Elle permet aux Parisiens et aux visiteurs de déambuler d?une autre façon dans l?espace urbain nocturne. Nous y sommes tous très attachés. C?est un grand moment de rencontre entre la création contemporaine et le grand public, mais cela ne doit pas faire oublier qu?il existe une réelle difficulté à communiquer l?art contemporain.

Ainsi, la spécificité de la médiation sur ce sujet ne réside pas dans la création de nouveaux moyens de communication, mais elle se niche dans le fait qu?elle est indispensable à la mise en évidence de la dimension contextuelle de l??uvre. Sans cela, les incompréhensions sont nombreuses : positives quand elles supposent une interrogation sur l??uvre, mais regrettables quand cela pousse certains à s?en détourner. C?est pourquoi nous devons nous attacher à constamment améliorer la médiation autour de "Nuit Blanche", qui permet la prise en compte de la complexité d?accès à ces ?uvres.

Nous le savons, de nombreuses choses ont déjà été faites sur ce sujet, et il faut les saluer, mais nous devons peut-être aller plus loin. Chaque année, "Nuit Blanche" accueille plusieurs millions de visiteurs. Face à ce succès, les médiateurs culturels sont peu vus par le grand public et sont parfois contraints de se limiter à la distribution des programmes.

C?est pourquoi nous proposons par notre v?u de renforcer leur place, notamment en séparant le travail d?explication de l??uvre de celui de l?orientation des visiteurs. Des solutions numériques peuvent également être regardées pour améliorer encore l?explication des ?uvres proposées.

Pour toutes ces raisons, je vous invite, mes chers collègues, à bien vouloir voter ce v?u.

Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci à vous.

La parole est à M. Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, pour ce v?u, Jean-Bernard BROS, qui me permet de rappeler l?importance que nous attachons à l?accompagnement qui peut être fait, qui doit être fait de manière générale en matière culturelle, et notamment dans le cadre de "Nuit Blanche", mais qui nous permet aussi de nous interroger sur la communication faite autour de cette médiation, qui manifestement est insuffisante, puisque votre v?u laisse à penser qu?aucune médiation - ou peu de médiation - n?est mise en place pour "Nuit Blanche", ce qui est très loin de la réalité, puisqu?un dispositif de médiation accompagne les visiteurs de "Nuit Blanche". Depuis la première édition, l?ambition première de "Nuit Blanche" étant bien de permettre au plus grand nombre de se familiariser avec l?art contemporain et au-delà de la présence de l?art dans l?espace public, c?est évidemment par des dispositifs de médiation et d?accompagnement que nous pouvons favoriser cet exercice.

En 2016, 80 médiateurs. Attention à ne pas les confondre avec les personnes distribuant les programmes aux différents points "info". Ce ne sont pas les mêmes, puisque les 80 médiateurs qui étaient mobilisés en 2016 pour renseigner le public sur les ?uvres du parcours de "Nuit Blanche", sont des personnels expérimentés pour fournir au public une expérience de médiation de qualité. Je ne reviens pas sur le rôle de chacun de ces professionnels. Et je pourrais vous transmettre, si vous le souhaitez, le bilan complet de médiation de l?année 2016.

On peut toujours faire mieux, c?est évidemment l?objet de votre v?u, et j?y adhère totalement, mais si vous le voulez bien, je proposerai quatre amendements à votre v?u pour que nous puissions y apporter un avis favorable :

- D?abord, remplacer "par le S.T.I.F." par "financée par la Ville de Paris", parce que c?est bien la Ville de Paris qui finance l?ouverture exceptionnelle des lignes de métro. Cela coûte suffisamment cher pour que nous mentionnions bien que c?est une dépense de la Ville de Paris.

- Ajouter, parmi les missions des médiateurs dans le 7e considérant : "mais aussi l?organisation de visites guidées à destination de publics spécifiques".

- Modifier le dernier considérant en le remplaçant par le suivant, si vous l?acceptez : "considérant cependant qu?un nombre important de visiteurs n?a pas connaissance de ces dispositifs de médiation qui jouent un rôle de facilitateur dans la compréhension des ?uvres présentées". - Et enfin, remplacer, dans les attendus, "qu?un dispositif de médiation culturelle attachée à la découverte et la réflexion sur les ?uvres soit spécifiquement mis en place pour l?édition 2017" par "que le dispositif de communication autour des différentes propositions d?accompagnement et de médiation autour des ?uvres soit renforcé en amont de "Nuit Blanche" et que le dispositif de visite guidée à destination du public soit renforcé pour l?édition 2017".

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2017, V. 115).